Province de Bamyan

  • Afghanistan : Situation sécuritaire

    Imprimer

    Kaboul 
    Selon le ministère de l'Intérieur (MoI), les forces spéciales de la Police nationale afghane (ANP) ont mené une série d'opérations ciblées dans le 5e arrondissement (PD-5) de la ville de Kaboul, au cours desquelles elles ont arrêté quatre personnes qui prévoyaient d'organiser une attaque à la roquette lors des prières de l'Aïd. Parmi les personnes arrêtées, se trouve le cerveau des attaques à la roquette d'Eid al-Adha. Ces terroristes étaient actifs dans la planification et le lancement d'attaques terroristes dans différentes parties de la ville de Kaboul, en particulier dans le district de Paghman.
    E7H-ayhWUAcCCwQ.jpeg

    Province de Bamyan
    Les talibans ont rassemblé des mollahs et des notables tribaux dans des mosquées du district de Sighan à Bamyan et leur ont ordonné de dresser une liste de jeunes filles et de veuves des forces de sécurité. Les talibans considèrent ces femmes et ces filles comme du butin et veulent les marier aux combattants talibans.
    E7CkjTrXMAYLkJd.jpeg

    Province de Herat 
    Les responsables de la province de Herat affirment que les forces de sécurité ont déjoué une attaque à grande échelle destalibans sur le barrage de Salma.
    Le bureau du gouverneur de Herat a déclaré dans un communiqué que les talibans avaient été pris en embuscade par les forces de sécurité avant de parvenir à lancer leur attaque.

    Province de Kandahar 
    Vendredi soir 23 juillet 2021,  les talibans sont entrés au domicile du comédien  Fazl Mohammad, connu sous le nom de « Khashe Javan », dans le district de Dand et l'ont abattu. Les talibans ont revendiqué son assassinat. Les talibans s'opposent de quelque manière que ce soit au rire et au bonheur. Tout le monde doit être sombre ! Vidéo de son enlèvement.
    E7AaqItX0AQjvJk.jpeg

    Province de Takhar 
    Les Forces nationales de sécurité et de défense (NSDF) ont mené des opérations dans les régions de Pul-e-Safi et de Khaskapa Bazaar  au cours desquelles 5 talibans, dont deux dirigeants, ont été tués et 5 autres blessés.
    E7DvdBCWEAANVSj.jpeg

  • Afghanistan : Principaux incidents sécuritaires

    Imprimer

    Kaboul
    Une explosion dans le centre-ville de Kaboul a fait au moins cinq morts
    L'explosion a eu lieu à 14H50, rue Maiwand (Chuk) dans le district 1 du centre-ville de Kaboul. Elle a fait cinq morts et cinq blessés mais le bilan pourrait être beaucoup plus élevé.

    Province de Farah
    Il y a peu de temps, le centre du district de Parchman dans la province de Farah était sous le contrôle des forces de sécurité mais tous ses quartiers étaient sous le contrôle des moudjahidines.
    Environ 300 soldats afghans ont cessé de combattre ou ont rejoint les talibans, remettant leurs armes et leurs équipements aux Moudjahidine.

    Province de Ghazni
    Le district de Malistan dans la province de Ghazni, qui était considéré comme l'un des districts les plus sûrs de la province est passé sous le contrôle des combattants talibans lundi soir 12 juillet 2021. Le gouvernement avait laissé des dizaines de membres des forces de locales et un petit nombre de soldats afghans à leur propre sort. Ils avaient réclamé en vain des renforts et des frappes aériennes pendant des jours mais n'ont rien reçu. Ils ont été contraints de se retirer à Jaghori.
    E6KVOUoXoAE-Ki7.jpeg


    Province de Ghor
    Un responsable local de la province de Ghor a déclaré que huit membres des forces de sécurité avaient été tuées et six autres blessées au cours d'une attaque des talibans au cours de la nuit du 12 au 13 juillet contre le poste de l'armée de Qarawa à Firozkokh, dans la province de Ghor.

    Par ailleurs, selon une source au sein de la sécurité, s'exprimant sous couvert d'anonymat en raison de la sensibilité de la révélation, les forces de sécurité stationnées dans le district de Charsadda de la province de Ghor étaient liées aux talibans.

    Charsadda est l'un des districts les plus précaires du nord de Ghor, qui partage une frontière avec les provinces de Faryab et Badghis.

    Provinces de Bamyan et Laghman
    Les talibans ont également revendiqué le contrôle total de Sayghan dans la province de Bamyan et d'Alingar dans la province de Laghman.

    De leur côté, les Forces nationales de sécurité et de défense ont mené une série d'opérations sur l'autoroute Kunduz-Khanabad, au cours desquelles quatre  talibans ont été tués et quatre autres blessés. 

    Province de Logar
    Le président du conseil provincial de Khost, Kafil Reihan, a déclaré que Zohreh Jalal, membre du Conseil provincial de Khost, et ses enfants ont été abattus par les talibans dans la province de Logar.
    NcivCz4d.jpeg

    Province de Paktia
    Des responsables locaux de la province de Paktia ont déclaré qu'une explosion de mine avait tué au moins sept talibans et blessé 11 autres mardi 13 juillet 2021.

    Mawlawi Noor Uddin.jpegProvince de Takhar
    17  talibans ont été tués et cinq autres blessés lors d'une frappe aérienne ciblée dans la ville d'Abdal, la capitale de la province de Takhar.
    Il y a des rapports contradictoires sur la mort du gouverneur taliban de Takhar, Mawlawi Noor Uddin (photo ci-contre). Le ministère de la Défense afghan affirme qu'il a été tué lors de la frappe aérienne tandis que les talibans réfutent cette affirmation et disent qu'il est en vie. 

    Frontière Afghanistan-Tadjiistan
    Le flanc des montagnes du côté afghan de la frontière entre le Tadjikistan et l'Afghanistan est parsemé de ces drapeaux blancs à peine visibles, signalant le contrôle des talibans sur la région.E6KjlpVXEAAsyE9.jpeg
    L'armée de l'air américaine se décide à intervenir
    Une frappe aérienne américaine a visé des positions des talibans dans le district de Dand aux portes de la ville de Kandahar. L'US Air Force a également effectué des vols en appui de l'armée afghane dans les provinces de Kandahar, Laghman et Kaboul. 

    22 commandos afghans exécutés par les talibans
    22 membres d'une unité des forces spéciales afghanes ont été exécutés par les talibans, le 16 juin 2021,  dans la ville de Dawlat Abad, dans la province de Faryab, près de la frontière afghane avec le Turkménistan.
    CNN a obtenu et vérifié plusieurs vidéos de l'incident et s'est entretenu avec des témoins.
    Des vidéos montrent les corps des commandos éparpillés sur un marché en plein air. Après une bataille acharnée pour tenir la ville, les commandos étaient à court de munitions et ont été encerclés par les combattants talibans, ont déclaré des témoins.
    Dans une vidéo, d'environ 45 secondes, on peut entendre un passant dire en pashto, la langue locale : "Ne leur tirez pas dessus, ne leur tirez pas dessus, je vous en supplie ne les tirez pas." Le spectateur demande alors : « Comment les Pachtounes tuent-ils des Afghans ? Les Pachtounes sont le principal groupe ethnique d'Afghanistan.
    À la fin de la vidéo, une autre voix hors caméra dit : « Enlevez-leur tout. »
    Dans une autre vidéo, on peut entendre un homme dire : "Ouvrez son gilet pare-balles." Un combattant peut être vu en train de retirer de l'équipement du corps de l'un des commandos.
    La Croix-Rouge a confirmé que les corps de 22 commandos avaient été récupérés.
    Le meurtre des soldats contraste fortement avec les efforts des talibans pour montrer qu'ils acceptent la reddition des soldats et, dans certains cas, les payent pour qu'ils rentrent chez eux alors qu'ils réalisent des gains territoriaux à travers l'Afghanistan.
    Les talibans ont posté une vidéo trois jours après les combats à Dawlat Abad, montrant la saisie de camions militaires et d'armes. La vidéo affirmait que "les gardes de Washington, un commando spécial spécialement formé par la CIA qui poursuivait les talibans à Dawlat Abad, Faryab, ont été capturés vivants par les talibans, désarmés et menottés".
    Les talibans ont déclaré à CNN que les vidéos montrant les commandos abattus étaient fausses et que la propagande gouvernementale encourageait les gens à ne pas se rendre. Un porte-parole des talibans a déclaré qu'ils détenaient toujours 24 commandos qui avaient été capturés dans la province de Faryab mais n'ont fourni aucune preuve.
    Le ministère afghan de la Défense a nié que les talibans détenaient les commandos et a déclaré à CNN qu'ils avaient été tués.


    Provinces de Badakhshan et Takhar : Instructions concernant les filles

    Les talibans ont publié une déclaration dans les provinces du Badakhshan et de Takhar ordonnant aux anciens des tribus et aux mollahs de remettre les filles de plus de 15 ans et les veuves de moins de 45 ans aux talibans pour qu'elles épousent les Moudjahidins :
    E6FAjaJXEAAX6xS.jpegDans la province de Ghor, certains jeunes affirment que les talibans ont imposé des lois strictes après dans les quartiers dont ils ont pris le contrôle. Selon ces jeunes, regarder la télévision, se raser la barbe, envoyer les filles dans des établissements scolaires et laisser les femmes à la maison "sans Muharram" (c'est à dire seule) et sans foulard sont considérés comme des crimes par les talibans.
    y2P5vwRK.jpeg

    Un chant pour booster le moral des soldats
    L'Institut national afghan de musique a mis en ligne une chanson intitulée  "O Soldier Yareh" en hommage aux forces de sécurité qui défendent le pays.

    Le poème chanté est supposé remonter le moral des soldats engagés dans les combats.

  • Afghanistan : Le commandant des troupes américaines se retire, les taliban poursuivent leur offensive

    Imprimer

    Le commandant des troupes américaines en Afghanistan, le général Austin Miller, va quitter ses fonctions ce lundi 12 juillet 2021, ont annoncé des responsables américains, mettant ainsi fin symboliquement au plus long conflit extérieur des Etats-Unis alors que les taliban poursuivent leur offensive dans le pays.

    Une cérémonie est prévue à Kaboul pour marquer la fin officielle de la mission des Etats-Unis en Afghanistan, dont la date butoir a été fixée au 31 août par le président Joe Biden. Si cette cérémonie devrait être empreinte d'émotion pour les militaires américains ayant combattu en Afghanistan pendant près de 20 ans, le sentiment devrait être plus mitigé pour le gouvernement afghan, les taliban contrôlant désormais une grande partie de l'Afghanistan.

    Le général Kenneth McKenzie, dont le commandement central basé en Floride supervise les forces américaines dans des zones de conflits comme l'Afghanistan, l'Irak et la Syrie, s'est rendu à Kaboul pour rassurer les forces de sécurité afghanes et leur garantir que les Etats-Unis continueraient de les aider.

    Province de Bamyan
    Pour la première fois depuis 2001, les talibans ont progressé dans la province de Bamyan
    , le cœur de la tribu chiite Hazara. Les talibans ont pris le contrôle du district de Kahmard dans la province de Bamyan, après que les forces afghanes se soient retirées du district, selon nos informations.
    MeEveHY8.jpeg

    La ville de Ghazni encerclée par les taliban
    Lundi, des combattants taliban ont encerclé la ville de Ghazni (photo ci-dessus), dans le centre de l'Afghanistan. "La situation dans la ville de Ghazni est très critique (...) les taliban utilisent les logements des civils comme cachettes et tirent sur les ANDSF (forces de sécurité afghanes), ce qui rend (...) très difficile une riposte", a déclaré Hassan Rezayi, membre du conseil de Ghazni.

    Le sixième district de Ghazni est tombé après de violents combats dimanche soir 11 juillet. Le cinquième arrondissement de la ville serait également tombé lundi 12. Aux dernières nouvelles, les combats se déroulaient à moins de trois kilomètres du bureau du gouverneur de Ghazni.

    Ghazni est l'une des provinces dont le centre a toujours été un foyer des talibans. La plupart des quartiers de la ville de Ghazni étaient tombés aux mains des talibans pendant au moins trois jours en 2019. A l'époque, les talibans avaient incendié des magasins, des bureaux du gouvernement et des marchés.

    Les craintes que Ghazni ne tombe à nouveau aux mains des talibans ont augmenté à mesure que les attaques contre le centre-ville de Ghazni s'intensifient.
    Untitled-7.jpeg

  • Afghanistan : Le gouverneur du district de Kahmard (Bamyan) interdit aux médecins de soigner les femmes pendant Ramadan

    Imprimer

    L'administration du district de Kahmard, dans la province de Bamyan, a interdit aux médecins de traiter les femmes célibataires pendant la période de ramadan. Elle a envoyé des instructions en ce sens aux centres de santé publics et privés. L'annonce, qui contient le sceau officiel de l'administration du district et la signature personnelle du gouverneur du district, souligne qu'en cas de violation de cette décision, les auteurs seront traités «légalement» et personne n'aura le droit de se plaindre.

    Au même moment, lundi soir, une lettre officielle du bureau régional de la Commission indépendante des droits de l'homme à Bamyan à l'adresse de l'administration locale de la province a également été divulguée sur les réseaux sociaux. La lettre indique également que tous les centres de santé publics, privés et pharmaceutiques ont l'interdiction de traiter les problèmes des femmes non accompagnées sur ordre de l'administration du district de Kahmard.