Pertes russes en Syrie

  • Syrie : Un avion russe aurait tué le commandant de Daech responsable de la mort du général russe Gladkhikh

    Imprimer

    Mardi 6 octobre, les forces aérospatiales russes ont lancé des frappes aériennes sur des postes de commandement souterrains de l'Etat islamique dans un théoriquement territoire contrôlé par les États-Unis dans le nord de la province syrienne de Deir ez-Zor.

    Il est fait état que pendant les frappes aériennes, l'un des abris abritait le commandant jihadiste Abu Qatada, qui avait été impliqué dans la préparation d'un acte terroriste contre le personnel militaire russe le 18 août dans le "désert blanc", où un général russe, un traducteur militaire et des soldats syriens avaient été tués.

    Deux avions Su-34 ont détruit les deux abris où s'étaient réfugiés les jihadistes, tuant environ 30 combattants, dont le commandant Abu Qatada.

    Comme mentionné précédemment, le 18 août en Syrie, le général de division russe Vyacheslav Gladkikh et son traducteur avaient été tués lors d'une attaque de l'Etat islamique.

    Il a été tué par l'explosion d'une mine près du champ pétrolier d'At-Taym, au sud de Deir ez-Zor. Le commandant des forces de défense nationale de la région d'Al-Meyadin, Muhammad Taysar Az-Zahir, avec quatre de ses subordonnés, avait également été tué, et trois autres soldats avaient été blessés.

    Vidéo de la mort du général russe

     

  • Syrie : Activité de l'Etat islamique en Syrie centrale en août 2020

    Imprimer

    (ISIS redux)

    En août, les militants de l'Etat islamique ont mené au moins 35 attaques, tuant 76 combattants pro-régime dans les provinces de Homs, Deir Ez Zor, Raqqa, Hama et Alep. Ces attaques constituent une escalade majeure dans l'activité terroriste de l'Etat islamique. Le nombre total d'attaques et de morts parmi les forces pro-gouvernementales a été le plus élevé depuis que l'Etat islamique a perdu le contrôle de cette région en 2017. Homs a connu le plus grand nombre d'attaques répertoriées (12), suivies de près par Deir Ez Zor (10) et Raqqa (9). Le doublement des attaques par rapport aux mois précédents à Raqqa n'est éclipsé que par la multiplication par trois des attaques à Deir Ez Zor.

    isisredux_aug2020_1.png

    isisredux_aug2020_2.png

    Il est important de noter que les attaques à Deir Ez Zor n'étaient pas réparties uniformément dans tout le gouvernorat, mais se concentraient principalement dans la ceinture urbaine occidentale qui s'étend de la ville de Deir Ez Zor le long de l'Euphrate jusqu'à Maadan, et ensuite dans le désert à l'ouest de Mayadin. Cette première concentration géographique des attaques marque une nouvelle expansion de l'activité de l'Etat islamique, probablement à partir de cellules originaires de Jabal Bishri à l'ouest et de Raqqa au nord. Ces attaques ont culminé le 27 août par une embuscade qui a fait jusqu'à 30 morts parmi les combattants des Forces de Défense Nationale (FDN, une force pro-régime, parmi lesquels le commandant de secteur des FDN pour l'ouest de Deir Ez Zor. La plupart des hommes tués, y compris le commandant, appartenaient à la tribu locale des Busaraya. Le massacre a déclenché une mobilisation massive des membres des tribus pro-régime, de la brigade palestinienne Liwa al-Quds, des forces Qaterji et des FDN qui se sont déployées dans la région pour mener leurs propres opérations anti-Daech en lieu et place de l'armée syrienne. L'opération a commencé le 30 août, avec au moins deux combattants de l'Etat islamique tués dans le désert à l'ouest de la ville de Musarib, le site de l'embuscade du 27 août. L'opération de ratissage est toujours en cours.

    Un major général russe et deux autres commandants du régime ont également été tués ce mois-ci. Le 18 août, des militants de Daech ont mené une double attaque à l'engin explosif improvisé (IED) dans le champ pétrolier de Tayem, juste à l'extérieur de la ville de Deir Ez Zor, tuant d'abord cinq combattants des FDN, puis le commandant du secteur de Mayadeen des FDN aux côtés du général de division russe Vyacheslav Gladkikh. Le commandant local de la brigade palestinienne Liwa al-Quds, qui se bat aux côtés des forces pro-régime, a été tué le 11 août lors d'une attaque complexe près de Tabni, à Deir Ez Zor, aux côtés de trois autres combattants pro-régime qui venaient renforcer une unité de la 4e division qui avait été touchée par un IED à proximité. Et au petit matin du 12 août, l'Etat islamique a encore tendu une embuscade à un camion de fruits et légumes et à son escorte de sécurité militaire à Deir Ez Zor, tuant le chauffeur du camion et un commandant de section.

    Parmi les autres attaques de l'Etat islamique, un raid a frappé la station de pompage T4 près de Tiyas, à Homs,. Les jihadistes sont arrivés du nord et de l'ouest - ce qui signifie que les jihadistes de Daech ont une grande liberté de mouvement à proximité des principaux points stratégiques du régime. Le 14 août, l'Etat islamique a mené une rare attaque diurne à l'aide de missiles guidés antichars (ATGM) à l'ouest de Mayadin, détruisant un char du régime. Le lendemain, des jihadistes de Daech ont envahi une base de Liwa al-Quds dans la même zone, tuant au moins cinq combattants pro-régime. Le 15 août également, une cellule de l'Etat islamaique s'est heurtée à une patrouille du régime à l'est de Soukhnah, tuant au moins 12 soldats avant de se retirer vers le sud-est. Enfin, deux attaques différentes à l'engin explosif improvisé ont été menées par les jihadistes de Deach à la fin du mois d'août à Homs. Ces attaques ont visé des bus de l'armée syrienne. Au moins quatre soldats ont été tués et 24 ont été blessés.

    Le mois d'août a connu huit jours durant lesquels l'Etat islamique a mené deux attaques ou plus, et trois jours durant lesquels trois attaques ont été menées à travers le désert syrien (connu sous le nom de Badia). Le taux d'attaques répertoriées en août est inégalé depuis 2018. La capacité de l'Etat islamique à mener des attaques aussi fréquentes le même jour implique que le groupe a développé une solide capacité logistique et stratégique.

    Le régime syrien a continué à envoyer des combattants dans le désert d'al Badia ce mois-ci, avec au moins deux groupes de combattants pro-régime. Il s'agit d'un groupe de nouvelles recrues arrivant dans la ville de Deir Ez Zor pour rejoindre la 17e division et un déploiement de combattants des FDN de Damas dans la région de l'Euphrate. Suite aux attaques du 15 août près de Mayadin, les FDN de Deir Ez Zor ont annoncé qu'elle allait créer une série de nouveaux postes de contrôle et de positions défensives le long de l'autoroute Mayadin-Deir Ez Zor. A l'inverse, le manque de réponse de la Russie à l'assassinat d'un grand général en dit long sur son incapacité ou son manque d'intérêt à répondre à la menace de l'Etat islamique. L'armée russe a affirmé avoir tué 327 combattants de l'Etat islamique dans la semaine qui a suivi la mort de Gladkikh, un chiffre complètement fantaisiste. En réalité, la réponse de la Russie a consisté en plusieurs frappes aériennes isolées et, selon un combattant tribal local, la Russie n'a encore fourni aucune assistance militaire aux forces pro-régime qui combattent l'Etat islamique dans l'ouest de Deir Ez Zor.

    Les attaques contre l'Etat islamique dans la région désertique d'al Badia ont augmenté tout au long de l'année 2020, alors que le groupe continue à se développer en termes de force et de capacité opérationnelle. Bien qu'il soit peu probable que le mois de septembre connaisse la même croissance ou la même gravité d'attaques qu'en août, les tendances de ce mois-ci vont probablement se poursuivre, c'est-à-dire que Raqqa, l'ouest de Deir Ez Zor et l'ouest de Mayadin continueront d'être les points chauds. La réponse tribale déclenchée par le massacre du 27 août va très probablement repousser les cellules de Daech sur Jabal Bishri où elles se replieront et attendront la fin de l'opération. Dans la province de Homs, l'Etat islamique poursuivra sa stratégie de pression autour de la ville de Soukhnah, cherchant sans doute une occasion de faire un raid sur les entrepôts de la ville, tout en envoyant des groupes pour attaquer les positions du régime plus à l'ouest, comme lors de l'attaque de la base T4.

    Par contre, Hama Est et Alep Sud-Est ont tous deux connu une diminution des attaques de l'Etat islamique ce mois-ci, en partie due à la formation de défenses locales. L'Etat islamique souhaite renouveler son activité dans ces secteurs tandis que les forces pro-régime sont si fortement concentrées sur l'ouest de Deir Ez Zor.

    isisredux_aug2020_3.png


  • Frontlive-Chrono: Récapitulatif des principaux évènements du Moyen Orient, Afrique du nord et Sahel du 26 mars 2019

    Imprimer

    Liste des articles publiés sur Frontlive-Chrono le mardi 26 mars 2019.


    Abonnement nécessaire pour lire les articles ci-dessous
    Trois options : 100€ pour un an / 60€ pour six mois / 12€ par mois


     

    FRANÇAIS

    • Afghanistan : 87 militants de l’EI-Khurasan tués dans la province de Nangarhar – Abonnés
    • Algérie : le chef de l’armée demande de déclarer Bouteflika inapte – Abonnés
    • Islam radical: Comment peut on dire de telles absurdités ? – Abonnés
    • Syrie : Trois militaires russes tués dans des combats fin février – Abonnés
    • Syrie: sept combattants d’une force arabo-kurde tués par des jihadistes de l’Etat islamique – Abonnés
    • Syrie: Brusque regain de tension près d’Alep entre groupes pro-russes et groupes pro-iraniens – Abonnés

     

    ENGLISH

    • Afghanistan: 87 IS-Khurasan militants killed in Nangarhar province – Subscribers
    • Algeria army chief demands Bouteflika be declared unfit to rule – Subscribers
    • Radical islam: It will be a hard job to be more stupid than this guy! – Subscribers
    • Syria: Three Russian servicemen killed in action end of February – Subscribers
    • Syria: Daesh militants kill 7 US-backed fighters – Subscribers
    • Syria: Sharp tension flare-up near Aleppo between pro-Russian and pro-Iranian groups – Subscribers

    العربية (ARABIC)

    قول حماقات
    سوريا:
     داعش يتبنى هجوما في منبج السورية هو الاول منذ هزيمة التنظيم
    الجزائر
    .. رئيس الأركان يطالب بإعلان خلو منصب الرئاسة

    DEUTSCH

    • Afghanistan: 87 IS-Khurasan-Kämpfer in der Provinz Nangarhar getötet – Abonnenten
    • Algeriens Armeechef fordert, Bouteflika für regierungsunfähig zu erklären – Abonnenten
    • Radikaler Islam: Es wird schwierig sein, dümmer zu sein als dieser Kerl! – Abonnenten
    • Syrien: Drei russische Soldaten starben im Februar bei einer Schlacht – Abonnenten
    • Syrien: Daesh Militante töten 7 von den USA unterstützte Kämpfer – Abonnenten
    • Syrien: Scharfe Spannungen zwischen pro-russischen und pro-iranischen Gruppen bei Aleppo entfachen sich – Abonnenten

     

    ESPAÑOL

    • Afganistán: 87 activistas del EI-Khurasan asesinados en la provincia de Nangarhar – Suscriptores
    • Argelia: El jefe del ejército argelino pide inhabilitar al presidente Bouteflika – Suscriptores
    • Islamismo radical: ¡Será difícil ser más estúpido que este hombre!  Suscriptores
    • Siria: Tres militares rusos murieron en un ataque de terroristas a finales de febrero – Suscriptores
    • Siria: siete combatientes de una fuerza árabe-kurda asesinados por yihadistas del Estado islámico – Suscriptores
    • Siria: Repentina escalada de la tensión cerca de Alepo entre grupos pro-rusos y pro-iraníes – Suscriptores

     

    ITALIANO

    • Afghanistan: 87 attivisti SI-Khurasan uccisi nella provincia di Nangarhar – Abbonati
    • Algeria, il capo dell’esercito chiede la rimozione di Bouteflika: “Incapace di governare” – Abbonati
    • Islam radicale: Sarà difficile essere più stupido di questo tizio! – Abbonati
    • Siria: Tre militari russi sono morti in una battaglia in febbraio – Abbonati
    • Siria: sette combattenti di una forza arabo-curda uccisi da jihadisti dello stato islamico – Abbonati
    • Siria: improvviso aumento della tensione nei pressi di Aleppo tra gruppi filo-russi e filo-iraniani – Abbonati

     

    NEDERLANDS

    • Afghanistan: 87 IS-Khurasan-militanten gedood in de provincie Nangarhar – Abonnees
    • Algerijnse legerleider eist dat Bouteflika ongeschikt wordt verklaard om te regeren – Abonnees
    • Radicale islam: Het zal moeilijk zijn om dommer te zijn dan deze man! – Abonnees
    • Syrië: Drie Russische militairen stierven bij een gevecht in februari – Abonnees
    • Syrië: Daesh-militanten doden 7 door de Anti-IS-coalitie gesteunde strijders – Abonnees
    • Syrië: Scherpe spanning in de buurt van Aleppo tussen pro-Russische en pro-Iraanse groepen – Abonnees

     

    POLSKI

    • Afganistan: 87 Chorasanów IS-Khurasan – bojowników zabitych w prowincji Nangarhar – Subskrybenci
    • Algieria: wojsko domaga się rezygnacji prezydenta – Subskrybenci
    • Radykalny islam: Trudniej będzie być głupszym od tego faceta! – Subskrybenci
    • Syria: Pod koniec lutego zginęło trzech żołnierzy rosyjskich – Subskrybenci
    • Syria: bojownicy IS zabili 7 bojowników wspieranych przez USA – Subskrybenci
    • Syria: Znaczny wzrost napięcia w regionie Aleppo między grupami prorosyjskimi i proirańskimi – Subskrybenci

     

    PORTUGUÊS

    • Afeganistão: 87 ativistas da EI-Khurasan mortos na província de Nangarhar – Assinantes
    • Argélia: Chefe do exército argelino pede a desqualificação do presidente Bouteflika – Assinantes
    • Islamismo radical: Vai ser difícil ser mais estúpido do que este tipo! – Assinantes
    • Síria: Três militares russos foram mortos em ataque terrorista no final de fevereiro – Assinantes
    • Síria: sete combatentes de uma força árabe-curda mortos por jihadistas do Estado Islâmico – Assinantes
    • Síria: aumento repentino da tensão perto de Alepo entre grupos pró-russos e pró-iranianos – Assinantes

     

    РУССКИЙ ЯЗЫК

    • Афганистан: 87 боевиков ИГ-Хурасан, убитых в провинции Нангархар — Подписчики
    • Алжир: Армия требует отставки президента — Подписчики
    • Радикальный ислам: Будет трудно быть глупее, чем этот парень! — Подписчики
    • Сирия: Трое российских военных погибли в конце февраля — Подписчики
    • Сирия: Боевики ИГ убили 7 поддерживаемых США боевиков — Подписчики
    • Сирия: Резкое обострение напряженности в районе Алеппо между пророссийскими и проиранскими группировками — Подписчики

     


    ptolemee@belliard74.com