Nasheed Mohamed

  • Maldives : L'ex-président des Maldives blessé dans un attentat à la bombe

    Imprimer

    Nasheed Mohamed (ex-président).jpegL'ex-président des Maldives et actuel chef du Parlement, Mohamed Nasheed (photo), a été blessé jeudi 6 mai 2021 par l'explosion d'une bombe dans la capitale Malé, a-t-on indiqué de source officielle.

    Le dignitaire âgé de 53 ans était sur le point de monter dans sa voiture lorsqu'une bombe dissimulée sur une moto a explosé, selon la même source.

    "Nasheed a échappé à une tentative d'assassinat", a dit à l'AFP par téléphone un responsable gouvernemental. "Il est blessé, mais dans un état stable".

    Les forces de l'ordre ont bouclé la zone où l'attaque a eu lieu.

    Un membre de la famille a indiqué à l'AFP sous couvert de l'anonymat que l'ex-président souffrait de plusieurs blessures. Il a précisé que M. Nasheed était conscient et avait communiqué avec les médecins lorsqu'il a été admis à l'hôpital.

    Un de ses gardes du corps a également été hospitalisé, ainsi qu'un touriste étranger.

    Aux dernières nouvelles, Mohamed Nasheed serait dans un état critique, en soins intensifs". C'est ce qu'a indiqué l'hôpital privé ADK, où Mohamed Nasheed a été opéré notamment pour retirer des fragments de bombe de ses poumons et de son abdomen.

    Une session d'urgence du Parlement a été convoquée à la suite de cet attentat.

    Avec 330.000 habitants, des musulmans sunnites, les Maldives sont connues comme une destination touristique de luxe mais aussi pour leur constante instabilité politique.

    L'explosion est survenue peu avant avant l'entrée en vigueur d'un couvre-feu nocturne prévu dans la capitale dans le cadre des restrictions sanitaires pour lutter contre l'épidémie de Covid-19.

    Ancien prisonnier de conscience, Mohamed Nasheed est devenu le premier président démocratiquement élu des Maldives lors du premier scrutin multipartite en 2008. Il a été renversé par un coup d'Etat en 2012 et condamné à 13 ans de prison en 2015 pour des accusations de terrorisme, un verdict dénoncé par les organisations des droits de l'homme comme politiquement motivé.

    Autorisé à sortir de prison pour suivre un traitement médical, Mohamed Nasheed s'est exilé en Grande-Bretagne mais a regagné son pays en 2018. Il est devenu président du Parlement, deuxième plus haute fonction dans la hiérarchie de l'Etat, après les élections de 2019.

    Lien permanent Catégories : MALDIVES, Nasheed Mohamed 0 commentaire