Province de Hama

  • Syrie : 36 soldats syriens et jihadistes de Daech tués dans de violents affrontements au centre de la Syrie

    Imprimer

    Des affrontements très violents entre l'armée arabe syrienne (AAS) et les jihadistes de Daech se déroulent dans la région centrale, rapporte l'Observatoire syrien des droits de l'homme (OSDH) le 19 septembre.

    Selon l'OSDH, les violents affrontements ont lieu dans le triangle Alep-Hama-Raqqa, au nord du désert de Homs. Des centaines de jihadistes et de chefs du groupe terroriste y ont trouvé refuge.

    Les avions de guerre des forces aérospatiales russes appuieraient les troupes syriennes dans la région centrale avec un soutien aérien rapproché.

    "Seize membres des forces du régime ont été tués au cours des derniers jours, tandis que 20 jihadistes ont été éliminés par les frappes aériennes russes et les affrontements", indique l'OSDH dans son rapport.

    L'AAS a récemment déployé d'importants renforts dans la région centrale. Certaines des unités d'élite sur les lignes de front du Grand Edleb ont été déplacées dans la région pour affronter les cellules de l'Etat islamique..

    Les terroristes de Daech ont lancé des dizaines d'assauts contre les forces gouvernementales dans l'est de Homs, l'est de Hama, le sud de Raqqa et l'ouest de Deir Ezzor au cours des derniers mois. La veille, on a retrouvé à Deir ez-Zor les corps de six membres des services qui ont été massacrés par les jihadistes.

    L'AAS et ses alliés semblent déterminés à contenir la présence croissante de l'Etat islamique dans la région centrale.

  • Syrie : Les forces syriennes et iraniennes arrêtent une cellule de Daech

    Imprimer

    Samedi 5 septembre, les forces syriennes et iraniennes ont arrêté une cellule de l'Etat islamique au sud de la province de Deir Ezzor, révèle l'Observatoire syrien des droits de l'homme (OSDH).

    Les membres de la cellule portaient des uniformes militaires iraniens et conduisaient un véhicule avec des slogans pro-iraniens dans la ville d'al-Mayadin lorsqu'ils ont été arrêtés par une force conjointe de la Direction des renseignements militaires syriens, des forces de défense nationale et du Corps des Gardiens de la Révolution Eslamique iranien (CGRI).

    La force conjointe a arrêté les cinq membres de la cellule après les avoir coincés sur le marché de Mayadin. Les jihadistes n'ont montré aucune résistance.

    "Il y avait une cellule de l'Etat islamique qui venait d'al-Badiya [le désert de la province de Homs] déguisée avec les uniformes du CGRI iranien pour acheter de la nourriture et quelques fournitures sur le marché", peut-on lire dans le rapport de l'OSDH.

    Selon l'OSDH, les terroristes étaient entrés dans Mayadin auparavant pour acheter des fournitures pour leurs camarades dans le désert de Homs.

    Le désert de Homs, qui se trouve entre Deir Ezzor et Homs, est devenu un bastion pour les cellules de Daech en Syrie centrale ces dernières années. Des centaines de terroristes y auraient trouvé refuge.

    Au cours des derniers mois, les terroristes de Daech ont lancé des dizaines d'attaques contre les forces gouvernementales dans les provinces de Homs, Deir Ezzor, Hama et Raqqa depuis leurs caches dans le désert de Homs. L'armée arabe syrienne et les forces aérospatiales russes ont unis leurs efforts pour tenter de contenir la menace du groupe islamiste.