Province de Babil

  • Irak : Des miliciens pro-iraniens font sauter cinq convois de ravitaillement américains à travers le pays

    Imprimer

    Mercredi 7 avril 2021, cinq convois transportant des fournitures et du matériel logistiques pour la coalition dirigée par les États-Unis ont été attaqués dans l'ouest, le nord et le centre de l'Irak.

    Le premier convoi a été attaqué dans une partie non spécifiée de la province centrale de Babylone. Un groupe se faisant appeler Saryat Qasim al-Jabbarin a revendiqué la responsabilité de l'attaque.
    Le deuxième convoi a été pris pour cible près de la zone de Jableh à Babylone. Aucun groupe n'a encore revendiqué la responsabilité de l'attaque.
    Le troisième convoi a explosé dans une partie non spécifiée de Babylone. Aucun groupe n'a encore revendiqué la responsabilité de l'attaque.
    Le quatrième convoi a été attaqué près de la ville de Ramadi dans la province sunnite d'al-Anbar. Un groupe se faisant appeler la Résistance internationale a revendiqué la responsabilité de l'attaque.
    Le cinquième convoi a été pris pour cible près de la ville de Balad, dans la province septentrionale de Saladin. La Résistance internationale a revendiqué la responsabilité de l'attaque.
    Comme d'habitude, les cinq convois de ravitaillement ont été ciblés avec des engins explosifs improvisés, l'arme de choix des combattants pro-iraniens en Irak.

    Ces attaques, ainsi que les précédentes, sont une réponse à l'assassinat d'Abu Mahdi al-Muhandis, commandant adjoint des unités du Hashd al-chaabi, une coalition de groupes armés chiites pro-iraniens, et du commandant de la force iranienne al-Qods Qassim Soleimani. Les attaques visent à pousser les forces américaines hors du pays.

    Malgré de lourdes pertes matérielles, les États-Unis sont toujours déterminés à garder des milliers de soldats en Irak. Pour cette raison, les attaques ne s'arrêteront probablement pas de sitôt.

  • Irak : Trois convois de ravitaillement de la Coalition anti-Daech frappés par des IED

    Imprimer

    Lundi 29 mars, des engins explosifs improvisés (IED) ont ciblé trois convois logistiques de la coalition internationale dirigée par les États-Unis.

    La première attaque a eu lieu dans la province irakienne de Diwaniyah, dans le centre de l'Irak. Selon des sources pro-iraniennes, des attaques similaires ont été signalées dans les provinces de Dhi-Qar et Babel.

    Aucun groupe n'a encore revendiqué la responsabilité de l'attaque. Aucune victime n'a été signalée.

    Les convois de la coalition dirigée par les États-Unis sont régulièrement visés par des attaques d'IED. Récemment, le nombre de ces attaques a considérablement augmenté.

    Le 25 mars, cinq convois transportant des fournitures et du matériel pour la coalition dirigée par les États-Unis ont été attaqués dans différentes parties de l'Irak. Le 18 mars, une attaque à l'IED a détruit un véhicule du convoi de ravitaillement de la coalition dans la région de Diwaniyah, dans le gouvernorat de Qadisiyyah.

    Les attaques en cours sont menées par des groupes pro-iraniens qui visent à forcer les forces américaines à quitter l'Irak. Ils ont considérablement accru leurs activités en réponse à l'assassinat d'Abou Mahdi al-Muhandis, commandant adjoint des unités de mobilisation populaire irakiennes (Hashd al-Chaabi), et de Qassim Soleimani, commandant de la force iranienne al-Qods .

    Compte tenu des risques croissants, les forces de la coalition dirigée par les États-Unis ne participent pas à la logistique en Irak, le transport des fournitures est assuré par des entrepreneurs locaux.

  • Irak : Nouvelle attaque de miliciens chiites irakiens contre un convoi de l'armée US

    Imprimer

    Des insurgés chiites irakiens non précisés auraient mené au moins une (et peut-être deux) nouvelles attaques à l'aide d'engins explosifs improvisés visant des convois d'approvisionnement de l'armée américaine alors qu'ils passaient près d'Al-Hillah dans la province irakienne de Babil (Babylone).

    L'attaque n'a causé ni victimes ni dommage matériel. Une enquête a été ouverte sur l'incident.

    Il s'agit de la 28e attaque du même type en 10 semaines. Des attaques similaires ont eu lieu contre des convois de la coalition internationale au centre et au sud du pays.