Perni

  • Nigeria : Le groupe jihadiste Boko Haram tue 11 personnes et enlève un pasteur la veille de Noël

    Imprimer
    Jeudi 24 décembre, des jihadistes de Boko Haram ont attaqué le village de Perni et tué au moins 11 personnes et enlevé sept personnes, dont un pasteur et trois garçons de la "boys brigade. Ils ont également incendié l'église, pillé 10 maisons et volé des fournitures médicales dans un hôpital, avant d'y mettre le feu.
     
    Un dirigeant local a déclaré à AFP News que les islamistes radicaux étaient arrivés à bord de camions et de motos depuis la forêt de Sambisa, ouvrant le feu sans discernement sur le village à prédominance chrétienne.
     
    Le chef de la milice Abwaku Kabu a déclaré que le groupe avait pillé des vivres destinés à être distribués aux résidents pour célébrer Noël - de la nourriture qui était désespérément nécessaire dans un pays où les chrétiens affamés se sont vu refuser l'aide du gouvernement.
     
    Quelques jours auparavant, les responsables de la sécurité avaient averti qu'une attaque à Noël était probable.
     
    Le village de Pemi est à seulement 30 km de Chibok où le groupe terroriste islamique a enlevé plus de 200 écolières en 2014. Nkeki Mutah, président de la communauté Chibok à Abuja, a déclaré  qu'il pensait que le village de Pemi avait été spécifiquement visé car la population est en majorité chrétienne.
     
    «Depuis 2018, pratiquement toutes les deux semaines, Boko Haram attaque Chibok, tuant et en enlevant des gens», a déclaré Mutah. «Ils veulent effacer Chibok de la surface de la Terre.»

    EqQljXAXcAIb595.jpeg