Province de Kunduz

  • Afghanistan : Derniers incidents sécuritaires

    Imprimer

    Province de Helmand
    Les talibans revendiquent une attaque d'"infiltrés" à l'intérieur d'un poste de contrôle à Gereshk, province de Helmand. Les Talibans affirment que leur infiltré a fait de nombreuses victimes avant de rejoindre les Talibans avec un véhicule et quelques armes. 

    Province de Kunduz
    7 membres d'une milice pro-gouvernementale ont été tués et 4 autres blessés lors d'une attaque des talibans contre un de leurs avant-postes  dans le district d'Imam Sahib, province de Kunduz, dimanche soir, a déclaré Khaluddin Hakimi, membre du conseil provincial.

    Province de Nangarhar
    Les services de renseignement afghans (NDS) affirment avoir tué 7 militants de l'État islamique - Khorasan (ISKP), dont un kamikaze, lors d'une opération des forces spéciales dans le PD-7, à Jalalabad, Nangarhar, dans la nuit du dimanche 14 au lundi 15 février. Les NDS ont récupéré un gilet suicide, un RPG, 3 fusils, 20 grenades et quelques explosifs. 
    EuQjBMDWYAAzLUn.jpeg
    Deux frappes aériennes ont mis hors de combat 14 talibans dans les districts de Hesarak et Shirzad.
    Les responsables de Nangarhar affirment que 14 combattants talibans ont été tués et quatre autres blessés lors de deux frappes aériennes dans les districts de Hesarak et Shirzad.
    2021:02:15-2.jpegToujours dans la province de Nangarhar, Les autorités locales ont arrêté quatre talibans et saisi un véhicule à Surkh Rod.
    2021:02:15.jpeg

  • Afghanistan : Derniers incidents sécuritaires

    Imprimer

    209ème corps Shaheen.jpegProvince de Faryab
    Le commandant du 209e corps Shaheen de l'armée afghane, Agha Afzali, a été tué au cours de combats avec les talibans dans la province de Faryab.

    EtY00rvWQAItqjM.jpegProvince de Herat
    Noorullah Nazari, chef des services de renseignement afghans (NDS) pour le district de Ghoriyan à Herat, a été tué dans une embuscade tendue par les talibans sur la route Ghoryan-Zindajan.
    Le gouverneur du district de Ghoriyan, Farhad Khadimi, qui faisait partie du même convoi, s'en est sorti indemne.

    Province de Kunduz
    16 membres des forces gouvernementales ont été tués dans l'attaque des talibans  contre une base des forces de sécurité du district de Khanabad. Quatre civils ont également été tués et deux autres blessés. L'attaque a eu lieu jeudi soir au col d'Eid-ul-Fitr, l'un des endroits les plus stratégiques du district de Khanabad. La plupart des victimes sont originaires de la province de Kunduz.

    Les talibans ont également subi des pertes dans l'attaque, mais on ignore le nombre des pertes chez les insurgés.

    Le chef du conseil provincial de Kunduz affirme que l'insécurité et le nombre de victimes a récemment augmenté dans la province de  Kunduz. Il regrette qu'aucune mesure ou programme de sécurité sérieux n'a été pris par les responsables du centre et de l'administration locale de Kunduz pour repousser les talibans.

    Kunduz est une des provinces du nord-est où la guerre fait rage. L'activité des talibans dans cette province est devenue un problème majeur. 

     

     

  • Afghanistan : Derniers incidents sécuritaires

    Imprimer
    Province de Faryab : Cinq talibans tués et 11 autres blessés, selon l'armée afghane
    Des responsables militaires afghans en poste dans la province de  Faryab affirment que cinq insurgés talibans ont été tués dans deux districts de la province. Onze autres talibans ont été blessés.

    2021:01:19.jpg

    Province de Ghazni : 
    Abdul Wali Arman, le chef de l'Agence de protection de l'environnement de Ghazni, et son garde du corps ont été grièvement blessés lors d'une attaque armée lundi 18 janvier.

    Province de Helmand : un responsable local tué dans un attentat
    Le Caïmacan (gouverneur) du district de Washir, Mohamed Zahir Hakyar, a été tué mardi lors d'un attentat dans la province d'Helmand, dans le sud de l'Afghanistan.
     
    Le gouverneur d'Helmand Abdel Nabi Ilham a déclaré, dans un communiqué de presse, qu'Hakyar avait été tué dans une attaque armée menée par des inconnus.
     
    Et d'ajouter que les autorités compétentes sont à pied d'œuvre pour arrêter les auteurs de l'attentat.
     
    Quant au bilan de l'attaque, des témoins oculaires ont déclaré que l'attentat a causé la mort du Caïmacan et de deux autres personnes qui l'accompagnaient.
     
    Jusqu'à l'heure, aucune revendication n'a été formulée concernant la responsabilité de l'attentat.

    Province de Kunduz : Lourdes pertes de l'armée afghane à Kunduz au cours d'attaques des talibans
    Des rapports en provenance de la province de Kunduz indiquent que plusieurs attaques des talibans menées lundi soir contre des postes de sécurité dans la province ont fait de lourdes pertes parmi les forces gouvernementales.
     
    Mohammad Yusuf Ayoubi, chef du Conseil provincial de Kunduz, a déclaré mardi matin à Jeddah-e-Sabah que huit insurgés talibans avaient été tués et quatre autres blessés lors d'une attaque contre une base des forces de sécurité dans le district de Dasht-e-Charchi de la province de Kunduz.
     
    Par ailleurs, "six membres des forces de sécurité ont été tués et trois autres ont été blessés lors d'une attaque contre un bastion des talibans dans la région de Bagh-e-Shirkat du troisième district de Kunduz", a déclaré Ayoubi.  Deux civils auraient également été tués au cours de l'attaque.
     
    Le chef du conseil provincial de Kunduz a déclaré que les talibans avaient également subi des pertes lors les affrontements.
     
    Zabihullah Mujahid, un porte-parole des talibans, a confirmé qu'un groupe de combattants talibans avait été tué lors d'une attaque contre les forces gouvernementales dans le district de Dasht-e-Archi de la province de Kunduz.
     
    Dans un autre incident, le 3e corps d'armée du Pamir à Kunduz a annoncé que deux membres des talibans avaient été tués lors d'un raid sur un poste de contrôle de sécurité dans le district de Dasht-e-Archi et la région de Bagh Shirkat de la province de Kunduz. Le corps n'a subi aucune victime des forces gouvernementales mais le ministère de la Défense a déclaré que  quatre soldats avaient été tués lors de l'attaque.
     
    Les attaques des talibans contre les forces gouvernementales dans la province de Kunduz se sont multipliées ces derniers jours, infligeant de lourdes pertes aux forces gouvernementales.

    kunduz.jpg

     

  • Afghanistan : Le ministère de la Défense revendique avoir tué 118 talibans la nuit dernière

    Imprimer
    Le ministère afghan de la Défense a annoncé vendredi que 118 membres des talibans avaient été tués pendant la nuit. Selon le ministère, 36 autres talibans ont été blessés et 10 autres capturés au cours des dernières 24 heures.
     
    Fouad Aman, porte-parole adjoint du ministère de la Défense nationale, a déclaré que les hommes avaient été tués dans au cours d'affrontements et de contre-attaques des forces de sécurité».
     
    Les affrontements ont eu lieu dans les provinces de Kunar, Ghazni, Uruzgan, Kunduz, Kandahar et Helmand.
     
    Aman, pour sa part, a déclaré que 17 mines terrestres placées par les talibans dans différentes zones avaient également été découvertes et désamorcées par les forces de sécurité.
     
    Le porte-parole adjoint du ministère de la Défense n'a pas précisé les pertes des forces de sécurité dans la lutte contre les talibans.
     
    Mais les responsables locaux à Kunduz affirment qu'au moins sept membres du personnel de sécurité ont été tués dans une attaque meurtrière des talibans dans le district de l'Imam Sahib à Kunduz. À Ghazni, sept insurgés talibans ont été blessés dans un attentat à la voiture piégée par les talibans.
     
    Des affrontements ont éclaté dans au moins six provinces au cours des dernières 24 heures alors que les pourparlers de paix entre le gouvernement et les talibans se poursuivent. Le gouvernement a fait du cessez-le-feu l'une de ses priorités dans les pourparler

     

  • Afghanistan : Neuf membres des forces de sécurité tués par les talibans

    Imprimer
    Au moins neuf membres des forces de sécurité afghanes ont été tués dans la nuit de jeudi à vendredi lors d'une attaque des talibans visant deux postes de contrôle, dans la province de Kunduz (Nord), a-t-on appris de source officielle. "Les combattants talibans ont lancé des attaques sur des postes de contrôle de la police afghane dans le district d'Imam Sahib (...) Malheureusement, neuf membre des forces de sécurité ont été tués", a déclaré à l'AFP le gouverneur provincial, Abdul Sattar Mirzakwal.
     
    Un membre du conseil provincial, Khaluddin Hakimi, a évoqué un bilan de 10 morts du côté gouvernemental, avec quatre policiers et six soldats tués. Les insurgés mènent régulièrement des attaques dans la province, située à la frontière avec le Tadjikistan, et tentent de s'emparer de la ville de Kunduz, qui est déjà tombée par deux fois entre leurs mains dans le passé.

    Les talibans utilisent des drones armés pour la première fois
    Au cours des combats, les talibans auraient utilisés deux drones armés pour attaquer la base aérienne du 217e Pamir corps de l'armée afghane à Kunduz, détruisant deux hélicoptères militaires de l'armée indienne. 

    Recrudescence des combats en Afghanistan
    Depuis quelques mois, la capitale Kaboul et plusieurs provinces afghanes sont en proie à une recrudescence des violences, en dépit des pourparlers de paix entre les talibans et le gouvernement en cours depuis septembre à Doha. Aujourd'hui encore, un attentat à la bombe à Kaboul a tué une personne.

    ErxueNZXYAAUt76.jpeg

  • Afghanistan : Au moins 5 morts, dont 4 médecins, dans un attentat à Kaboul

    Imprimer
    Au moins cinq personnes, dont quatre médecins travaillant dans une prison où sont détenus des centaines de talibans, ont été tués mardi à Kaboul dans l'explosion d'une bombe placée sous leur voiture, a annoncé la police afghane.
     
    "Cinq personnes ont été tuées dans l'explosion et deux blessées", a indiqué le porte-parole de la police de Kaboul, Ferdaws Faramarz. Quatre des victimes sont des docteurs qui se rendaient à la prison de Pul-e-Charkhi, où ils travaillaient. Un passant a également été tué dans l'explosion d'une "bombe magnétique" fixée sous la voiture de ces médecins, dans un quartier du sud de la capitale, a-t-il précisé.
     
    Située en périphérie est de Kaboul, la prison de Pul-e-Charkhi abrite des centaines de combattants talibans et autres criminels.
     
    Depuis quelques mois, la capitale afghane est en proie à une recrudescence des violences en dépit des pourparlers de paix entre les talibans et le gouvernement en cours depuis septembre à Doha. Le groupe Etat Islamique (EI) a assumé la responsabilité ces dernières semaines de plusieurs attentats sanglants dans la capitale, dont ceux contre l'université et un autre centre éducatif, qui avaient fait près de 50 morts, ainsi que d'une récente série d'attaques à la roquette également meurtrières.
     
    Dimanche, 10 personnes ont été tuées et une cinquantaine blessées à Kaboul dans l'explosion d'une voiture piégée visant un député, Mohammad Wardak, qui a lui-même été blessé. 
     
    Plusieurs provinces connaissent aussi une hausse des violences, les talibans ayant mené récemment des attaques quasi-quotidiennes contre les forces gouvernementales, principalement dans les zones rurales. Les assassinats ciblés de journalistes, personnalités politiques et défenseurs des droits sont également devenus de plus en plus fréquents ces derniers mois en Afghanistan. Un troisième journaliste est mort en deux mois, mardi à Ghazni (est). Rahmatullah Nekzad a été tué près de chez lui en se rendant à la mosquée, par des hommes armés d'un pistolet muni d'un silencieux.
     
    Le gouvernement afghan accuse les talibans d'être à l'origine de ces attaques et meurtres souvent non revendiqués, et de chercher à peser ainsi sur les négociations à Doha, qui ont été suspendues jusqu'au 5 janvier.

    Découvertes de bombes et arrestation d'un terroriste
    Des agents de la police afghane et des services de renseignement (NDS)  ont arrêté un terroriste qui plantait des mines (IED) près de la ville de Pul-e-Alam, dans la province de Logar. Deux bombes destinées à être posées en bord de route ont également été saisies sur le détenu. 

    Ep0-i_YXMAEc7cw.jpeg

    Par ailleurs, l'unité de déminage de la police a découvert et désamorcé deux bombes (IED) placées en bord de route par des terroristes dans les provinces de Daikundi et Kunduz.
  • Afghanistan : 7 civils tués dans une attaque des Talibans dans le nord

    Imprimer

    Au moins, 7 personnes, dont des enfants et des femmes, ont été tuées dans une attaque à l'obus de mortier contre la locallité de Hawn dans la province de Kunduz, au nord de l'Afghanistan.

    La chaîne afghane "Tolo News", citant le ministère de la Défense, a rapporté qu'un obus de mortier s'était abattu sur des maisons d'habitation dans le quartier "Tulaka", à Kunduz. 7 personnes, dont des femmes et des enfants, ont été tuées et 6 autres blessées, suite à l'attaque menée par le mouvement des Talibans.

    Jusqu'à présent, les Talibans n'ont pas revendiqué la responsabilité de l'attaque.

    Il est à noter que les régions de "Imam Sahib" et "Dasht-e-Archy" dans la province afghane de Kunduz, ont récemment été le théâtre d'affrontements entre les forces de sécurité et le mouvement des Talibans.