Plateforme des mouvements du 14 juin 2014 d'Alger

  • Mali : Les mouvements armés du nord créent le "Cadre stratégique permanent"

    Imprimer

    Les principaux mouvements armés du nord du Mali, signataires de l'Accord d'Alger pour la paix et réconciliation, ont annoncé, jeudi, la création d'une structure commune dénommée"Cadre stratégique permanent" (CSP).

    La Coordination des mouvements de l'Azawad (CMA) et la Plateforme des mouvements du 14 juin 2014 d'Alger ont fait cette annonce dans une déclaration publiée à l'issue d'une série de rencontres de deux jours tenues à Rome (Italie) sous l'égide de l'Organisation non gouvernementale italienne "ARAPACIS".

    Constatant "la détérioration de la situation sécuritaire au Sahel en général et au Mali en particulier, singulièrement dans les régions du Nord/Azawad du Mali", la nouvelle coalition des mouvements armés s'est fixé un certain nombre d'objectifs. Il s'agit, entre autres, de "concrétiser la mise en synergie des efforts en faveur de la mise en œuvre diligente de l'Accord pour la paix et la réconciliation au Mali issu du processus d'Alger" et "d'opérationnaliser les mécanismes conjoints de lutte contre l'insécurité sous toutes ses formes afin de garantir la libre circulation des personnes et de leurs biens". Il s'agit également de "réaliser une meilleure cohérence dans la prise en compte des aspirations des populations". Appelant "toutes les communautés" à soutenir ses initiatives et "tous les mouvements favorables à la paix et à la cohésion sociale" à le rejoindre, le CSP a lancé un appel au gouvernement malien et à la médiation internationale à l'accompagner "dans sa mission salutaire au profit des populations tant éprouvées".

    Une rencontre de mise en place des "organes définitifs" du CSP est prévue dans deux mois.

    En 2012, plusieurs mouvements armés, revendiquant une meilleure intégration politique et économique des régions du nord du Mali, ont engagé des offensives contre le pouvoir central, allant jusqu'à occuper certaines régions et villes principales du Nord. Grâce à la médiation engagée par certains pays et organisions internationales, avec l'Algérie comme chef de file, un Accord pour la paix et la réconciliation a été signé entre les principaux mouvements armés et le gouvernement malien en juin 2014 à Alger.