Mueda

  • Mozambique : La ville des "décapitations" au nord-est du pays, reprise à l'Etat islamique par les forces gouvernementales

    Imprimer

    Les forces mozambicaines ont repris le district de Muidumbe, où des militants liés à l'Etat islamique ont décapité au moins 50 personnes au début de ce mois.

    EmiQ9UxXEAY5h_a.jpeg

    L'horrible massacre, qui a eu lieu dans le village de Muatide (photo), a été rapportée pour la première fois par les médias étatiques le 9 novembre. Les militants ont rassemblé les habitants du village sur un terrain de football avant de commencer les décapitations. Un certain nombre de femmes et d'enfants auraient été enlevés.

    Muidumbe est situé dans la province nord-est de Cabo Delgado, où un projet gazier de plusieurs milliards de dollars est en cours de construction.

    Le commandant général de la police mozambicaine, Bernardino Rafael, a confirmé le 19 novembre que Mudiumbe avait été reprise. Le commandant a déclaré que 16 militants avaient été tués au cours de l'opération.

    "Nous avons marché et sommes arrivés au quartier général du district de Muidumbe, nous avons expulsé ceux qui l'avaient occupé", a-t-il déclaré. La chaîne publique TVM a diffusé des images. Le commandant de la police a ajouté le commentaire suivant : "Félicitations à nos braves hommes ... ce que nous avons accompli jusqu'à présent n'est pas une victoire, nous avons accompli une étape de notre travail."

    Le commandant a ajouté que les militants devraient mettre fin à la violence et engager des pourparlers avec le gouvernement, qui est ouvert au dialogue.

    La situation à Cabo Delgado reste tendue. Les forces gouvernementales mozambicaines s'efforcent de repousser les militants, qui occupent la ville portuaire de Mocimboa da Paria, loin de la ville de Mueda.