Province de Herat

  • Afghanistan : Les gardes-frontières saisissent des explosifs iraniens "cachés dans un camion de pommes de terre".

    Imprimer

    Les gardes-frontières du sud-ouest de l'Afghanistan ont saisi environ 1 800 kg d'explosifs qui devaient être introduits clandestinement dans le pays depuis l'Iran voisin dans un "camion chargé de pommes de terre", ont déclaré dimanche des responsables locaux.
    La cargaison a été saisie jeudi à Farah, l'une des plus grandes provinces afghanes, qui se trouve près de la frontière avec l'Iran.
    Dadullah Qani, chef du conseil provincial de Farah, a déclaré samedi que la cargaison comprenait "1 800 kg d'explosifs, cachés sous un camion chargé de pommes de terre".
    Il a accusé l'Iran de financer les talibans.
    Les renseignements de l'armée américaine et des responsables afghans avaient par le passé affirmé que Téhéran fournissait des armes et de l'argent aux commandants talibans de la région afin de faciliter les attaques contre Kaboul et les troupes de la coalition stationnées dans le pays.
    Les militants utilisent généralement des explosifs pour les attentats suicides ou les attentats à la voiture piégée dans le pays.
    C'est la première saisie d'explosifs en provenance d'Iran.
    Un porte-parole de la coalition dirigée par les États-Unis à Kaboul a refusé de commenter l'incident.
    L'Iran n'a pas non plus réagi à la nouvelle.
    Hamayoun Shahidzada, un législateur de l'ouest de Herat, qui se trouve également près de la frontière iranienne, a déclaré : "Les intérêts de l'Iran sont étroitement liés à la région et les nouvelles concernant l'envoi d'explosifs pourraient faire partie du soutien de l'Iran aux groupes talibans.
    "Je ne sais pas si on a trouvé des explosifs , mais il y a des groupes de talibans qui sont protégés par l'Iran", a-t-il déclaré.

    Herat carte.png

  • Afghanistan : Au moins 45 civils et insurgés taliban tués dans des frappes aériennes

    Imprimer

    Des frappes aériennes conduites dans l'est de l'Afghanistan ont tué 45 civils et insurgés taliban, ont annoncé mercredi des responsables locaux.
    Ali Ahmad Faqir Yar, gouverneur du district d'Adraskan, dans la province orientale d'Herat, a précisé qu'au moins huit civils avaient été comptés parmi les décès. "Quarante-cinq personnes ont été tuées dans des frappes aériennes des forces de sécurité dans la zone de Kham Ziarat", dont des taliban, a-t-il déclaré.