Province de Sar-e-Pul

  • (11/10) Afghanistan : L'explosion d'une mine à Sar-e Pul a tué 10 soldats de l'armée et trois civils

    Imprimer

    Samedi 10 octobre, une bombe a explosé en bordure de route dans la province de Sar-e-Pul tuant 10 soldats et 3 civils. Trois autres soldats de l'armée ont été blessés dans l'explosion.

    Une source de sécurité dans la province de Sar-e-Pul a déclaré qu'un convoi de l'armée voyageant du district de Suzumah Qala vers le centre de Sar-e-Pul a été atteint par l'explosion d'une mine en bordure de route et attaqué par des talibans.

    La source a ajouté que des talibans pourraient également avoir été tués dans les affrontements, mais aucun détail n'est disponible.

    Selon la source, un dragueur de mines de l'armée a été détruit dans l'explosion.

    Les responsables de l'armée dans le nord et le ministère de la Défense n'ont pas encore fait de commentaires.

    Les talibans n'ont pas commenté l'embuscade du groupe contre les forces de sécurité.

    Certaines parties du nord de la province de Sar-e-Pul sont sous le contrôle des Talibans.

    Un certain nombre de districts et de certaines parties de la capitale provinciale sont constamment témoins d'affrontements entre les forces de sécurité et les combattants talibans.

     

  • Afghanistan : Au moins 73 Talibans tués dans trois provinces

    Imprimer

    Alors que la violence explose dans tout le pays, les forces de sécurité afghanes ont déclaré vendredi qu'au moins 72 talibans, dont quatre commandants de haut rang, avaient été tués lors d'opérations dans trois provinces.
    Dans un communiqué, l'armée nationale afghane a indiqué que 32 autres insurgés avaient été blessés lors d'offensives terrestres et aériennes dans les provinces de Balkh, Faryab et Sar-i-Pul au cours des dernières 24 heures.
    En début de semaine, au moins 36 membres du personnel de sécurité avaient été tués et plus de 60 autres blessés dans le nord du pays, dans un contexte de recrudescence des attaques revendiquées par les talibans.
    Dimanche, les Talibans ont rejeté les appels au cessez-le-feu de plus en plus nombreux du gouvernement afghan et de la communauté internationale, prétextant qu'ils n'avaient pas encore trouvé "une alternative" à l'insurrection en cours.
    Dans une série de tweets, le porte-parole du groupe, Zabiullah Mujahid, a déclaré que la mise en œuvre de l'accord de Doha avec les États-Unis et le début des négociations intra-afghanes étaient nécessaires pour mettre fin à la violence.
    Quelques jours auparavant, le président afghan Ghani avait averti que le processus de paix pourrait être confronté à de "sérieux défis" si les talibans poursuivaient leurs attaques.
    Selon les derniers chiffres de la Commission afghane des droits de l'homme, 1 213 civils ont été tués et 1 744 blessés dans 880 incidents de sécurité au cours des six premiers mois de 2020.
    Ces chiffres signifient qu'environ 16 civils sont tués ou blessés chaque jour de 2020 en Afghanistan.

  • https://www.frontlive-chrono.com - du mardi 1er janvier 2019

    Imprimer

    Afghanistan : Les attaques des talibans tuent 27 policiers dans la province de Sar-e-Pul, au nord du pays

     

    Grande-Bretagne : Trois blessés dans une attaque au couteau à la station de Manchester : les unités anti-terroristes enquêtent sur l’affaire

     

    Libye : un attentat-suicide à la bombe dans une ville du sud-ouest de la Libye

     

    Syrie : au moins 19 morts dans des combats entre jihadistes et rebelles dans le Nord

     
    Abonnement nécessaire pour lire les articles de Frontlive-Chrono 
    Trois options : 100€ pour un an / 60€ pour six mois ou 12€ par mois