Police militaire russe

  • Syrie : Le drapeau russe est hissé à Boukamal, à la frontière irakienne où des positions pro-iraniennes sont souvent attaquées

    Imprimer

    La semaine dernière, les forces du 5e Corps d'assaut des volontaires de l'armée syrienne et de la police militaire russe sont arrivées dans la région de Boukamal, dans l'est syrien, près de la frontière irakienne, et ont hissé le drapeau russe
    Les soldats du 5e corps et la police militaire russe sont logés dans des bâtiments où se trouvaient auparavant des militants du Hezbollah et d'autres milices pro-iraniennes. Les combattants des milices chiites pro-iraniennes ont, elles, quitté Boukamal.
    La zone de Boqamal, où les Iraniens ont construit un nouveau poste frontière entre l'Irak et la Syrie, ainsi que de nombreuses installations militaires, ont été soumises à plusieurs reprises à des frappes aériennes. Les médias arabes ont déclaré que ces attaques avaient été menées par l'armée de l'air israélienne et la coalition occidentale. L'apparition de l'armée russe dans cette zone peut s'expliquer par le désir de Moscou de limiter l'influence de l'Iran dans l'est de la Syrie. Mais le même temps, cela pourrait créer de sérieux problèmes dans l'éventualité de nouvelles attaques aériennes israéliennes contre des cibles militaires iraniennes à Boukamal.

     

  • Syrie : l’armée russe s’installe dans une ex-base US près de Raqqa

    Imprimer

    Cet article a été aussi publié en : enEnglish (Anglais) ruРусский (Russe)

    La police militaire russe a établi ses quartiers dans une base qui était contrôlée il y a peu de temps encore par l’armée américaine près de la ville de Raqqa, ancienne capitale du groupe jihadiste Etat islamique en Syrie, rapporte jeudi l’agence de presse russe Tass. Il s’agit d’un point stratégique situé dans le village de Tell Samin, à 26 km de Raqqa, à l’intersection des routes qui relient la ville de Raqqa, le centre de la province du même nom, avec le centre de la Syrie, ses régions du nord et les villes de la plaine  de l’Euphrate.
    L’armée russe est entrée dans Raqqa au début du mois après la décision du président Donald Trump de retirer les troupes américaines du nord de la Syrie, laissant le champ libre à une offensive turque contre les forces kurdes qui avaient combattu au côté des Etats-Unis et de leurs alliés.
    Selon Tass, qui cite un responsable de la police militaire russe, Arman Mambetov, cette dernière commencera à patrouiller dans les environs dès jeudi dans le cadre d’un accord de cessez-le-feu conclu entre Moscou et Ankara.
    La chaîne Zvezda TV du ministère russe de la Défense a diffusé des images de soldats hissant le drapeau russe et d’une colonne de véhicules de la police militaire pénétrant dans la base, une ancienne école située dans le village de Tall Samin.