Province de Ninive

  • Irak : mort de trois soldats turcs

    Imprimer

    Trois soldats turcs ont été tués et quatre autres blessés, mardi 24 mai 2022, dans un affrontement dans le nord de l'Irak où l'armée d'Ankara mène une opération militaire contre des rebelles kurdes turcs, a annoncé le ministère turc de la Défense.

    L'affrontement avec des miliciens kurdes du Parti des travailleurs du Kurdistan (PKK) dans la zone de l'opération "Griffe-Verrou", a indiqué le ministère dans un communiqué, sans préciser le lieu exact de l'incident.

    Le PKK, qui dispose de bases et de camps d'entraînement dans la région autonome du Kurdistan d'Irak, mène une insurrection contre l'Etat turc depuis 1984. Ce conflit a fait plus de 40.000 morts, dont de nombreux civils. Ankara a déclenché de nombreuses opérations en Turquie, en Irak et en Syrie contre des rebelles kurdes membres ou liés au PKK. La dernière, baptisée "Griffe-Verrou", a été lancée le 18 avril 2022 dans le nord de l'Irak.

    Les forces turques sont présentes dans le camp de Zlikan du district de Bashiqa, au nord-est de Mossoul, le centre de la province de Ninive. Ce camp a suscité ces dernières années une colère politique et populaire généralisée en Irak, entraînant une crise entre les deux pays sans que la Turquie ne retire ses forces, malgré les demandes répétées du gouvernement irakien.

    Samedi soir 21 mai, les médias irakiens ont affirmé que le camp de Zlikan avait été bombardé par un drone.

    A l'époque, le réseau médiatique Rudaw citait Muhammed Amin, directeur du district de Zlikan, disant qu'"un drone était tombé sur le camp de l'armée turque, tuant une personne".

    Il a expliqué que le mort était un résident de la région du Kurdistan qui travaillait comme cuisinier dans le camp de Zlikan.

  • Irak : Attentat suicide dans la province de Ninive

    Imprimer

    Huit membres de l'armée irakienne, dont deux officiers ont été blessés dans un attentat-suicide dans le gouvernorat de Ninive, dans le nord du pays. Selon des sources irakiennes, l'attaque s'est produite alors qu'un élément de l'armée irakienne effectuait une opération de ratissage dans la région. 

    L'opération, menée en collaboration entre les forces du SWAT et un élément militaire affilié au commandement  des opérations de Ninive, était destinée à chasser les éléments de l'Etat islamique cachés dans les montagnes (Nuweket), au sud de Mossoul. Les militaires s'étaient dépoyés dans la région d'al-Busaif de Hammam al-Alil, après avoir reçu des informations sur la présence de terroristes.

    Un terroriste portant une ceinture explosive, caché dans l'un des tunnels, s'est fait exploser alors qu'il était assiégé par les forces de sécurité

    L'opération se poursuit pour rechercher les restes des terroristes dans cette zone.

  • Irak : Les caches d'armes de l'Etat islamique éliminées

    Imprimer

    Au cours d'une opération menée par l'armée et la police irakiennes dans les provinces d'Anbar et de Ninive, des caches d'armes appartenant au groupe terroriste État islamique ont été découvertes.

    Quatre ceintures suicide, 20 engins explosifs improvisés, sept lance-grenades antichars portatifs, quatre roquettes antichars, des dizaines de mètres de corde Fickford et d'autres munitions ont été saisies.

    Selon la police, le succès de l'opération est dû à des renseignements précis. Les munitions ont été détruites par les sapeurs arrivés sur les lieux. 
    FOXe50CXIAIB3qw.jpeg

    FOXe5z_WYAYTxNN.jpegFOXe50eXwAYDdyq.jpeg

  • Irak: des frappes aériennes font 5 morts parmi les éléments de Daech dans le nord du pays

    Imprimer

    Le ministère irakien de la Défense a annoncé, ce mercredi 2 février 2022, que 5 éléments de l'Etat islamique (Daech) avaient été tués par des frappes aériennes visant un site de l'organisation islamique, dans le nord du pays.

    Selon un communiqué de la cellule des médias sécuritaires (affiliée au ministère de la Défense), "l'armée de l'air a mené aujourd'hui (mercredi) des frappes avec des avions F-16, ciblant une grotte dans le désert d'Hatra dans la province de Ninive (nord) ". Vidéo.

    Le communiqué a indiqué que l'opération "a fait 5 morts parmi les terroristes des groupes de Daech", sans fournir de plus amples détails.

    Ces frappes ont eu lieu au lendemain de l'annonce du Premier ministre, Mustafa al-Kazimi, lors d’un discours prononcé au cours d'une réunion du gouvernement irakien, de l’exécution d’une série de frappes aériennes ciblant plusieurs positions des groupes de Daech dans plusieurs points isolés, qui ont fait plusieurs morts, parmi lesquels on compte d'importants dirigeants de l’organisation.

  • Irak : Nouvelle attaque au missile contre une base de l'armée turque

    Imprimer

    Moins de 24 heures après une attaque similaire, samedi 15 janvier 2022, une base de l'armée turque au nord de Mossoul a été touchée par une attaque au missile.

    Une source sécuritaire a indiqué que la base militaire turque de Zlikan, dans la province de Ninive, a été visée par quatre missiles depuis le même endroit d'où quatre missiles avaient été lancés samedi matin.

    La source a indiqué que les forces turques ont répondu par une attaque similaire sur le point de lancement. Le site de lancement se trouvait dan un village contrôlé par les forces fédérales et la garde territoriale.

    Le bombardement n'a pas fait de victimes dans les rangs des forces turques de la base.

    Samedi 15 janvier 2022 ,deux missiles avaient atterri à proximité de la base turque "Zlikan", sans faire de victimes. 

    La base de "Zlikan" est constamment la cible d'attaques de missiles par des "parties non identifiées".

  • Irak : Une base militaire turque dans le nord de l'Irak frappée par une deuxième attaque à la roquette en une semaine

    Imprimer

    Tard dans la nuit du 31 décembre, une attaque à la roquette a visé une base militaire turque près de la ville de Zaylkan, dans le district de Bashiqa, dans la province de Ninive, dans le nord de l'Irak.

    Selon des informations locales, la base militaire turque a été touchée par quatre roquettes Grad 122 mm. Aucune victime ou perte matérielle n'a été signalée jusqu'à présent. Le ministère turc de la Défense nationale n'a pas encore commenté l'attaque.

    Ce n'est pas la première attaque contre la base de Zaylkan. Elle avait récemment été visée le 27 décembre , le 19 novembre, le 7 novembre .

    L'attaque à la roquette a peut-être été menée par des forces soutenues par l'Iran qui sont frustrées par la présence militaire et les activités de la Turquie dans la région du nord.

    Cependant, les principaux suspects sont des combattants du Parti des travailleurs du Kurdistan (PKK). L'attaque est probablement une réponse aux opérations militaires en cours de la Turquie dans la région du Kurdistan irakien.
    Cvdm_YSW8AEnxsl.jpeg

  • Irak : opérations de ratissage contre Daech dans 3 gouvernorats et dans les monts Hamrin

    Imprimer

    Dimanche 26 décembre, les forces irakiennes et les Forces de mobilisation populaire (Hashd al-Chaabi - une coalition de groupes paramilitaires intégrés à l'armée majoritairement pro-iraniens) ont lancé une série d'opérations de sécurité dans trois gouvernorats irakiens et dans les monts Hamrin.

    La Cellule des médias de sécurité irakienne a déclaré dans un communiqué que les forces de la sécurité ont lancé ce matin, trois opérations préventives, sous la supervision du Commandement des opérations conjointes, et selon des informations précises du renseignement.

    Le communiqué indique que la première opération a été lancée dans le sud-ouest du district de Rutba par l'intermédiaire de la cinquième division et du commandement des opérations de la province sunnite d'Anbar, tandis que la seconde était lancée à l'ouest de Tharthar.

    Quant à la troisième opération, elle a été lancée dans le sud du district de Hatra dans le gouvernorat de Ninive, avec la participation de la 20e division et des unités du "West Niniveh Operations Command".

    Le communiqué a souligné que ces opérations coïncidaient avec la poursuite des restes des" gangs terroristes" de l'Etat islamique, la lutte contre le crime sous ses diverses formes et afin de créer un environnement sûr.

    chaîne de montagnes Hamrin
    De son côté, les unités du Hashd al-Chaabi ont annoncé, dimanche 26 décembre, le lancement d'une opération de sécurisation à partir de 5 axes dans la chaîne de montagnes Hamrin.

    Une déclaration de la commission a déclaré que « les plans ont été élaborés en coordination avec le commandement des opérations de la province de Diyala de l'armée, et ont été présentés et approuvés dans le cadre d'opérations conjointes. Les opérations de ratissage à la recherche des éléments de l'Etat islamique sont menés à partir de 5 axes par les 1er, 4e, 20e, 24e et 23e brigades, la brigade de réserve de Diyala, le régiment des forces spéciales et la 52e brigade du Hashd al-Chaabi, avec le soutien de l'armée de l'air.

    Elle a ajouté que "les opérations visaient à poursuivre les restes de l'ennemi (Etat islamique) et à éliminer leurs caches dans ces zones pour restreindre ses mouvements et l'empêcher de mener des attaques contre les forces de sécurité et les civils".

    L'Autorité de mobilisation populaire (Hashd al-Chaabi) a indiqué que "les forces armées mènent une opération de sécurité du côté opposé, en coordination avec la Mobilisation populaire".

    Les Forces de mobilisation populaire, en coopération avec le commandement des opérations conjointes irakiennes, continuent de poursuivre les « restes » de l'Etat islamique dans de nombreuses provinces irakiennes, la dernière en date étant l'exécution d'une opération de sécurité contre l'Etat islamique dans les montagnes Hamrin du gouvernorat de Diyala, en novembre dernier. 

    La chaîne de montagnes Hamrin est l'une des zones reculées du pays et se caractérise par une nature géographique accidentée, qui représente un environnement approprié pour permettre aux éléments de l'Etat islamique de se cacher et lancer des attaques.

    En 2017, l'Irak a déclaré la victoire sur l'Etat islamique en reprenant le contrôle de l'ensemble de son territoire, dont environ un tiers de la superficie du pays  a été envahi par l'Etat islamique à l'été 2014. Cependant, l'Etat islamique maintient toujours des cellules dormantes dans de vastes zones dans l'Irak et lance des attaques sporadiques.