Mouvement du peuple pour le progrès (MPP)

  • Burkina Faso : un mort dans une attaque contre le véhicule d’un député

    Imprimer

    Att.E.B.

    Au moins une personne a été tuée dimanche 8 novembre dans la localité de Goudébo sur l’axe Gorom-Dori au nord du Burkina Faso, dans une attaque perpétrée par les individus armés non identifiés contre le véhicule d’un député en pleine campagne électorale.

    "Des hommes armés non identifiés ont tiré aux environs de 9 heures (TU) sur un véhicule d'un parlementaire du Mouvement du peuple pour le progrès (MPP au pouvoir) à Goudebo tuant son chauffeur", a expliqué une source sécuritaire sous le couvert d’anonymat depuis la ville de Dori.

    "Le convoi allait chercher le député Ousmane Alpha qui devait animer un meeting dans le village d'Essakane, non loin du lieu de l’attaque", a expliqué un élu local membre du parti.

    L’attaque a été confirmée par les médias locaux qui ont ajouté que les assaillants ont également emporté le véhicule 4×4 du parlementaire.

    Depuis le 31 octobre dernier, le Burkina Faso vit au rythme de la campagne électorale en vue des scrutins présidentiel et le législatif du 22 novembre 2020, dont le sujet phare est la lutte contre le terrorisme qui a fait 1665 morts dont 1229 civils et 436 membres des forces de défense et de sécurité depuis 2015, selon un décompte du Conseil économique et social (CES) du Burkina Faso.

    Ces attaques ont également contraint plus d'un million de personnes à fuir leurs villages.

    Le Conseil constitutionnel du Burkina Faso a constaté dans une décision "l’existence de cas de force majeure" dans 1645 secteurs ou villages soit 17,7% du territoire, à cause des attaques terroristes, et a décidé d’exclure ces zones du double scrutin présidentiel et législatif.