Parti de la Renaissance socialiste arabe (Baas)

  • Syrie : 3 morts et des blessés dans une explosion à Damas

    Imprimer

    Selon les médias syriens, trois personnes ont été tuées et deux autres blessées par l'explosion de deux bombes près de la mosquée Anes Ibn Malik dans la région de Nahr Aisha à Damas, samedi 18 juillet.
    On ignore quel objectif était pris pour cible, si ce n'est que des élections législatives doivent avoir lieu ce dimanche 19 juillet.
    Elections législatives
    7331 bureaux de vote ont été ouverts. La sécurité lors des élections est assurée par l'armée, les militants du Hezbollah libanais et d'autres milices soutenant le régime de Bachar al-Assad.
    Au cours des quatre dernières années, avec l'aide de l'armée russe, le régime d'Assad a repris le contrôle d'une grande partie du territoire syrien, notamment les banlieues de Damas, Alep, les provinces du sud et certaines parties des régions du nord et de l'est du pays.
    A présent, le régime doit démontrer que les institutions étatiques ont été restaurées dans ces zones  et que la population est libre d'exprimer sa volonté.
    Les Syriens à l'extérieur du pays ne peuvent pas voter. Et c'est l'une des raisons pour lesquelles les pays occidentaux considèrent ces élections comme illégitimes, car à la suite de la guerre, près d'un quart de la population a fui le pays.
    Les élections législatives étaient prévues pour avril 2020, mais en raison de l'épidémie de coronavirus, la date des élections a été reportée deux fois. On ignore quelle est la véritable situation épidémiologique en Syrie. Le ministère syrien de la Santé affirme que seulement environ 500 personnes ont été infectées par le coronavirus dans le pays depuis le printemps, dont 25 sont décédées.
    Plus de 1600 candidats postulent pour 250 sièges au Conseil populaire. La liste du bloc d'unité nationale comprend 166 représentants du Parti de la Renaissance socialiste arabe (Baas) dirigé par le président syrien Bachar al-Assad et 17 candidats d'organisations alliées. Cette année, le Baas a utilisé pour la première fois le "principe des recommandations", c'est à dire que les candidats à la liste générale ont été nommés lors des conférences des branches régionales, puis sélectionnés par la direction centrale du parti. Auparavant, la liste était formée par une simple décision de l'élite du parti.