Province de Ghor

  • Afghanistan : Vers la fin de toute résistance à l'avancée des talibans - Pire que la chute de Saïgon en 1975 (mise à jour au fur et à mesure des évènements)

    Imprimer

    Les talibans aux portes de Kaboul
    Les talibans sont presque arrivés aux portes de Kaboul vendredi 13 août 2021, continuant leur implacable progression en Afghanistan, d'où les États-Unis et le Royaume-Uni vont évacuer en catastrophe leurs ressortissants et diplomates. Ce vendredi 13 août, seules trois grandes villes sont encore sous l'autorité du gouvernement : la capitale, Kaboul, Mazar-i-Sharif, la plus grande ville du nord, et Jalalabad (est).
    Aout 2021.jpeg

    Province de l'Uruzgan
    Mohammad Omar Shirzad.jpegMohammad Omar Shirzad (photo), le gouverneur de la province d'Uruzgan, affirme que la crise actuelle dans la province est en train d'être résolue grâce à la médiation des sages tribaux.
    "Nous négocions toujours activement avec les talibans", a déclaré Sherzad. Nous parlons et nous verrons ce qui se passe. "
    A Tirinkot, la capitale de la province, les tallibans sont en train de récupérer les armes des soldats.
    Cela faisait des mois que des combats avaient lieu entre les forces de sécurité et de défense afghanes et les talibans autour de la ville de Tirinkot.

    Province de Farah
    Cinq hauts responsables de Farah se sont réfugiés en Iran avec des centaines de membres des forces de sécurité.
    E8rHCIXUYAUcdbv.png

    Province de Faryab
    Les talibans ont lancé l'assaut sur la ville de Maymana, capitale de la province de Faryab, ce vendredi soir 13 août. Les talibans ont offert un accord de reddition aux responsables de Faryab, qui l'ont refusé et déclaré qu'ils allaient se battre jusqu'au bout. Les combats font actuellement rage dans la ville.
    E8r744AXMAIYdSp.jpeg

    E8r74fIX0AI2UZu.jpeg

    Province de Ghor
    Les talibans ont capturé Firozkoh, la capitale provinciale. Les autorités locales afghanes ont confirmé que la ville, qui compte environ 130 000 habitants, est tombée sans aucune résistance, les forces de sécurité et les représentants du gouvernement s'étant retirés de la ville. La députée Fatima Kohistani a accusé le gouverneur de la province de Ghor d'avoir cédé la ville aux talibans.

    Province de Helmand
    La ville de Leshkar Gah dans la province du Helmand, qui compte une population de 200 000 habitants, est passée sous le contrôle des talibans islamistes radicaux.
    Les affrontements ont duré des semaines autour de la ville, que les talibans tentaient de prendre depuis longtemps. Mais la ville a finalement été prise par les talibans malgré l'envoi d'une unité militaire spéciale et un appui aérien des armées de l'air afghanes et américaines. La situation a tourné à l'avantage des talibans vendredi matin 13 août après de violents combats. Abdulmacid Akhundsada, membre du Conseil provincial, a déclaré que Sami Sadate, l'un des commandants de l'armée afghane dans la région, et le gouverneur avaient quitté la ville ce vendredi matin. Les forces de sécurité de la ville se sont également retirées. 
    La grande base militaire de Lashkargah est également tombée aux mains des talibans.

    Lashkargah.jpeg

    Province de Herat : le chef de guerre Ismaïl Khan s'est rendu aux talibans
    Les talibans ont capturé le guerre afghan Ismaïl Khan après la chute d'Herat. L'ancien chef moudjahidin et membre dirigeant du parti Jamaat-e-Islami s'est rendu. Vidéo.

    Ismaïl Khan.jpeg

    Ismaïl Khan (2).jpeg

    Une source bien informée de la province d'Herat a déclaré qu'environ 800 membres des forces afghanes ont évacué l'aéroport de Shindand avant l'arrivée des talibans.
    EKvdquww.jpeg

    Province de Kandahar
    Informations encore confuses à Kandahar. Les talibans ont capturé les districts de Takhta Pul et Daman à Kandahar. Ils auraient été aperçus dans le centre ville de Kandahar, mais le ministère de la défense affirme que la ville n'est pas tombée et que l'armée résiste toujours.
    E8pt2UYXIAMX0vd.jpegUne source locale semble avoir confirmé cette revendication, affirmant que les forces gouvernementales se seraient retirées en masse vers une installation militaire à l'extérieur de la ville.

    Province de Logar
    Abdul Qayoum Rahimi, gouverneur de la province de Logar s'est rendu aux Talibans avec plus de 100 combattants. Rappelons que la province de Logar est la province d'origine du président afghan Ashraf Ghani.
    Le bureau du gouverneur, le siège de la police et d'autres installations sont tombés aux mains des talibans tandis que les combats autour du siège de services de sécurité (NDS) et de  la base de Khider se poursuivent.
    E8qZ_lpWUAEhnxH.jpeg

    Au moment de la prise de Pul-e-alam par les talibans, certains soldats afghans ont refusé de se rendre et ont tenté de s'échapper. Leur convoi a été pris en embuscade et décimé par les talibans. Certains ont été tués et blessés tandis que les autres ont été capturés vivants. Vidéo.

    Province de Takhar
    Les talibans ont lancé un assaut sur le district de Warsaj dans la province de Takhar. Le district était un refuge pour les troupes de l'ANDSF en retraite. Il y a des rapports de violents combats et des victimes. Certaines sources pro-talibans affirmant que l'ANDSF a commencé à battre en retraite. Cette dernière 'information n'est pas encore confirmée. Ci-dessous photo de talibans à Warsaj :
    E8rtDZJXsAIlsB1.jpeg

    Atmosphère de panique à l'ambassade américaine de Kaboul
    Une atmosphère de panique règne à l'ambassade des États-Unis à Kaboul. Il n'y a plus de courier. Presque tous les employés font leurs valises et un très petit nombre acceptera de se rendre à un autre endroit. Le personnel se prépare à détruire les papiers sensibles, les ordinateurs, les téléphones.

    Les États-Unis et la Grande-Bretagne envoient des troupes en Afghanistan pour évacuer le personnel de leurs ambassades
    Des responsables américains ont confirmé l'envoi de 8 000 soldats en Afghanistan pour sécuriser l'ambassade américaine à Kaboul et pour faciliter le retrait du personnel militaire américain encore présent dans le pays. La Grande-Bretagne a également annoncé qu'elle enverrait environ 600 soldats en Afghanistan.

    Le porte-parole du Pentagone, John F. Kirby, a déclaré jeudi que les talibans progressaient à travers l'Afghanistan et que les troupes américaines auront pour mission d'assurer la sécurité du personnel de l'ambassade américaine et faciliter le départ des traducteurs afghans vers Kaboul et d'autres bases militaires américaines.

    Kirby a noté que le premier vol aurait lieu dans trois jours et transporterait la première partie des 8 000 soldats, dont trois forces terrestres, deux unités navales et une unité militaire, à l'aéroport de Kaboul.

    Selon Kirby, un total de 8.000 soldats américains seront envoyés en Afghanistan et seront commandés par Pete Wazley, le commandant de la marine américaine.

    Le Pentagone a ajouté que ces forces seront autorisées à se défendre en cas d'attaque.

    Selon le département américain de la Défense, la prochaine phase du programme de transfert de troupes américaines en Afghanistan comprendra environ 1 000 fonctionnaires pour faciliter le processus des demandeurs de visa américains. Selon un porte-parole du Pentagone, le personnel sera stationné en Afghanistan ou dans d'autres régions, dont le Qatar, dans quelques jours.

    La troisième phase du programme prévoit l'envoi d'une équipe d'infanterie de l'armée américaine de Caroline du Nord au Koweït et, si nécessaire, constituera une force de réaction rapide pour la sécurité de Kaboul.

    Kirby a déclaré que les troupes seraient stationnées au Koweït la semaine prochaine.

    Pendant ce temps, le secrétaire britannique à la Défense, Ben Wallace, a déclaré que la Grande-Bretagne envoyait des centaines de soldats en Afghanistan pour aider les citoyens britanniques et les traducteurs locaux.

    Selon Wallace, le nombre de ces soldats, y compris les équipes médicales, atteindront 600 personnels.

    Par ailleurs, le ministre britannique de la Défense, Ben Wallace, a averti vendredi que son pays pourrait retourner en Afghanistan s'il commençait à abriter al-Qaïda d'une manière qui menace l'Occident.

  • Afghanistan : Principaux incidents sécuritaires

    Imprimer

    Kaboul
    Une explosion dans le centre-ville de Kaboul a fait au moins cinq morts
    L'explosion a eu lieu à 14H50, rue Maiwand (Chuk) dans le district 1 du centre-ville de Kaboul. Elle a fait cinq morts et cinq blessés mais le bilan pourrait être beaucoup plus élevé.

    Province de Farah
    Il y a peu de temps, le centre du district de Parchman dans la province de Farah était sous le contrôle des forces de sécurité mais tous ses quartiers étaient sous le contrôle des moudjahidines.
    Environ 300 soldats afghans ont cessé de combattre ou ont rejoint les talibans, remettant leurs armes et leurs équipements aux Moudjahidine.

    Province de Ghazni
    Le district de Malistan dans la province de Ghazni, qui était considéré comme l'un des districts les plus sûrs de la province est passé sous le contrôle des combattants talibans lundi soir 12 juillet 2021. Le gouvernement avait laissé des dizaines de membres des forces de locales et un petit nombre de soldats afghans à leur propre sort. Ils avaient réclamé en vain des renforts et des frappes aériennes pendant des jours mais n'ont rien reçu. Ils ont été contraints de se retirer à Jaghori.
    E6KVOUoXoAE-Ki7.jpeg


    Province de Ghor
    Un responsable local de la province de Ghor a déclaré que huit membres des forces de sécurité avaient été tuées et six autres blessées au cours d'une attaque des talibans au cours de la nuit du 12 au 13 juillet contre le poste de l'armée de Qarawa à Firozkokh, dans la province de Ghor.

    Par ailleurs, selon une source au sein de la sécurité, s'exprimant sous couvert d'anonymat en raison de la sensibilité de la révélation, les forces de sécurité stationnées dans le district de Charsadda de la province de Ghor étaient liées aux talibans.

    Charsadda est l'un des districts les plus précaires du nord de Ghor, qui partage une frontière avec les provinces de Faryab et Badghis.

    Provinces de Bamyan et Laghman
    Les talibans ont également revendiqué le contrôle total de Sayghan dans la province de Bamyan et d'Alingar dans la province de Laghman.

    De leur côté, les Forces nationales de sécurité et de défense ont mené une série d'opérations sur l'autoroute Kunduz-Khanabad, au cours desquelles quatre  talibans ont été tués et quatre autres blessés. 

    Province de Logar
    Le président du conseil provincial de Khost, Kafil Reihan, a déclaré que Zohreh Jalal, membre du Conseil provincial de Khost, et ses enfants ont été abattus par les talibans dans la province de Logar.
    NcivCz4d.jpeg

    Province de Paktia
    Des responsables locaux de la province de Paktia ont déclaré qu'une explosion de mine avait tué au moins sept talibans et blessé 11 autres mardi 13 juillet 2021.

    Mawlawi Noor Uddin.jpegProvince de Takhar
    17  talibans ont été tués et cinq autres blessés lors d'une frappe aérienne ciblée dans la ville d'Abdal, la capitale de la province de Takhar.
    Il y a des rapports contradictoires sur la mort du gouverneur taliban de Takhar, Mawlawi Noor Uddin (photo ci-contre). Le ministère de la Défense afghan affirme qu'il a été tué lors de la frappe aérienne tandis que les talibans réfutent cette affirmation et disent qu'il est en vie. 

    Frontière Afghanistan-Tadjiistan
    Le flanc des montagnes du côté afghan de la frontière entre le Tadjikistan et l'Afghanistan est parsemé de ces drapeaux blancs à peine visibles, signalant le contrôle des talibans sur la région.E6KjlpVXEAAsyE9.jpeg
    L'armée de l'air américaine se décide à intervenir
    Une frappe aérienne américaine a visé des positions des talibans dans le district de Dand aux portes de la ville de Kandahar. L'US Air Force a également effectué des vols en appui de l'armée afghane dans les provinces de Kandahar, Laghman et Kaboul. 

    22 commandos afghans exécutés par les talibans
    22 membres d'une unité des forces spéciales afghanes ont été exécutés par les talibans, le 16 juin 2021,  dans la ville de Dawlat Abad, dans la province de Faryab, près de la frontière afghane avec le Turkménistan.
    CNN a obtenu et vérifié plusieurs vidéos de l'incident et s'est entretenu avec des témoins.
    Des vidéos montrent les corps des commandos éparpillés sur un marché en plein air. Après une bataille acharnée pour tenir la ville, les commandos étaient à court de munitions et ont été encerclés par les combattants talibans, ont déclaré des témoins.
    Dans une vidéo, d'environ 45 secondes, on peut entendre un passant dire en pashto, la langue locale : "Ne leur tirez pas dessus, ne leur tirez pas dessus, je vous en supplie ne les tirez pas." Le spectateur demande alors : « Comment les Pachtounes tuent-ils des Afghans ? Les Pachtounes sont le principal groupe ethnique d'Afghanistan.
    À la fin de la vidéo, une autre voix hors caméra dit : « Enlevez-leur tout. »
    Dans une autre vidéo, on peut entendre un homme dire : "Ouvrez son gilet pare-balles." Un combattant peut être vu en train de retirer de l'équipement du corps de l'un des commandos.
    La Croix-Rouge a confirmé que les corps de 22 commandos avaient été récupérés.
    Le meurtre des soldats contraste fortement avec les efforts des talibans pour montrer qu'ils acceptent la reddition des soldats et, dans certains cas, les payent pour qu'ils rentrent chez eux alors qu'ils réalisent des gains territoriaux à travers l'Afghanistan.
    Les talibans ont posté une vidéo trois jours après les combats à Dawlat Abad, montrant la saisie de camions militaires et d'armes. La vidéo affirmait que "les gardes de Washington, un commando spécial spécialement formé par la CIA qui poursuivait les talibans à Dawlat Abad, Faryab, ont été capturés vivants par les talibans, désarmés et menottés".
    Les talibans ont déclaré à CNN que les vidéos montrant les commandos abattus étaient fausses et que la propagande gouvernementale encourageait les gens à ne pas se rendre. Un porte-parole des talibans a déclaré qu'ils détenaient toujours 24 commandos qui avaient été capturés dans la province de Faryab mais n'ont fourni aucune preuve.
    Le ministère afghan de la Défense a nié que les talibans détenaient les commandos et a déclaré à CNN qu'ils avaient été tués.


    Provinces de Badakhshan et Takhar : Instructions concernant les filles

    Les talibans ont publié une déclaration dans les provinces du Badakhshan et de Takhar ordonnant aux anciens des tribus et aux mollahs de remettre les filles de plus de 15 ans et les veuves de moins de 45 ans aux talibans pour qu'elles épousent les Moudjahidins :
    E6FAjaJXEAAX6xS.jpegDans la province de Ghor, certains jeunes affirment que les talibans ont imposé des lois strictes après dans les quartiers dont ils ont pris le contrôle. Selon ces jeunes, regarder la télévision, se raser la barbe, envoyer les filles dans des établissements scolaires et laisser les femmes à la maison "sans Muharram" (c'est à dire seule) et sans foulard sont considérés comme des crimes par les talibans.
    y2P5vwRK.jpeg

    Un chant pour booster le moral des soldats
    L'Institut national afghan de musique a mis en ligne une chanson intitulée  "O Soldier Yareh" en hommage aux forces de sécurité qui défendent le pays.

    Le poème chanté est supposé remonter le moral des soldats engagés dans les combats.

  • Afghanistan : Derniers incidents sécuritaires

    Imprimer

    38 talibans tués au cours des dernières 24 heures, selon le ministère afghan de la Défense
    Le ministère de la Défense afghan revendique l'élimination d'au moins 38 talibans ont lors des derniers raids menés par les forces de sécurité afghanes à travers le pays au cours des dernières 24 heures.

    Le ministère a indiqué mardi 23 février dans un communiqué que les opérations avaient été menées dans les provinces de Kandahar, Ghazni, Ghor, Faryab et Kapisa.

    Les forces de sécurité afghanes ont lancé des opérations de nettoyage dans les districts de Panjwai, Arghandab et Mianshine dans la province de Kandahar, indique le communiqué, ajoutant que 12 talibans ont été tués et deux autres blessés. Les opérations ont été soutenues par des frappes aériennes.

    Le ministère a déclaré dans un communiqué séparé que les commandos de l'armée afghane avaient mené des raids dans le district d'Arghastan dans la province de Kandahar, au cours desquels 10 talibans avaient été tués et quatre autres blessés.

    Selon le ministère, trois talibans ont été tués par les forces de sécurité dans le district de Moqur dans la province de Ghazni. 

    «Deux talibans, dont un chef de groupe, ont été tués par les forces de sécurité dans la région de Yarfolad (de Firozkoh, la capitale) de la province de Ghor», ajoute le communiqué. 

    Les talibans ont lancé des attaques contre des points de contrôle de sécurité dans le district de Qaisar, dans le nord de la province de Faryab, a déclaré le ministère, ajoutant que les attaques se heurtaient à une forte résistance des forces de sécurité afghanes, tuant cinq militants et en blessant cinq autres.

    Province de Herat
    Deux membres des services de renseignement afghans (NDS) ont été assassinés lors d'une attaque armée.
    2021:02:23.jpeg

    Province de Logar : 9 membres des forces de sécurité tués dans une attaque des talibans
    Neuf membres des forces de sécurité ont été tués et un autre  blessé au cours d'une attaque menée mardi 23 février par les Talibans dans la province de Logar, dans l'est de l'Afghanistan. Les Talibans ont lancé leur attaque contre un avant-poste de sécurité dans la région de Hasarak dans la province de Logar.

    Le Mouvement des Talibans n'a pas fait de commentaires sur l'attaque pour l'instant.

    Province de Nangarhar
    Les services de renseignement afghans (NDS) ont arrêté un membre de l'État islamique - Khorasan (ISKP) à Behsud.
    2021:02:23.jpeg

     



  • Afghanistan : Explosion dans l'ouest du pays - au moins douze morts

    Imprimer

    Une explosion près d'un poste de police et d'un bureau gouvernemental pour les femmes, les martyrs et les personnes handicapées de la ville de Firozkokh, dans la province de Ghor, dans l'ouest de l' Afghanistan, a tué 12 personnes et blessé plus de 100 autres, rapporte la chaîne de télévision Tolo News. Les victimes sont surtout des civils. 

    L'attentat a été perpétré aux environs de 11H (heure locale) à l'aide d'une voiture Toyota Corolla piégée.

    Aucun groupe n'a encore revendiqué la responsabilité de l'attentat qui pourrait avoir été exécuté soit par les Talibans, qui s'est auparavant emparé d'un territoire important dans les zones rurales du pays, comme par des membres de l'Etat islamique qui accroit son influence dans le pays.

     

  • Afghanistan : Affrontements entre les forces armées et les Talibans - 4 civils tués

    Imprimer

    Les Talibans ont provoqué la mort de 4 civils lors d'une série d'affrontements avec les forces afghanes dans la province centrale de Parwan, déjà touchée par des inondations qui ont tué plus de 150 personnes.

    Les affrontements entre les forces afghanes et talibanes ont eu lieu à Bagram, qui est située dans la province de Parwan et qui abrite la plus grande base militaire américaine. Le porte-parole des Talibans n'était pas immédiatement disponible pour confirmer les violences, alors que les pourparlers de paix entre les parties devraient commencer dans les semaines à venir.

    Dans le même temps, la province est confrontée à des inondations catastrophiques. Le 26 août, Safiullah Warasta, chef du département de santé publique de Parwan, a déclaré : "Jusqu'à présent, plus de 100 blessés ont été transférés à l'hôpital, dont 5 étaient dans un état critique et ont été transférés à Kaboul pour des soins supplémentaires". Selon les responsables locaux, la plupart des victimes sont des femmes et des enfants. Les autorités locales de Parwan ont déclaré que les inondations se sont produites vers 3 heures du matin, heure locale.

    Pendant ce temps, l'Afghanistan continue d'être secoué par la violence. Au moins quatre personnes sont mortes dans l'explosion d'une voiture piégée qui a frappé un complexe des forces armées afghanes le 25 août dans la province de Balkh, dans le nord du pays. Le même jour, 8 soldats sont morts dans la province centrale de Ghowr lors d'une attaque des talibans. Malgré les affrontements presque quotidiens, les efforts diplomatiques internationaux se poursuivent également. Une délégation de six Talibans, dirigée par le mollah Abdul Ghani Baradar, a rencontré le ministre pakistanais des affaires étrangères, Shah Mehmood Qureshi, le 26 août et a discuté des récents progrès du processus de paix en Afghanistan. Le ministère pakistanais des affaires étrangères a indiqué que les talibans avaient informé M. Qureshi de la dernière mise en œuvre de l'accord avec les États-Unis. Pour sa part, M. Qureshi a évoqué le processus de paix afghan et les menaces potentielles qui pèsent sur sa mise en œuvre. Le ministre a souligné les efforts du Pakistan pour assurer une paix et une stabilité durables dans la région.

    La visite de la délégation des Talibans au Pakistan a provoqué des réactions du gouvernement afghan. Le ministère afghan des Affaires étrangères a déclaré que la question de la politique du Pakistan concernant les sanctions de l'ONU contre les talibans devrait être revue. Islamabad a appelé au respect total des sanctions du Conseil de sécurité des Nations unies contre les talibans afghans et les groupes associés à l'organisation. La liste noire de l'ONU comprend le mollah Abdul Ghani Baradar, chef du bureau politique des Talibans au Qatar, qui a négocié l'accord de paix avec les États-Unis et l'a signé le 29 février à Doha. Cependant, des sources proches des Talibans ont rapporté que des membres du groupe sont autorisés à voyager pour la poursuite des pourparlers de paix.

    Malgré les progrès diplomatiques, le pays est toujours dans une situation instable qui dure depuis des décennies. Après la fin du règne de l'Union soviétique en Afghanistan, qui a duré de 1979 à 1989, le pays a connu de grandes divisions. En 1996, les Talibans ont pris le contrôle d'une grande partie du pays, obtenu après une guerre civile sanglante menée contre les différentes factions locales. En 2001, à la suite des événements du 11 septembre, les États-Unis ont envahi l'Afghanistan, car c'est de là qu'Al-Qaida avait planifié les attaques contre les États-Unis et c'est là que le chef de l'organisation, Oussama Ben Laden, s'est caché sous la protection des Talibans. Après des années de confrontation et de progrès diplomatique, le 29 février 2020, les États-Unis et les talibans ont signé un accord de paix "historique" à Doha, au Qatar. Cependant, cet accord n'a pas encore apporté la stabilité au pays, qui était secoué par la violence et fortement divisé.

  • Afghanistan : 8 membres des forces de sécurité locales tués à Ghor

    Imprimer

    Au moins huit membres de l'armée territoriale afghane ont été tués après que les talibans aient lancé une attaque sur leur poste de contrôle dans le district de Shahrak, dans la province de Ghor, ont déclaré mardi les responsables locaux de la province.

    Six autres soldats ont été blessés lors de l'attaque, ont indiqué les responsables.

    Arif Abir, un porte-parole du gouverneur de Ghor, a déclaré que l'attaque s'était produite à un point de contrôle connu sous le nom de Qabristan dans le district de Shahrak, affirmant que le point de contrôle est toujours hors du contrôle des forces gouvernementales.

    Les talibans n'ont pas encore fait de commentaires.

  • Afghanistan : Une adolescente de 14 ans abat à la Kalachnikov deux talibans qui avaient tué ses parents

    Imprimer

    Kamar Gul, 14 ans, résidente d'un village de la province afghane de Ghor, a abattu avec un AK-47 les assassins de ses parents, deux militants du mouvement islamiste radical taliban, blessant plusieurs de leurs compagnons.
    Les talibans étaient entrés par effraction dans la maison de la jeune fille à la recherche de son père, qui soutenait le gouvernement central et l'ont tué, ainsi que son épouse qui tentait de protéger son mari.
    Kamar Gul, qui était dans la maison, a pris une arme et a tiré sur les meurtriers. Un porte-parole du gouverneur de la province a déclaré que l'armée afghane avait secouru Gul et son jeune frère, les transportant dans un "endroit plus sûr".