Munition errante KUB-BLA

  • Ukraine L'armée russe revendique avoir détruit un camp de l'armée ukrainienne à l'aide des munitions errantes KUB-BLA 

    Imprimer

    L'armée russe affirme avoir utilisé des munitions errantes KUB-BLA pour décimer un camp de la Légion internationale dans la région de Kherson.

    Le 22 juillet, une vidéo documentant l'attaque du camp, situé dans la colonie de Dobroye, a été diffusée. La vidéo montre quatre munitions errantes KUB-BLA attaquant des postes, un rassemblement de membres de la Légion internationale et un véhicule militaire. L'attaque était coordonnée avec un drone.

    L'armée russe utilise le KUB-BLA depuis le début de son offensive en Ukraine.

    Le Lancet, une munition errante plus avancée qui peut engager des cibles mobiles, est également utilisé par l'armée russe. Cette munition errante, également développée par le groupe ZALA Aero, est équipée d'un système électro-optique qui lui permet de détecter, suivre et verrouiller sa cible. Il a une portée opérationnelle de 40 kilomètres, une autonomie allant jusqu'à 40 minutes et une vitesse de 80 à 110 kilomètres/heure. Il est également armé d'une ogive de trois kilogrammes.

    En utilisant le KUB-BLA et le Lancet, l'armée russe peut engager des cibles derrière la ligne de front avec une grande précision dans un court délai. La petite section radar et la signature infrarouge minimale de ces munitions errantes les rendent difficiles à détecter et à intercepter.