Ourmia

  • Iran : Trois garde-frontières tués dans des échanges de tirs dans le nord-ouest

    Imprimer

    Trois garde-frontières iraniens ont été tués et deux autres blessés dans des échanges de tirs avec des "terroristes" dans le nord-ouest du pays, a indiqué samedi l'agence officielle Irna.

    "Des éléments contre-révolutionnaires armés (...) ont initié des échanges de tirs avec un certain nombre de garde-frontières du régiment d'Ourmia dans l'après-midi", a déclaré vendredi soir le commandant des garde-frontières de la province iranienne de l'Azerbaïdjan occidental, Yahya Hosseinkhani.

    Les échanges de tirs ont eu lieu dans les environs de la localité de Tergever, située à l'ouest de la ville d'Ourmia et à 16 kilomètres de la frontière avec la Turquie. La province de l'Azerbaïdjan occidental est également frontalière du Kurdistan irakien.

    Les garde-frontières ont "repoussé les terroristes et ont empêché leur infiltration" en Iran, en leur infligeant des "pertes significatives", a ajouté le commandant Hosseinkhani, déplorant trois victimes et deux blessés du côté des garde-frontières.

    En août, les Gardiens de la Révolution Islamique d'Iran (CGRI), avaient affirmé avoir tué trois "terroristes" membres d'un "groupe contre-révolutionnaire" armés, liés selon eux aux Etats-Unis et qui tentaient de s'infiltrer dans la même province. Depuis des années, des combats sporadiques ont lieu dans les régions de l'ouest et du nord-ouest de l'Iran entre rebelles kurdes et forces iraniennes.