Province de Nimruz

  • Afghanistan : Derniers incidents sécuritaires

    Imprimer

    Mahdi Sirat (tué le 2021:02:16).jpegKaboul
    L'officier de renseignement du NDS, Mahdi Sirat (photo de gauche), a été assassiné dans la région de Dasht-e-Barchi dans le PD-13 de Kaboul ce mardi matin.

    Province de Baghlan
    Dans la nuit du lundi 15 au mardi 16 février 2021, les forces spéciales afghanes ont pris d'assaut un complexe taliban dans le nord de la province de Baghlan qui était utilisé comme prison, détenant des dizaines de membres des forces de sécurité afghanes et de civils. Les forces spéciales ont fait une descente dans la prison et ont sauvé 42 personnes, dont des membres de la sécurité, ont annoncé mardi des responsables. Les prisonniers avaient été gravement torturés par les talibans, ont indiqué les forces spéciales.

    L'opération de sauvetage a été menée dans la région d'Ali Khowaja à Baghlan-e-Markazi, dans le nord de la province de Baghlan, a déclaré le porte-parole du Corps des opérations spéciales, Abdul Ghafar Nuristani. 25 membres des forces de sécurité afghanes et 17 civils ont été libérés . Les personnes secourues ont été transférées à Mazar-e-Sharif.

    Rappelons que les forces de sécurité afghanes ont libéré de nombreux civils et membres des forces de sécurité des cachots des Taliban dans différentes provinces au cours de la dernière année.
    EuVCviiXAAEd8gK.jpeg

    Province de Nangarhar
    4 personnes, dont un policier, ont été tuées au cours de deux attaques distinctes à l'arme à feu à Jalalabad ce mardi matin.  La première attaque a pris pour cible un véhicule de police dans le PD-3, tuant un policier et en blessant deux autres. La seconde attaque au pistolet a visé un autre véhicule dans le PD-4, tuant 3 personnes. 

    EuU1AUkWQAI-aNW.jpeg


    EuVEr07XcAAKNAa.jpegProvince de Nimruz
    Les talibans ont revendiqué l'explosion d'une bombe artisanale (IED), lundi 15 février, visant un véhicule à Kang. Selon les Talibans, un officier de l'ANDSF (photo) a été tué lors de l'attaque.

    Province de Takhar

    Au moins trois soldats de l'Armée nationale afghane (ANDSF) ont été tués et quatre autres blessés par l'explosion d'une bombe artisanale (IED) qui a visé leur véhicule dans le district de Dashti Qala, mardi après-midi.

  • Afghanistan : Derniers incidents sécuritaires

    Imprimer

    Kaboul : 
    Au moins quatre personnes, dont un chef local de la police, ont été tuées mercredi matin 10 février
    à Kaboul dans l'explosion de plusieurs bombes, a-t-on appris de source policière.

    Et2Fo8mWYAANob6.jpeg

    Conformément à un modus operandi désormais bien établi, deux bombes ciblant des véhicules ont explosé en début de matinée, à une heure de grande affluence sur les routes. Quatre personnes ont été blessées dans la première explosion et "quatre ont été tuées" dans l'autre, a indiqué Ferdaws Faramarz, le porte-parole de la police de Kaboul.

    Kochi Mohamed.jpegMohammad Zai Kochi (à droite sur la photo), le chef de la sécurité du 5ème district de la capitale et trois de ses gardes du corps ont été tués par l'explosion. Une troisième bombe visant une voiture de police a également explosé dans le district de Paghman, en périphérie de Kaboul. Ces trois attaques n'ont pour l'instant pas été revendiquées.

    Une quatrième explosion a eu lieu près de l'hôtel Serena. Au moins 1 personne a été blessée

    Les autorités n'ont pas précisé si ces bombes avaient été fixées aux véhicules ou s'il s'agissait d'engins explosifs improvisés (IED) posés en bord de route. Depuis des mois, Kaboul est frappée par des attaques quasi-quotidiennes à l'encontre de journalistes, personnalités politiques et religieuses, défenseurs des droits humains ou juges, qui ont incité des membres de la société civile à se cacher ou s'exiler.

    Même si l'organisation État islamique a revendiqué certaines de ces attaques qui ont semé la peur et le chaos dans le pays, Kaboul et Washington les imputent aux talibans. Cette tactique nouvelle semble avoir coïncidé avec l'ouverture en septembre à Doha de négociations de paix entre les talibans et le gouvernement afghan, destinées à mettre fin à deux décennies de guerre.

    Kaboul tente d'obtenir un cessez-le-feu permanent, mais les talibans ont rejeté pour l'instant toute concession. La recrudescence des violences à Kaboul et dans plusieurs provinces afghanes a conduit l'administration du président américain Joe Biden à annoncer un réexamen de l'accord signé en février 2020 à Doha avec les insurgés, qui prévoit le retrait total des troupes américaines d'ici mai. Washington a accusé les insurgés de n'avoir ni réduit les violences ni coupé les liens avec Al-Qaïda, contrairement à ce que prévoyait l'accord.

    Par ailleurs, Des forces de la police spéciale ont mené une opération dans le district de Paghman, au cours de laquelle un taliban a été tué et un autre membre du groupe arrêté. Les deux talibans étaient impliqués dans l'organisation d'attentats terroristes, en particulier la pose de mines magnétiques à Kaboul.

    Province de Ghazni
    L'armée détruit un centre de manufacture de gilets suicides : 12 talibans tués dont 10 combattants étrangers
    Les forces spéciales de sécurité de Ghazni ont détruit, mardi soir, une manufacture de vestes suicide dans le district de Dehik. Wahidullah Jumazadeh, porte-parole du gouverneur de Ghazni, a déclaré ce mercredi que 12 talibans, dont six Arabes, deux Pakistanais et deux Tadjiks, ont été tués dans l'opération.

    Jumazadeh a ajouté que l'opération avait été menée par les forces terrestres et aériennes et avait abouti à l'arrestation de trois personnes, dont l'un des kamikazes, Shahbaz Khan.

    Le groupe taliban Taknoon n'a pas commenté les propos du gouverneur de Ghazni.

    Par le passé, les responsables locaux de Ghazni étaient au courant de jihadistes étrangers  combattant dans les rangs des talibans dans la province. Un haut responsable d'Al-Qaïda avait également été tué par les forces de sécurité dans la province de Ghazni cette année.

    Et2THV3XEAEjjsG.jpeg

    Provinc d'Uruzgan
    Cinq membres "clés" des talibans ont été arrêtés à Daikund.

    Et2vvjoWYAEJno1.png

     Prvince de Nimruz
    Les talibans affirment avoir capturé un soldat de l'armée afghane et des armes lors d'un raid à Khash Rod.

    Et2gl-YXUAImyJ1.jpeg