NDS (services de renseignement afghans)

  • Afghanistan : Al-Qaïda est présent dans neuf provinces

    Imprimer

    Al-Qaïda est toujours actif dans neuf provinces d'Afghanistan, selon un récent rapport du Long War Journal.

    Selon le rapport, des membres d'al-Qaïda sont actifs à Zabul, Badakhshan, Ghazni, Khost, Balkh, Faryab, Nangarhar, Farah, Helmand, Jawzjan, Kunar, Kapisa, Kandahar, Takhar, Logar, Uruzgan, Paktia et Kaboul.

    Les membres d'Al-Qaïda opèrent sous le contrôle des talibans dans trois provinces, selon le rapport.

    Certains responsables américains ont récemment déclaré que les talibans n'avaient toujours pas rompu leurs liens avec Al-Qaïda en violation des accords de Doha.

    EymcI3SWQAAQ93B.pngDans un autre développement, les talibans ont revendiqué l'assassinat à Pul-e-Alam, dans la province du Logar, d'un membre des services de renseignement afghans (NDS) Mir Alam (photo) .

  • Afghanistan : Violents affrontements entre l'armée  et les Talibans

    Imprimer

    Province de Herat
    Des affrontements violents ont éclaté, mercredi 31 mars 2021, entre les forces afghanes (ANDSF) et des combattants Talibans dans le district de Shindand, dans la province de Herat, dans l'ouest de l'Afghanistan, rapportent des responsables locaux.

    La chaîne locale "Ariana News" a fait savoir que les Talibans ont utilisé des voitures piégées S(VBIED) pour cibler la base des forces de sécurité nationale (NDS) à Shindand. Les NDS sont les services de renseignement afghans.

    L'armée a dépêché des renforts sur place et l'armée de l'air est intervenue en soutien des forces au sol.

    Toujours dans la province de Herat, deux kamikazes ont été arrêtés par les forces de sécurité.
    2021:03:31 kamikazes arrêtés.jpeg

    Province de Balkh
    Des explosifs placés sur une charrette à Kilafr, dans le district de Balkh, ont explosé. Au moins 2 civils dont un enfant ont été tués. 14 personnes dont 11 civils et 3 membres de l'ANDSF ont été blessés.
    2021:03:31.jpeg

    Province de Khost
    Les forces de sécurité de Khost ont confirmé que des talibans avaient tiré, mardi soir 30 mars, deux roquettes sur une base américaine située dans l'ancien aérodrome de Khost, Ds maisons d'habitation ont été touchées par le tir de deux roquettes. 

    Zabihullah Mujahid, l'un des porte-parole des talibans, a déclaré que l'attaque à la roquette était une réponse à l'attaque des troupes stationnées sur la base du district de Sabri, au cours de laquelle au moins trois civils avaient été tués.
    jS6THJRK.jpeg

    Province de Logar
    Un commandant de l'armée a été tué lors d'une attaque armée à Logar.
    2021:03:31.jpeg

    Province de Sar-e-Pul
    Et dans la province de Sar-e-Pul, c'est un commandant qui a été tué par une bombe en bordure de route (IED) alors qu'il rentrait du district de Sayad au district de Sar-e-Pul, mercredi 21 mars. Un soldat de son escorte a également perdu la vie. Deux autres soldats ont été blessés. Le véhicule blindé dans lequel le commandant voyageait a été détruit. 

    L'incident a eu lieu dans la partie du cours supérieur de la piste du pêcheur. On ignore à ce moment quel groupe d'insurgés est responsable de l'attaque.

    2021:03:31.jpeg

    2021:03:31 - 2.jpegProvince de Takhar : Le chef du conseil Takhar Ulema a été tué dans l'explosion d'une voiture piégée.
    Le porte-parole de la police de Takhar, Khalil Asir, a déclaré qu'une mine terrestre (IED) avait explosé au passage de la voiture de Maulvi Samad (photo), chef du conseil de Takhar Ulema dans la ville de Taloqan, tuant Maulvi Samad et en blessant trois autres.
    2021:03:31.jpeg

  • Afghanistan : Derniers incidents sécuritaires

    Imprimer

    Province de Faryab : Démantèlement d'une cellule de l'Etat islamique
    La Direction nationale de la sécurité (NDS) a annoncé que les forces spéciales de ce département avaient arrêté, vendredi 19 mars,  un groupe de 18 membres de l'Etat islamique dans la province de Faryab.

    La cellule était en charge de la propagande et du recrutement.

    Elle était également responsable d'enlèvements et d'assassinats de civils, de fonctionnaires et d'hommes d'affaires, de la fiscalité, de a propagande et du recrutement dans la province de Faryab. 4 des 18 jihadistes capturés :

    Ew28GkzWYAUFjPp.jpeg

    Ew28GVaXIAUSES8.jpeg

    Ew28GEhXMAMqLRE.jpeg

    Ew28FzDW8AkaDJg.jpeg

  • Afghanistan : Derniers incidents sécuritaires

    Imprimer

    75 morts par jour - un chiffre qui ne cesse d'augmenter
    Le nombre quotidien moyen de morts dans la guerre en Afghanistan en 2021 ne cesse d'augmenter. Il a atteint une moyenne de 75 membres du personnel de sécurité, de talibans et de civils tués chaque jour dans des affrontements, des frappes aériennes et des explosions. 

    Ainsi, au cours des 64 premiers jours de 2021 seulement, près de 5 000 personnes ont été tuées dans 33 provinces. Ce chiffre était d'environ 20 000 morts pour toute l'année 2020. Le bilan quotidien moyen de la guerre en Afghanistan en 2020 a été estimé à 57. Selon les statistiques, la région du sud, en particulier les provinces de Kandahar et d'Helmand, a enregistré le plus grand nombre d'affrontements et de victimes en 2020 et au début de 2021. 

    Le département d'État américain a écrit une lettre aux responsables afghans, il y a quelque temps, pour les avertir de la détérioration de la situation dans le pays et de la possibilité que davantage de zones tombent entre les mains des talibans. Les talibans ont également déclaré lors du premier anniversaire de l'accord de Doha qu'ils étaient dorénavant équipés de drones et de missiles et qu'ils allaient intensifier les violences d'une manière sans précédent si les États-Unis violaient l'accord de paix. Il convient de noter que les États-Unis et les pays impliqués dans la guerre en Afghanistan poursuivent actuellement leurs efforts pour organiser le Sommet d'Istanbul dans le but d'établir un gouvernement de transition, réduire la violence et accélérer le processus de paix.

    Les statistiques du projet à partir des données de l'ACLED montrent que les violences en Afghanistan en 2021 s'intensifient de jour en jour. Selon l'agence, au moins 1 777 incidents, affrontements, explosions, et frappes aériennes se sont produits au cours des 64 premiers jours de 2021. Les chiffres comprennent 1 151 affrontements, 503 explosions et frappes aériennes, 121 violences directes contre des civils et deux émeutes. Au cours de ces violences, 4 834 personnes ont été tuées en Afghanistan. Or, ces incidents ont eu lieu alors qu'on est encore dans la saison froide, censée être plus calme.

    Selon les statistiques, les habitants des provinces de Kandahar, Nangarhar, Helmand et Balkh ont été le théâtre du plus grand nombre d'affrontements et d'explosions du 1er janvier au 5 mars de cette année. 33 provinces ont connu des affrontements, des frappes aériennes et des explosions. Seule la province du Panjshir n'a connu aucun incident au cours des deux premiers mois de l'année. Les principales provinces en ce qui concerne le nombre des morts est Kandahar avec 1 551, Helmand avec 499, Nangarhar avec 389, Uruzgan avec 275, Kunduz avec 263 et Balkh avec 261. À Kaboul, 26 affrontements, 47 explosions et 13 violences directes contre des civils ont été enregistrés, tuant au moins 121 personne

    Avec ces statistiques enregistrées au cours des 64 premiers jours de 2021, l'Afghanistan est à nouveau au sommet des pays les plus meurtriers du monde. Ainsi, le nombre moyen journalier de victimes est supérieur à 75. Après l'Afghanistan, le Yémen occupe la deuxième place avec 1 278 événements et 3 233 décès et la Syrie est à la troisième place avec 1 847 événements et 1 327 décès. Le bilan quotidien moyen de la guerre au Yémen cette année est d'environ 50 et de la guerre syrienne d'environ 20. Il est à noter les statistiques de la guerre en Afghanistan sont comptabilisées sur la base des données fournies par le ministère de la Défense nationale et du groupe taliban et après vérification.

    Kaboul : Arrestation de 11 membres de l'Etat islamique
    Les forces de sécurité afghanes ont arrêté 11 membres de l'Etat islamique à Kabul. Ont également été récupérés deux fusils AKM, un fusil Type 56-1, un post-1947 TT-33, un Beretta 92F (S) / un M9, un Walther P1 / P38, un Luger P08 et un Makarov. Des chargeurs en bakélite / prune de 5,45x39 mm ont également été récupérés.
    EwX5huDXIAAlbW-.jpeg

    Province de Balkh : Attaque des talibans
    Les talibans ont mené une attaque contre la base de l'Armée afghane à Sholgara au cours de la nuit du vendredi 12 au samedi 13 mars. Cinq soldats auraient été tués et deux autres blessés, selon un premier bilan. Les talibans ont apparemment saisi plusieurs armes et caisses de munitions.

    Les talibans ont revendiqué une autre attaque dans le district de Chahar Bolak, dans la province de Balkh. Selon les talibans, l'attaque visait le poste de contrôle de l'Armée afghane. Les insurgés islamistes se sont emparés de plusieurs armes et autres équipements militaires.
    2021:03:13.jpegDéfections au sein de l'armée afghane
    Les talibans annoncent chaque semaine des défections de militaires afghans . Les dernières défections de membres des forces pro-gouvernementales ont eu lieu dans la province Uruzgan, si on en croit les talibans.
    EwWieQ_XAAAJmiB.jpeg

    Province de Kandahar
    Le MoD revendique la mort de 28 talibans lors d'une opération miliitaire
    Le ministère afghan de la Défense a annoncé que 28 talibans avaient été tués lors d'une opération militaire des forces de sécurité et de défense dans les districts d'Arghandab et de Jiri vendredi 12 mars. Nous n'avons pas pour l'instant de confirmation de cette information d'une source indépendante.
    DRTg9VJM.jpegExplosion d'une voiture piégée près d'un centre de recrutement de la police
    Les talibans ont revendiqué l'explosion d'une voiture piégée (VBIED) près d'un centre de recrutement de la police à Shah Wali Kot, Kandahar, faisant des victimes parmi les forces pro-gouvernementales.

    Toujours dans la province de Kandahar, dans le district de Dand, deux talibans ont été tués par l'explosion de leur propre bombe.

    Province de Nangarhar
    L'unité 2 du renseignement afghan (NDS) a effectué un raid dans le secteur PD-2 à Jalalabad. On ignore pour le moment ce qui a été pris pour cible. C'est la même unité du NDS soutenue par la CIA qui est accusé d'avoir récemment exécuté des étudiants d'une madrassa à Nangarhar.

    Province d'Uruzgan : Une bombe en bordure de route tue trois personnes
    Trois personnes, dont un enfant, ont été tuées par l'explosion d'une bombe en bordure de route (IED) sur l'autoroute Uruzgan-Kandahar.

    L'incident a eu lieu samedi matin13 mars dans la région de Sorkhobid sur l'autoroute Uruzgan-Kandahar.

    Le gouverneur d'Uruzgan a accusé les talibans d'avoir planté que la mine qui a explosé au passage d'un véhicule transportant des civils. Selon le gouverneur d'Uruzgan, trois autres civils ont été blessés dans l'incident.

    Aucun individu ou groupe n'a revendiqué la responsabilité de l'explosion.

    Le groupe taliban n'a pas commenté les propos du gouverneur d'Uruzgan.

    Province de Zabul : Trois femmes tuées par des tirs de mortier
    Trois femmes ont été tuées et trois enfants blessés après qu'un obus de mortier a frappé une maison à Qalat, la capitale de la province de Zabul.

    L'incident a eu lieu dans le secteur de Noork de la ville de Qalat dans l'après midi du vendredi 12 mars.

    Les responsables de la sécurité à Zabul ont déclaré que les talibans avaient tiré deux obus de mortier en direction d'un poste de police, dont l'un a frappé le poste et l'autre a touché une maison d'habitation.

    Les talibans n'ont pas encore revendiqué les tirs.

    Zabul est l'une des provinces les plus précaires et les talibans sont largement présents dans certains districts de la province.
    Zabul.jpeg

  • Afghanistan : Derniers incidents sécuritaires

    Imprimer

    EvtpcEvXAAAokZm.jpegProvince de Nangarhar : Arrestation d'un membre de l'Etat islamique
    Les services de renseignements afghans (NDS) ont revendiqué l'arrestation d'un membre présumé de l'État islamique-Khorasan (ISKP) à Jalalabad.

  • Afghanistan : Derniers incidents sécuritaires

    Imprimer

    38 talibans tués au cours des dernières 24 heures, selon le ministère afghan de la Défense
    Le ministère de la Défense afghan revendique l'élimination d'au moins 38 talibans ont lors des derniers raids menés par les forces de sécurité afghanes à travers le pays au cours des dernières 24 heures.

    Le ministère a indiqué mardi 23 février dans un communiqué que les opérations avaient été menées dans les provinces de Kandahar, Ghazni, Ghor, Faryab et Kapisa.

    Les forces de sécurité afghanes ont lancé des opérations de nettoyage dans les districts de Panjwai, Arghandab et Mianshine dans la province de Kandahar, indique le communiqué, ajoutant que 12 talibans ont été tués et deux autres blessés. Les opérations ont été soutenues par des frappes aériennes.

    Le ministère a déclaré dans un communiqué séparé que les commandos de l'armée afghane avaient mené des raids dans le district d'Arghastan dans la province de Kandahar, au cours desquels 10 talibans avaient été tués et quatre autres blessés.

    Selon le ministère, trois talibans ont été tués par les forces de sécurité dans le district de Moqur dans la province de Ghazni. 

    «Deux talibans, dont un chef de groupe, ont été tués par les forces de sécurité dans la région de Yarfolad (de Firozkoh, la capitale) de la province de Ghor», ajoute le communiqué. 

    Les talibans ont lancé des attaques contre des points de contrôle de sécurité dans le district de Qaisar, dans le nord de la province de Faryab, a déclaré le ministère, ajoutant que les attaques se heurtaient à une forte résistance des forces de sécurité afghanes, tuant cinq militants et en blessant cinq autres.

    Province de Herat
    Deux membres des services de renseignement afghans (NDS) ont été assassinés lors d'une attaque armée.
    2021:02:23.jpeg

    Province de Logar : 9 membres des forces de sécurité tués dans une attaque des talibans
    Neuf membres des forces de sécurité ont été tués et un autre  blessé au cours d'une attaque menée mardi 23 février par les Talibans dans la province de Logar, dans l'est de l'Afghanistan. Les Talibans ont lancé leur attaque contre un avant-poste de sécurité dans la région de Hasarak dans la province de Logar.

    Le Mouvement des Talibans n'a pas fait de commentaires sur l'attaque pour l'instant.

    Province de Nangarhar
    Les services de renseignement afghans (NDS) ont arrêté un membre de l'État islamique - Khorasan (ISKP) à Behsud.
    2021:02:23.jpeg

     



  • Afghanistan : Près de 10.000 terroristes actifs dans le pays

    Imprimer

    Plus de 10 000 terroristes, dont 300 affiliés à Al-Qaïda, sont actifs sous le commandement des talibans en Afghanistan, ont indiqué les autorités sécuritaires.

    Les talibans ont nié cette allégation, affirmant qu'ils avaient rompu leurs liens avec Al-Qaïda. D'après la Direction nationale de la sécurité (NDS), les groupes terroristes actifs dans le pays sont le Mouvement islamique d'Ouzbékistan, le Parti de la renaissance islamique du Tadjikistan, le Parti islamique du Turkistan et plusieurs autres groupes terroristes pakistanais.

    Selon le NDS, les militants des pays d'Asie centrale sont actifs dans le nord et le nord-est de l'Afghanistan, et les groupes terroristes pakistanais sont actifs dans les provinces de l'est.

    L'Afghanistan a récemment accueilli une conférence sur la «lutte contre le terrorisme». Les chefs des services de renseignement des États-Unis, du Pakistan, de l'Azerbaïdjan, de l'Ouzbékistan, du Tadjikistan, du Kazakhstan, du Kirghizistan et du Turkménistan ont participé au sommet.

    Le sommet devait trouver les moyens de coopérer pour l'élimination des menaces terroristes. Un responsable du renseignement  a déclaré que si les pays de la région, en particulier l'Asie centrale, ne coopèrent pas pour lutter contre ces groupes, ceux-ci pourraient devenir une grande menace pour leur sécurité.