Panjwai (district de Kandahar)

  • Afghanistan : les talibans progressent dans de nombreuses provinces

    Imprimer

    Province de Badakhshan
    14 districts de la province de Badakhshan sont tombés aux mains des Talibans en moins de 48 heures, des centaines de soldats se sont rendus sans aucune résistance. Vidéo.

    Des sources pro-talibans affirmant que les talibans ont capturé les centres d'Argo et de du district Raghistan dans la province de Badakhshan.

    Près de Faizabad, la capitale de la province du Badakhshan; les talibans ont capturé un avant-poste au sommet d'une colline. Vidéo.

    Province de Faryab
    En raison du rapprochement des combats qui ont lieu actuellement à une dizaine de kilomètres du port de commerce d'Aqina, l'activité du port est à l'arrêt depuis plus d'une semaine. Le manque d'importations de marchandises à Aqina, les pénuries alimentaires se font déjà sentir.
    WxvQW_qG.jpeg

    Province de Kandahar
    Les talibans ont capturé le district clé de Myanshine dans leur ancien bastion de Kandahar après de violents combats nocturnes avec les forces gouvernementales afghanes, selon des responsables. C'est la dernière zone à avoir été saisie depuis que les troupes américaines ont commencé leur retrait définitif. Aucune revendication officielle des talibans pour le moment.

    Les talibans ont également capturé le district de Panjwai dans la province de Kandahar.
    Situé à une quinzaine de km de la ville de Kandahar, Panjwai fut longtemps un foyer taliban et le théâtre au cours des années d'importants combats entre rebelles et troupes de l'OTAN.
    Le président du conseil provincial de Kandahar, Jan Khakriwal, a confirmé la chute de Panjwai, tout en accusant les forces afghanes "en nombre suffisant" de "s'être retirées intentionnellement".  
    Sadiq Isa, porte-parole adjoint de l'armée nationale afghane, a déclaré : « Les forces de sécurité ont fait preuve de tactique en évacuant les civils du district de Panjwai à Kandahar afin d'éviter des pertes. Isa affirme que deux talibans ont été tués et un a été blessé lors des affrontements. Selon Radio Free Afghanistan de RFE/RL, il s'agit du sixième district de Kandahar à tomber aux mains des talibans ce mois-ci. Les districts de Shah Wali Kot, Khakriz, Maiwand, Maruf et Arghistan ont déjà été rapportés.
    Kandahar est la province de naissance du mouvement des talibans, qui s'empara du pouvoir en Afghanistan en 1996, mettant en place un régime islamique ultra-rigoriste avant d'être renversé par une coalition menée par les Etats-Unis en 2001, après les attentats du 11-Septembre.
    5o1f37qk.jpeg

    Province de Kunduz
    Au moins deux insurgés talibans ont été tués et deux autres capturés lors d'une embuscade tendue par la police nationale afghane dans le district d'Aliabad, dans le nord de la province de Kunduz. Une moto, des armes et du matériel ont également été récupérés sur les islamistes.

    E5c-10JWQAIPqtp.jpeg

    E5c-3hVWEAgZtnl.jpeg

    Province de Takhar
    Les talibans contrôlent désormais 16 districts de la province, il ne reste désormais que Taloqan, la capitale provinciale qui est encerclée.

    Après la chute d'une grande partie de la province de Takhar, le gouverneur  des talibans pour la province de Takhar, Mawlawi Noor Uddin, a fait une apparition dans la ville de Chaman à Takhar
    E5YVy24WEAEn0DG.jpeg

  • Afghanistan : Derniers évènements

    Imprimer

    Un porte-avions et deux bombardiers américains pour protéger le retrait des troupes U.S.
    Le chef du Pentagone Lloyd Austin a envoyé deux bombardiers B-52 supplémentaires dans le Golfe et prolongé la mission dans la région du porte-avions USS Eisenhower pour protéger le retrait annoncé des forces de la coalition internationale d'Afghanistan, a indiqué vendredi le porte-parole du Pentagone, John Kirby.

    Le ministre américain de la Défense "a approuvé quelques mesures additionnelles aujourd'hui", a déclaré M. Kirby au cours d'un point de presse. L'USS Eisenhower restera dans la région "pendant un certain temps", tandis que les deux B-52 y "sont arrivés", a-t-il ajouté.

    Les bombardiers lourds dits "Stratofortress", qui peuvent transporter des armes nucléaires, sont habituellement basés au Qatar, où l'armée américaine dispose d'une importante base.

    Le porte-parole n'a pas exclu que d'autres renforts puissent être envoyés pour participer à l'énorme opération logistique que représente le retrait de quelque 2.500 soldats américains, ainsi que de plus de 16.000 sous-traitants civils et leur équipement.

    S'y ajoutent quelque 7.000 soldats de l'Otan, qui dépendent largement de l'armée américaine pour les transports de troupes et de matériel.

    "Il est raisonnable de penser qu'il pourrait y avoir des mesures supplémentaires temporaires de protection des forces", a-t-il ajouté, notant que si les véhicules blindés les plus sophistiqués seront évacués par voie aérienne, d'autres seront donnés à l'armée afghane.

    Kaboul : 
    4 membres de la police afghane et un professeur d'université ont été tués par des hommes armés non identifiés dans la capitale, Kaboul, a déclaré une source de sécurité.

    La source a expliqué: "Ce matin, Rafi Othmani, professeur dans une université privée, dans le quatrième arrondissement de Kaboul, a été criblé de balles par des hommes armés non identifiés", ajoutant: "Ces hommes armés non identifiés ont également visé quatre agents de sécurité dans le district de Paghman de la capitale, Kaboul.

    Province de Ghazni : 4 morts lors de l'explosion d'un engin explosif en bord de route
    Samedi 24 avril, 4 civils ont été tués et 2 autres blessés, lorsqu'un engin explosif posé sur le bord d'une route a explosé dans la province de Ghazni, dans l'est de l'Afghanistan.

    L'Un engin explosif a explosé dans le district de Shaliz dans la province de Ghazni, tuant 4 civils et en blessant 2 autres."

    Province de Kandahar : les insurgés tuent l'ancien chef de district
    Des insurgés armés ont tué un ancien chef de district dans le sud de la province de Kandahar, a déclaré samedi 24 avril un responsable.

    Le corps de Haji Abdul Ghani Muslimyar a été retrouvé vendredi soir entre les districts de Daman à Kandahar et de Shahr-i-Safa à Zabul.

    Muslimyar a d'abord été kidnappé dans le district de Daman, où il se rendait à son jardin. Plus tard, l'ancien chef de district a été exécuté par ses ravisseurs. Muslimyar était accompagné de deux gardes du corps, portés disparus depuis.

    Muslimyar a été chef administratif des districts de Spin Boldak, Arghistan, Shah Walikot et Maroof.

    Il y a trois mois, il a été démis de ses fonctions car le nouveau gouverneur de Kandahar a nommé de nouveaux chefs pour les 17 districts de la province.

    Aucun groupe n'a encore revendiqué la responsabilité du meurtre.

    Maksoud Ahmed.jpegCinq personnes éliminées par une frappe américaine dans la province de Kandahar
    Par ailleurs, toujours dans la province de Kandahar, 5 personnes (dont 3 seraient des ressortissants pakistanais du Baloutchistan) ont été tuées par une frappe aérienne américaine. La frappe a pris pour cible leur véhicule qui a pris feu près de Panjwai, à 35km de Kandahar, près de la frontière entre le Pakistan et l'Afghanistan. Trois des personnes décédées ont été identifiées comme étant Maqsood Ahmed (photo) Muhammad Hassani R / o Chaghi, Jaffar et Muzamil R / o Nushki de la province pakistanaise du Balouchistan. Les deux autres n'ont pas été identifiées. Elles pourraient être affiliées à un groupe militant (peut-être des talibans afghans)

  • Afghanistan : Derniers incidents sécuritaires

    Imprimer

    38 talibans tués au cours des dernières 24 heures, selon le ministère afghan de la Défense
    Le ministère de la Défense afghan revendique l'élimination d'au moins 38 talibans ont lors des derniers raids menés par les forces de sécurité afghanes à travers le pays au cours des dernières 24 heures.

    Le ministère a indiqué mardi 23 février dans un communiqué que les opérations avaient été menées dans les provinces de Kandahar, Ghazni, Ghor, Faryab et Kapisa.

    Les forces de sécurité afghanes ont lancé des opérations de nettoyage dans les districts de Panjwai, Arghandab et Mianshine dans la province de Kandahar, indique le communiqué, ajoutant que 12 talibans ont été tués et deux autres blessés. Les opérations ont été soutenues par des frappes aériennes.

    Le ministère a déclaré dans un communiqué séparé que les commandos de l'armée afghane avaient mené des raids dans le district d'Arghastan dans la province de Kandahar, au cours desquels 10 talibans avaient été tués et quatre autres blessés.

    Selon le ministère, trois talibans ont été tués par les forces de sécurité dans le district de Moqur dans la province de Ghazni. 

    «Deux talibans, dont un chef de groupe, ont été tués par les forces de sécurité dans la région de Yarfolad (de Firozkoh, la capitale) de la province de Ghor», ajoute le communiqué. 

    Les talibans ont lancé des attaques contre des points de contrôle de sécurité dans le district de Qaisar, dans le nord de la province de Faryab, a déclaré le ministère, ajoutant que les attaques se heurtaient à une forte résistance des forces de sécurité afghanes, tuant cinq militants et en blessant cinq autres.

    Province de Herat
    Deux membres des services de renseignement afghans (NDS) ont été assassinés lors d'une attaque armée.
    2021:02:23.jpeg

    Province de Logar : 9 membres des forces de sécurité tués dans une attaque des talibans
    Neuf membres des forces de sécurité ont été tués et un autre  blessé au cours d'une attaque menée mardi 23 février par les Talibans dans la province de Logar, dans l'est de l'Afghanistan. Les Talibans ont lancé leur attaque contre un avant-poste de sécurité dans la région de Hasarak dans la province de Logar.

    Le Mouvement des Talibans n'a pas fait de commentaires sur l'attaque pour l'instant.

    Province de Nangarhar
    Les services de renseignement afghans (NDS) ont arrêté un membre de l'État islamique - Khorasan (ISKP) à Behsud.
    2021:02:23.jpeg

     



  • Afghanistan: Derniers évènements sécuritaires - Les Talibans interrompent la trêve hivernale

    Imprimer

    Fin de la trêve hivernale
    Les talibans mettent un terme à la trêve hivernale et rappellent leurs combattants sur le champ de bataille.

    Les combattants talibans auraient été appelés à interrompre la trêve hivernale des combats, ont déclaré trois dirigeants militants; Les talibans veulent envoyer un message ferme à  la nouvelle administration Biden, au moment où celle-ci semble de plus en plus vouloir stopper le retrait des troupes étrangères.

    Selon NBC News, les hauts commandants taliban «ont reçu l'ordre de retourner à leurs postes et d'assister à des réunions spéciales et à des discussions pour définir une stratégie future».

    Un commandant taliban de la province de Helmand a déclaré à NBC News qu'il y avait «plusieurs problèmes» que les dirigeants du mouvement devaient résoudre, y compris une «impasse» dans les pourparlers de paix avec le gouvernement afghan et des doutes sur la politique que mènera la nouvelle administration à Washington.

    Le pays fait face à une escalade de la violence, tandis que les pourparlers de paix  inter-afghans sont bloqués à Doha. A cela s'ajoute l'incertitude entourant les projets du nouveau président américain Joe Biden pour l'Afghanistan.

    Un rapport bi-partisan publié mercredi a averti que le retrait irresponsable des troupes conduirait probablement à une «nouvelle guerre civile» en Afghanistan et permettrait aux groupes terroristes de resurgir et prendre le pouvoir.

    Pendant ce temps, NBC News a rapporté qu'un dirigeant politique taliban à Doha, au Qatar, a déclaré que le plan du groupe était d'essayer de capturer des provinces stratégiquement importantes au cas où les pourparlers avec le gouvernement afghan échoueraient, et si Biden décidait de maintenir des troupes dans le pays au-delà de mai - la date limite convenue. entre les talibans et l'administration Trump.

    Le membre taliban de Doha a déclaré que les combattants des districts «importants» avaient été rappelés à leurs postes.

    L'équipe de Biden a quant à elle déclaré qu'elle examinait la situation en Afghanistan et a indiqué qu'elle serait prête à retarder le retrait des troupes si nécessaire.

    Kaboul
    Un attentat ciblant la communauté Sikh tue deux Sikhs
    Un attentat a pris pour cible un magasin au cœur de la capitale, provoquant son effondrement et la mort d'au moins deux Sikhs, selon la police afghane. 

    Personne n'a immédiatement revendiqué la responsabilité de l'explosion, mais le groupe État islamique a ciblé les sikhs et d'autres communautés minoritaires en Afghanistan.1000_1.jpeg


    Obailullah.jpegUn policier tué par l'explosion d'une mine magnétique posée sur son véhicule de police
    Une mine magnétique posée sur un véhicule militaire a explosé à Kaboul, tuant le  policier Obailullah. L'attentat a eu lieu à 10 h 41, samedi 6 février, dans la région de Gulai Khairkhana.

    Par ailleurs,  les forces de la secte de Kaboul 111 affirment avoir empêché, ce même samedi, deux explosions dans la banlieue de Kaboul. Une mine dans le village Abdul Rauf du district de Musahi à Kaboul et une grenade propulsée par roquette dans la région de Qala-e-Nader à Deh Sabz ont été saisies par les forces de sécurité, empêchant les deux projets d'attaque.

    Province de Kandahar : 10 talibans tués au cours de combats
    De violents combats sont toujours en cours dans les districts d'Arghandab, de Panjwayi et de Zary, dans la province de Kandahar.
    Les talibans prévoyaient d'attaquer les avant-postes des forces de sécurité afghanes dans les régions de Baboran et Shiwan du district d'Arghandab et de la région de Charkhab du district de Panjwayi dans le sud de la province de Kandahar, mais leur attaque a été déjouée car ils ont été pris pour cibles par les forces afghanes appuyées par l'armée de l'air afghane et américaine.

    10 combattants talibans ont été tués et neuf autres blessés dans ces deux districts. Des armes et des munitions ont été détruites, a indiqué un communiqué du ministère de la défense. Des informations font état de victimes parmi les soldats afghans et des civils suite aux raids de l'aviation.

    Afghan-security-forces-MoD-ANA-e1603119139260-660x330.jpg

    Province de Nangarhar : Un policier tué, 11 autres personnes blessées par l'explosion d'une voiture piégée
    Au moins un policier a été tué dans l'explosion d'une voiture piégée à un poste de contrôle dans le district de Khogyani à Nangarhar samedi matin. 11 autres personnes, dont six policiers et cinq civils, ont été blessées dans l'explosion.

    Les responsables ont également déclaré que des dommages considérables avaient été causés aux bâtiments voisins.

    Des photos sur les réseaux sociaux révèlent que le poste de contrôle de la police a été détruit.

    Aucun groupe n'a jusqu'à présent revendiqué la responsabilité de l'attaque.

    NEws12.jpg

    Attentat de l'Etat islamique à Jalalabad
    Deux policiers et trois civils ont été blessés lorsque leur véhicule de type Ranger de la police a heurté une mine en bordure de route dans le PD3 de la ville de Jalalabad, a déclaré Farid Khan, porte-parole de la police de Nangarhar. L'Etat islamique a revendiqué l'attentat à l'IED.

    Province de Takhar : 
    Cinq militants ont été tués et huit autres blessés lors d'affrontements avec les forces de sécurité afghanes dans le district de Baharak, dans le nord de la province de Takhar.

    Province d'Uruzgan
    Les forces afghanes ont mené une opération soutenue par les forces aériennes dans le district de Gezab, dans le sud de la province d'Uruzgan, qui a entraîné la mort de neuf talibans et en a blessé quatre autres.

     

  • Afghanistan : 14 policiers tués par l'explosion d'une voiture piégée dans la province de Nangarhar

    Imprimer

    Au moins 14 membres de la police de l'ordre public (POP)  ont été tués par l'explosion d'une voiture piégée dans la province de Nangarhar, dans l'est de l'Afghanistan, a déclaré samedi un conseiller local.

    Le membre du Conseil Ajmal Omar a déclaré qu'au moins quatre autres autres personnes avaient été blessées dans l'attentat  survenu samedi matin 30 janvier vers 4h30 du matin.. La base de sécurité a été détruite et de nombreux membres des forces de sécurité étaient enterrées sous les débris.

    Les terroristes ont utilisé un Humvee bourré d'explosifs pour attaquer la base de la police de l'ordre public située dans le quartier de Gandumak du district de Sherzad. Un autre véhicule blindé a été capturé par les forces de police.

    Aucun groupe n'a jusqu'à présent revendiqué la responsabilité de l'attaque kamikaze.

    Les talibans et les militants de l'Etat islamique sont actifs dans la région et lancent parfois des attaques importantes contre les forces de sécurité. 

    Province de Balkh:
    Un responsable de la sécurité nationale a tué dans une explosion dans le district de Kaldar
    La police de Balkh a confirmé qu'un responsable de la sécurité nationale avait été tué par une explosion dans le district de Kaldar, dans la province de Balkh.

    Le porte-parole de la police de Balkh, Adel Shah Adel, a déclaré que l'explosion s'était produite samedi à 9 h 55 dans la capitale du district de Kaldar. Selon Adel, trois civils et un autre soldat ont été blessés par l'explosion d'une mine .

    Aucun  groupe n'a revendiqué la responsabilité de l'explosion jusqu'à maintenant.

    Province de Kandahar : Trois civils  tués par l'explosion d'une mine
    L'explosion d'une mine dans le district de Panjwai, dans la province de Kandahar, a tué trois civils, dont un enfant, samedi matin.
    2021:01:30.jpg