Nuits de confusion

  • Gaza/Israël : "Nuit de confusion" près de la barrière frontalière - 1 mort et 15 blessés parmi les manifestants

    Imprimer

    L'armée israélienne a ouvert le feu sur des participants aux activités de « confusion nocturne », qui se sont poursuivies pour le sixième jour consécutif près de la barrière séparant Israël de la bande de Gaza. Les tirs ont fait un mort et 15 blessés. 

    Des sources médicales palestiniennes ont déclaré qu'Ahmed Mustafa Mahmoud Saleh, 26 ans, du camp de réfugiés de Jabalba, est décédé des suites de ses blessures alors qu'il participait aux activités de "Confusion nocturne".

    Les sources ont ajouté que le manifestant a reçu une balle dans l'abdomen. Il a aussitôt été transféré à l'hôpital indonésien du camp de Jabalia, où il est décédé.

    Dans un communiqué, le ministère de la Santé de Gaza a déclaré que 15 autres Palestiniens ont été blessés par les tirs de l'armée israélienne dans les zones orientales de la bande de Gaza.

    Le ministère a indiqué que parmi les blessés, 5 ont été touchés par des balles réelles, dont un grave, à l'est de Rafah, dans le sud de la bande de Gaza. Les blessures des 4 autres ont été décrites comme modérées. 10 autres ont été légèrement blessés par des éclats et bombes lacrymogènes.

    Des témoins et des ambulanciers ont déclaré que des soldats et des tireurs d'élite israéliens, postés à l'intérieur de leurs positions militaires et derrière des bermes de sable à l'est de la bande de Gaza, ont ouvert le feu et tiré des grenades lacrymogènes sur des centaines de Palestiniens qui manifestaient près de la clôture à l'est de la ville de Gaza , le camp de réfugiés de Bureij dans le centre de la bande de Gaza et la ville de Jabalia dans le sud de la bande de Gaza.

    Des sources palestiniennes ont déclaré que l'armée de l'air israélienne avait tiré des grenades lacrymogènes sur les manifestants à l'est de la ville de Gaza, à l'est de Jabalia, Al-Bureij, Rafah et Khan Yunis, parallèlement aux tirs de bombes éclairantes par les chars israéliens au-dessus des mêmes endroits.

    Au cours des cinq derniers jours, les forces israéliennes ont ciblé des manifestants palestiniens qui participaient aux manifestations nocturnes  près de la bande frontalière dans l'est de la bande de Gaza, avec des bombes lacrymogènes. Des dizaines de Palestiniens ont été blessés par balles réelles, divers éclats d'obus et par suffocation.

    Les manifestations baptisées « confusion nocturne » sont des marches nocturnes organisées par des groupes de Palestiniens près de la frontière de Gaza avec Israël. Les manifestants utilisent des bombes assourdissantes et incendient des pneus, dans le but de perturber l'armée israélienne et les habitants des localités voisines de la frontière.  Ces manifestations sont organisées our protester contre le maintien du blocus.