Province de Kunduz

  • Afghanistan : 7 civils tués dans une attaque des Talibans dans le nord

    Imprimer

    Au moins, 7 personnes, dont des enfants et des femmes, ont été tuées dans une attaque à l'obus de mortier contre la locallité de Hawn dans la province de Kunduz, au nord de l'Afghanistan.

    La chaîne afghane "Tolo News", citant le ministère de la Défense, a rapporté qu'un obus de mortier s'était abattu sur des maisons d'habitation dans le quartier "Tulaka", à Kunduz. 7 personnes, dont des femmes et des enfants, ont été tuées et 6 autres blessées, suite à l'attaque menée par le mouvement des Talibans.

    Jusqu'à présent, les Talibans n'ont pas revendiqué la responsabilité de l'attaque.

    Il est à noter que les régions de "Imam Sahib" et "Dasht-e-Archy" dans la province afghane de Kunduz, ont récemment été le théâtre d'affrontements entre les forces de sécurité et le mouvement des Talibans.

  • Afghanistan: attaques des talibans dans les provinces de Helmand et Kunduz

    Imprimer

    Au moins 11 membres des forces de sécurité ont été tués dans la soirée du 8 octobre lors d'attaques séparées menées par les Taliban dans les provinces de Kunduz et de Helmand.

    Les talibans ont attaqué des avant-postes de sécurité dans le district d'Ali Abad dans la province nord de Kunduz dans la soirée du 8 octobre, a indiqué une source de sécurité, ajoutant que 8 membres des forces de sécurité, dont 4 policiers et 4 soldats de l'armée ont été tués. La source a également annoncé que 5 soldats de l'armée et 2 policiers avaient été blessés lors de l'attaque. 4 autres officiers ont été capturés. Les talibans ont revendiqué l'attaque et publié des photos des otages.

    Le même soir, le groupe a attaqué deux zones dans la province de Helmand: une zone proche de l'autoroute et le quartier de Nahri Saraj. Au moins 3 membres des forces de sécurité ont été tués et trois autres blessés. Cependant, une source de sécurité a rapporté qu'environ 10 soldats ont été tués dans les attaques. Les Taliban ont également attaqué un avant-poste des forces afghanes situé près de l'autoroute Mazar-Shibirghan, dans la région d'Alamkhil, dans la province de Balkh. Par ailleurs, le ministère de l'Intérieur a déclaré dans un communiqué que 23 membres des Taliban avaient été tués et 13 autres blessés lors d'un affrontement avec les forces de sécurité dans le district de Qaisar, dans la province de Faryab.

    L'escalade de la violence survient alors que les efforts de paix et les négociations du gouvernement afghan sont en cours à Doha, au Qatar. Le représentant spécial des États-Unis pour la réconciliation en Afghanistan, Zalmay Khalilzad, et le général américain, Scott Miller, commandant des forces américaines et de l'OTAN en Afghanistan, se sont rendus à Islamabad, au Pakistan, où ils ont rencontré le chef d'état-major de l'armée pakistanaise, le général Qamar Javed Bajwa. Khalilzad, Miller et Bajwa ont réitéré la nécessité d'une réduction significative de la violence en Afghanistan alors que les négociations de paix entre les deux parties progressent, selon un communiqué de l'ambassade américaine à Islamabad.

    Le pays souffre encore des graves divisions résultant de son histoire troublée
    Après la fin de l'occupation de l'Union soviétique en Afghanistan, qui a duré de 1979 à 1989, le pays a connu de grandes divisions. En 1996, les talibans avaient le contrôle d'une grande partie du pays, obtenu à la suite d'une guerre civile sanglante menée contre les différentes factions locales. En 2001, à la suite des incidents du 11 septembre, les États-Unis ont envahi l'Afghanistan, car c'est de là qu'Al-Qaïda avait planifié les attaques contre les États-Unis et c'est là que se cachait le chef de l'organisation. Oussama ben Laden, sous la protection des talibans.

    L'ouverture d'un dialogue intra-afghan a été rendue possible par un accord de paix entre les États-Unis et les talibans, signé le 29 février dernier, également à Doha. En vertu de cet accord, Washington s'est engagé à réduire ses troupes en Afghanistan de 13 000 à 8 600 dans les 135 premiers jours suivant la signature de l'accord et à achever leur retrait total dans les 14 mois suivant la même date. De plus, à la même occasion, les États-Unis ont également négocié avec les talibans la libération de 5 000 prisonniers talibans prisons afghanes, condition préalable à la participation du groupe aux pourparlers de paix avec le gouvernement de Kaboul. Jusqu'à cet accord, les talibans n'avaient pas accepté de participer à des pourparlers directs avec l'exécutif de Kaboul, soutenu par les pays occidentaux, car ils ne le considèrent pas comme un gouvernement légitime.

  • Afghanistan : deux attaques meurtrières des Talibans à Kunduz

    Imprimer

    Au moins 13 membres des forces de sécurité afghanes ont été tués et 10 autres blessés lors de deux affrontements avec les talibans dans la province de Kunduz, dans le nord du pays, le 20 juillet au matin.
    Au moins 9 policiers et 4 soldats ont été tués lorsque les talibans ont attaqué les postes de contrôle de sécurité dans la zone connue sous le nom de PD2 dans la ville de Kunduz et sur la route du district de Kunduz-Ali Abad. "Les affrontements ont commencé à 01h00 et se sont terminés après 3 heures lorsque les forces de sécurité ont repoussé les insurgés", a déclaré la source. Les talibans ont également fait état de victimes, mais il n'y a toujours pas d'informations précises à ce sujet.
    Malgré les efforts diplomatiques internes et régionaux, l'Afghanistan continue d'être en proie à une violence quotidienne. Le 13 juillet, une voiture piégée a explosé devant le bâtiment de la Direction de la sécurité nationale (NDS) dans la ville d'Aybak, dans la province de Samangan, au nord du pays. L'attaque a été suivie d'un affrontement armé, qui a fait au moins dix morts. L'explosion d'une mine le long d'une route dans la province orientale de Ghazni a causé la mort d'un policier le matin du 8 juillet. Le même jour, un attentat suicide à la bombe a frappé le quartier général de la police à Kandahar.
    L'Afghanistan connait un climat d'instabilité depuis des décennies. Les Talibans se sont imposés comme le groupe dominant après l'effondrement du régime pro-soviétique, pour ensuite prendre le contrôle d'une grande partie du pays à partir de 1996, à l'issue d'une guerre civile sanglante entre les groupes militants locaux. Les troupes américaines, en 2001, se sont installées dans le pays, avec pour objectif de renverser les autorités de Kaboul, alors soutenues par les Talibans, qui avaient donné asile à Al-Qaida, l'organisation terroriste responsable des attaques du 11 septembre 2001contre les tours jumelles du World Trade Center à New York.
    Avec l'invasion américaine et l'intervention de l'OTAN en août 2003, les talibans sont revenus pour mener de nombreuses offensives afin de déstabiliser le pays. Le 29 février 2020, les États-Unis et les Talibans ont signé un accord de paix "historique" à Doha, au Qatar. Cependant, cet accord n'a pas encore apporté la stabilité au pays, qui reste secoué par la violence et fortement divisé.

  • Afghanistan : Un commandant en chef des Talibans et 13 de ses collègues tués dans une opération dans la province de Kunduz

    Imprimer

    Cet article a été aussi publié en : enEnglish (Anglais)

    Un commandant taliban avec 13 de ses collègues a été tué à Kunduz ce matin.
    Hadi Jamal, responsable du 217e corps d’armée du Pamir, a déclaré que le mollah Khaksar, commandant en chef des talibans et 13 de ses collègues, a été tué lors d’une opération de commando avec l’appui des forces aériennes dans la périphérie du district de Khanabad, dans la banlieue de la ville de Kunduz.
    Plusieurs cachettes de Talibans et un véhicule, ont été détruits au cours de l’opération.

  • Frontlive-Chrono – Lundi 23 décembre 2019

    Imprimer

    TOUS LES ARTICLES MIS EN LIGNE SUR FRONTLIVE-CHRONO LE LUNDI 23 DECEMBRE SONT EN LECTURE LIBRE
    Cliquer sur "Login" de l'article désiré.

    Trêve de Noël du mardi 24 au jeudi 26 décembre – à moins d’évènements graves


    • Afghanistan: Un militaire américain tué par les talibans – plusieurs autres blessés – Login
    • Algérie: le général Ahmed Gaïd Salah, puissant chef d’état-major de l’armée, est décédé – Login
    • Irak: deux soldats tués par une voiture piégée – Login
    • Syrie: trois combattants étrangers tués dans une attaque attribuée à Israël – Login
    • Syrie : huit morts dans l’explosion d’une voiture piégée dans une zone sous contrôle turc – Login