NIGER

  • Niger : Mohammed Bazoum l'emporte avec 55,75% des voix

    Imprimer

    Bazoum Mohammed (président).jpgLe candidat du pouvoir à la présidentielle au Niger, Mohamed Bazoum (photo), l'a emporté avec 55,75% des voix face au candidat de l'opposition Mahamane Ousmane (44,25%), a annoncé mardi la Commission électorale nationale indépendante (Céni). Ces "résultats sont provisoires et doivent être soumis à l'analyse de la Cour constitutionnelle", a déclaré Issaka Souna, président de la Céni, devant le corps diplomatique et les autorités nigériennes rassemblés au Palais des congrès de Niamey.

  • Niger : Un véhicule de la Commission électorale nationale indépendante (CENI) saute sur une mine : 7 morts

    Imprimer

    Sept membres locaux de la commission électorale ont été tués par l'explosion au passage de leur véhicule  dans la commune de Dargol, dans le département de Gothèye (Région de Tillabéri). L’accident a fait sept morts et trois blessés graves. 

    Par ailleurs, plusieurs autres incidents sécuritaires ont été signalés dans cette région frontalière du Mali en cette journée de vote pour le second tour de l’élection présidentielle. Dans les départements de Filingué et  de Bankilaré, des  individus armés ont saccagé plusieurs bureaux de vote et dans celui de Banibangou, des heurts ont éclaté entre les militants des partis politiques en compétition.

    Vidéo

    1QrE0-0V.jpeg

     

    Lien permanent Catégories : Banibangou, NIGER, Tillaberi 0 commentaire
  • Sahel : Carte des incidents sécuritaires au Burkina Faso, Mali, Niger en Janvier 2021

    Imprimer

    Lien permanent Catégories : BURKINA FASO, MALI, NIGER 0 commentaire
  • Niger : 4 militaires tués et 8 autres blessés dans une explosion à Diffa

    Imprimer

    Quatre militaires nigériens ont été tués et huit autres gravement blessés, lund 18 janvier dans une explosion à Diffa, au sud-est du Niger, ont annoncé les autorités nigériennes.
     
    L'annonce a été faite dans un communiqué du ministère de la Défense :
     
    "Le lundi 18 janvier 2021, aux environs de 15h, nos éléments sont tombés sur un engin explosif improvisé (IED)", a indiqué le communiqué.
     
    Quatre militaires ont été tués et huit autres ont été "gravement" blessés, a indiqué la même source.
     
    D'après le communiqué, les militaires nigériens avaient engagé une poursuite suite à une attaque menée dimanche par des éléments de Boko Haram contre la base militaire de Chetima Wongou dans la région de Diffa.
     
    Cette région, frontalière du Nord Nigéria, est depuis 2015 en proie aux attaques de Boko Haram. Depuis les premières attaques, la région a été placée sous l'état d'urgence.
     
    Cette mesure est toujours en vigueur.

  • Sahel : La population fuit la "zone des trois frontières" en raison de menaces de l'Etat islamique

    Imprimer

    Depuis deux jours, des villages situés dans la "zone des 3 frontières", se vident progressivement du côté nigérien et burkinabé, suite à des ultimatums lancés par l'Etat islamique du Grand Sahara (EIGS). 
    La crainte est très grande surtout depuis la tuerie de TchomBangou  où 105 civils ont été tués et 26 autres blessés. Suite à ce massacre, 10.000 habitants ont fui la région.

    ErMxGKPXcAAo5iy.jpeg

     

  • Niger: Au moins 100 civils tués lors d’une attaque de l'Etat islamique près de la frontière malienne

    Imprimer

    Au moins 100 civils nigériens ont été tués et plusieurs autres ont été blessés, samedi, dans l'attaque de deux villages près de la frontière malienne.
     
    Mamane Kaka, membre du mouvement de veille sécuritaire de la société civile "Urgence Tillaberi" a fourni un bilan de 56 civils tués et une vingtaine d'autres blessés.
     
    Mais, selon plusieurs médias citant de sources sécuritaires, au moins 100 civils ont été tués dans cette attaque qui a visé les villages de Tchombangou et Zaroumdareye, situés dans la région de Tillaberi, près de la frontière avec le Mali.

    L'attaque a été revendiquée par l'Etat islamique.
     
    Au cours du mois de décembre dernier, la région nigérienne de Tillaberi a connu plusieurs attaques qui ont coûté la vie à au moins dix militaires nigériens.
     
    A la Frontière du Mali et du Burkina Faso, cette région subit depuis 2017 des attaques attribuées aux groupes terroristes basés au Mali. Face à la persistance de ces attaques, le gouvernement nigérien a décrété l’état d’urgence dans toute la région.
     

  • Niger: 56 rebelles islamistes neutralisés et 13 autres arrêtés près de la frontière malienne

    Imprimer

    L'armée nigérienne a annoncé avoir neutralisé 56 terroristes et capturé 13 autres, mardi 22 décembre, en riposte à une embuscade contre un détachement militaire près de la frontière malienne.
     
    "Après l'embuscade d'hier (lundi) qui a coûté la vie de nos 7 vaillants soldats, les forces armées nigérienne ont mené une opération dans la zone qui a permis de neutraliser plusieurs terroristes", a indiqué l'armée nigérienne sur sa page Facebook.
     
    A l'issue de cette opération 56 terroristes ont été neutralisés, 13 autres ont été capturés et 36 véhicules ont été récupérés, a ajouté la même source.
     
    Lundi, un détachement de l'armée nigérienne était tombé dans une embuscade dans la localité de Taroum, dans la région de Tillaberi, près de la frontière avec le Mali.
     
    Selon un premier bilan fourni par l'armée, cinq militaires avaient été tués dans cette attaque et deux autres blessés.
     
    L'armée a indiqué avoir tué quatre terroristes au cours de cette attaque.
     
    Depuis le début du mois de décembre, les attaques terroristes se multiplient dans la région nigérienne de Tillaberi frontalière du Mali et du Burkina Faso.
     
    Vendredi 4 décembre, des hommes armés non identifiés avaient attaqué une position de l'armée nigérienne basée dans la zone de la Tapoua, près de la frontière avec le Burkina.
     
    Au moins deux militaires nigériens avaient été tués dans cette attaque et deux autres portés disparus.
     
    Le 1er décembre, d'autres hommes armés non identifiés avaient tendu une embuscade à un véhicule de la garde nationale du Niger dans la localité de Banibangou près de la frontière malienne. Deux gardes avaient été tués et un autre porté disparu.
     
    Depuis 2017 la région nigérienne de Tillabéri est en proie à des attaques attribuées aux groupes terroristes qui sévissent dans le Nord du Mali. Toute la région a été placée en état d'urgence par le gouvernement.

    Lien permanent Catégories : NIGER, Tahoua, Taroum, Tillaberi 0 commentaire