Nawa

  • Afghanistan : Dernières nouvelles

    Imprimer

    Interdiction de regarder la télévision et d'écouter de la musique
    Les talibans des provinces de Samangan et Nuristan ont cassé des antennes et ont ordonné aux gens de ne pas regarder la télévision ni écouter de la musique.
    E7DAr9HXoAEYqvo.jpeg

    Province de Helmand
    Le ministère de la défense afghan affirme que 35 talibans ont été tués et 13 autres blessés au cours de plusieurs opérations conjointes distinctes menées par l'armée afghane avec le soutien de l'armée de l'air afghane dans les districts de Nahri Saraj, Nad Ali, Nawa et ainsi que dans la ville de Lashkar Gah. Plusieurs bastions talibans ont également été éliminés.
    E7DY3-AWUAQRnW8.jpeg

    Province de Laghman
    Les forces de sécurité  ont lancé une opération de ratissage dans le district d'Alishang, occasionnant des pertes aux talibans. Vingt talibans ont été tués et cinq autres ont été blessés au cours de l'opération. En outre, des munitions, des armes et plusieurs caches ont été détruites lors de l'opération.
    E6_isXQXIAMuq-R.jpeg

    Province de Nuristan
    Sept talibans ont été tués et neuf autres blessés lors d'une opération de ratissage conjointe de l'armée afghane dans le district de Bargmatal, vendredi 23 juillet. Plusieurs villages de Bargmatal ont été repris aux talibans.
    E7CdknnWQAE-C-o.jpeg

    Le Pakistan remplace les forces paramilitaires à la frontière afghane par l'armée
    Le ministre pakistanais de l'Intérieur, Cheikh Rashid Ahmed, a déclaré que les soldats de l'armée pakistanaise avaient remplacé les paramilitaires de la police des frontières, les Levies et d'autres forces sur les positions de la ligne de front le long de la frontière avec l'Afghanistan alors que les insurgés talibans prennent le contrôle de plus en plus de territoire le long des frontières du pays voisin.
    "Maintenant, des troupes de l'armée régulière gardent la frontière après avoir remplacé les forces paramilitaires", a déclaré Ahmed dans une interview télévisée vendredi soir. «Des troupes paramilitaires, y compris la police des frontières, les gardes forestiers sont déployés aux frontières pour faire face aux problèmes courants, notamment le franchissement illégal des frontières, la contrebande, etc. Cependant, la situation volatile actuelle [en Afghanistan] exige que des troupes militaires régulières soient déployées le long de la frontière. »
    Le porte-parole militaire, le général de division Babar Iftikhar, avait également récemment déclaré à une chaîne de télévision que des troupes de l'armée pakistanaise occupaient désormais la frontière afghane et que cette décision aiderait à empêcher l'escalade de la violence du sol ou de l'espace aérien afghan vers le côté pakistanais.
    2729901-45862348.jpeg

     

  • Afghanistan : Derniers incidents sécuritaires

    Imprimer

    Le ministère de la Défense affirme que 31 talibans ont été tués lors des frappes de l'ANDSF
    Vendredi 12 février, le ministère afghan de la Défense (MoD) a affirmé dans un communiqué qu'au moins 31 talibans, dont un commandant, avaient été tués au cours des dernières 24 heures lors de frappes des forces terrestres et aériennes afghanes.

    Selon le ministère, les opérations ont été menées dans les provinces de Helmand, Zabul et Kandahar.

    «Un commandant des talibans a été tué avec sept autres personnes lors d'une frappe aérienne dans le district de Nawa, dans la province de Helmand, la nuit dernière. En outre, 2 autres personnes ont été blessées à la suite de la frappe. » affirme le  MoD.

    Le ministère ajoute que 13 talibans ont été tués et 11 blessés après que les forces aériennes afghanes aient ciblé leurs bastions dans les districts de Mizan et Arghandab de la province de Zabul la nuit dernière.

    Hier encore, au moins 10 talibans ont été tués et 7 autres blessés à la suite de l’opération des ANDSF dans la province de Kandahar.

    En outre, 66 engins piégés (IED) placés par les talibans sur la voie publique ont été découverts et désamorcés en toute sécurité par l'ANA.

    Les talibans ont déclaré que 12 soldats afghans avaient été tués et plusieurs autres blessés lors d'attaques contre les postes de contrôle des forces de sécurité afghanes dans la province de Kandahar.

    Province de Kapisa
    Une personne a été tuée et quatre autres blessées dans une explosion d'IED / MIED qui a visé un véhicule dans le district de Sayyad, province de Kapisa ce vendredi après-midi.

    Province de Kunar
    Le district de Sarkanwi, dans la province de Kunar, a été le théâtre de deux attentats à la bombe jeudi soir 11 février.
    Faridullah Dehghan, porte-parole du commandement de la police de Kunar, a déclaré : "Une bombe a explosé et notre équipe d'inspection s'est rendue sur place. La deuxième bombe a explosé vers 4 heures, ce qui a malheureusement tué deux membres des forces de sécurité et en a blessé deux autres. Une personne a également été tuée dans l'incident." "

    q5DpPlO4.jpeg

    Province de Parwan
    Au moins un mort et plusieurs blessés dans l'explosion d'une bombe artisanale à Bagram. Le véhicule visé par le MIED à Bagram appartiendrait à l'ancien député Zahir Sadat. Trois de ses gardes de sécurité ont été blessés.

    2021:02:12.jpeg

     

  • Afghanistan : Derniers incidents sécuritaires

    Imprimer

    Province de Baghlan
    Le chef de la police de Baghlan a déclaré que 13 combattants talibans avaient été tués et blessés dans la province.
    Le général Weiss Ahmad Samimi a déclaré que les forces de sécurité et de défense avaient pris pour cible les combattants talibans à la périphérie de Pul-e-Khumri jeudi 28 janvier 2021.
    JSCCIuOA.jpeg

    Province de Helmand
    Le 215e corps d'armée afghan affirme avoir tué 34 talibans à Nawa, dans la province de Helmand, "dont Abdul Wali dit Mujahid, chef de la commission militaire des talibans pour Nawa ; Atiqullah, dit Bilal, adjoint de l'unité rouge des talibans et le commandant Abdul Khaliq". 

    Es6tfHXXcAERp9A.jpeg

    Es6tfnMXAAEYVlt.jpeg

    Es6tf4iXYA8uls0.jpeg

     

    Province de Kunar
    Le chef de la police de Kunar a déclaré qu'un commandant taliban et quatre de ses compagnons avaient été tués dans une embuscade tendue au groupe par l'Etat islamique. Parmi les personnes décédées se trouve le responsable des renseignements.

    Faridullah Dehghan, un porte-parole du commandement, a déclaré que deux civils avaient également été tués au cours de l'incident.

    -CGKSbwM.jpeg

    Revendication de l'Etat islamique

    Es6xft3XIAIoH8i.jpeg

    Es6v7YdXAAMHcb6.jpeg

     

  • Afghanistan: Poursuite des combats dans la province de Helmand

    Imprimer

    Alors que les "négociations de paix" au Qatar sont au point mort dans leur phase préliminaire, la situation sur le terrain en Afghanistan est extrêmement critique , en particulier dans la province de Helmand, où l'on craint qu'une milice locale ait rejoint les talibans.

    Entre le 12 et le 14 octobre, de multiples attaques se sont produites dans au moins 4 provinces d'Afghanistan, dont Kaboul, Herat et Baghlan. La situation la plus critique est celle de la province méridionale de Helmand, où les affrontements entre les forces gouvernementales et les talibans sont entrés dans leur cinquième jour. Les combats se poursuivent dans plusieurs parties de Lashkargah, la capitale provinciale de Helmand, et dans le district de Nadi Ali. En outre, le 14 octobre, au moins 9 Afghans sont morts lorsque deux hélicoptères MI-17 de l'Armée nationale afghane (ANA) "se sont écrasés en raison de problèmes techniques" dans le district de Nawa, également dans la province d'Helmand.

    Des 'affrontements avaient déjà eu lieu le 8 octobre. Et entre les 10 et 11 octobre, les islamistes ont lancé une nouvelle offensive dans la périphérie de Lashkargah. Dans la nuit du 12 octobre, des commandos de l'armée afghane ont lancé une contre-offensive dans le même secteur avec l'appui d'un soutien aérien américain. Le 13 octobre, les combats avaient lieu le long de la route 601, dans le district de Nad Ali et dans le secteur de Babaji. Au moins 23 talibans auraient été tués lors des derniers combats tandis que les forces de sécurité afghanes installaient cinq nouveaux postes de contrôle dans le district de Nad Ali.

    On ignore encore le nombre de victimes civiles. On sait seulement qu'environ 4 000 civils Afghans ont dû abandonner leurs maisons en raison des affrontements.

    Lors de leur offensive, les talibans ont réussi à s'emparer de plusieurs postes de contrôle dans la zone de Lashkargah connue sous le nom de PD4 et dans certaines zones de Nawa et Nad-e-Ali. «Les jeunes du Helmand se battent aux côtés des forces de sécurité pour écraser les ennemis de la patrie. Ce sont les garçons du Helmand et du pays », a déclaré le général Nazar, commandant de l'armée nationale afghane (ANA).

    Groupe Sangorian
    Des soupçons pèsent sur les membres du "groupe Sangorian", une force locale qui avait soutenu le gouvernement de Kaboul contre les Taliban dans le passé, et était chargée de la sécurité le long de l'autoroute Helmand-Kandahar et de la ceinture de sécurité de Lashkargah. Selon des sources locales, le groupe "a évacué les postes de contrôle sans opposer aucune résistance aux talibans",

    Le groupe Sangorian tire son nom d'un programme télévisé turc d'agents infiltrés. Les membres de la milice sont des musulmans sunnites et ressemblent à des militants talibans: ils ont de longues barbes, portent des turbans noirs de style taliban et sont équipés d'armes légères et lourdes. Le groupe a été créé avec le soutien de la Direction de la sécurité nationale (NDS) du gouvernement de Kaboul en janvier 2016, et a combattu des militants islamistes à Lashkargah, la capitale de la province de Helmand, ainsi que dans les districts de Nad-e. -Ali, Gereshk et Nawa. La milice n'est opérationnelle que dans le Helmand et comprend environ 2 000 combattants.