Monts Hamrin

  • Irak : Un officier de police enlevé et exécuté par l'Etat islamique

    Imprimer

    Les autorités irakiennes ont annoncé, mercredi 29 décembre 2021, la mort d'un officier de police, deux semaines après son enlèvement par les jihadistes de l'Etat islamique (Daech) dans l'est du pays.

    Sur ses chaînes Telegram, l'Etat islamique a publié mardi soir des photos présentées comme celles de la victime décapitée, après son "enlèvement" dans la région du mont Hamrin.

    Le colonel Yasser al-Jourani avait été enlevé à la mi-décembre avec deux amis dans cette région de Hamrin où ils se trouvaient pour pratiquer la chasse, a indiqué à l'AFP une source de sécurité.

    Quant aux deux compagnons de chasse du colonel, le premier a été retrouvé tué par balle et le second grièvement blessé après avoir été torturé, avant de succomber à ses blessures, selon la source de sécurité.

    Ces derniers jours, les forces de sécurité ont annoncé une vaste campagne dans la région montagneuse du mont Hamrin, où les jihadistes restent très actifs dans la province de Diyala.

    En trois jours, les opérations accompagnées de frappes aériennes ont tué "cinq membres de Daech" et permis la découverte de plusieurs "caches terroristes" où se trouvaient des bombes et des armes, selon un communiqué d'une cellule conjointe des forces de sécurité. "Deux corps de deux personnes kidnappées ont été retrouvés", précise le communiqué sans identifier les victimes.

    3 autres membres de l'Etat islamique tués et deux personnes kidnappées libérées dans le mont Hamrin, mercredi 29 décembre
    FHnDgbdX0AA2dBa.jpeg

    Mercredi 29 décembre 2021, le ministère irakien de la Défense a déclaré que les forces spéciales du 2ème régiment avaient réussi à libérer deux personnes kidnappées et à éliminer 3 membres de l'Etat islamique dans le mont Hamrin, de la province de Diyala.

    La défense irakienne a publié sur « Facebook » une déclaration disant : " Les héros du deuxième régiment, la première brigade des forces spéciales, ont commencé une opération de raid et de recherche dans le lac Hamrin dans le gouvernorat de Diyala, qui a entraîné la mort de trois jihadistes et la libération de deux pêcheurs kidnappés, en plus de la découverte d'un certain nombre d'armes moyennes et légères." 

    L'opération de ratissage a été menée avec la participation d'une force de l'appareil antiterroriste, le régiment de Diyala, et une partie de l'armée irakienne.
    FHnDgbdXMAYC3Cb.jpeg

    Malgré ses revers, l'Etat islamique "maintient une présence largement clandestine en Irak et en Syrie et mène une insurrection soutenue de part et d'autre de la frontière entre les deux pays", selon un rapport onusien publié en 2021.

    La fréquence des attaques de l'Etat islamique a augmenté récemment, en particulier dans les provinces de Salah al-Din et Kirkouk dans le nord du pays, et dans la province de Diyala

    Dans ces deux pays, l'organisation jihadiste conserverait "en tout 10.000 combattants actifs", d'après le rapport de l'ONU.

     

  • Irak : opérations de ratissage contre Daech dans 3 gouvernorats et dans les monts Hamrin

    Imprimer

    Dimanche 26 décembre, les forces irakiennes et les Forces de mobilisation populaire (Hashd al-Chaabi - une coalition de groupes paramilitaires intégrés à l'armée majoritairement pro-iraniens) ont lancé une série d'opérations de sécurité dans trois gouvernorats irakiens et dans les monts Hamrin.

    La Cellule des médias de sécurité irakienne a déclaré dans un communiqué que les forces de la sécurité ont lancé ce matin, trois opérations préventives, sous la supervision du Commandement des opérations conjointes, et selon des informations précises du renseignement.

    Le communiqué indique que la première opération a été lancée dans le sud-ouest du district de Rutba par l'intermédiaire de la cinquième division et du commandement des opérations de la province sunnite d'Anbar, tandis que la seconde était lancée à l'ouest de Tharthar.

    Quant à la troisième opération, elle a été lancée dans le sud du district de Hatra dans le gouvernorat de Ninive, avec la participation de la 20e division et des unités du "West Niniveh Operations Command".

    Le communiqué a souligné que ces opérations coïncidaient avec la poursuite des restes des" gangs terroristes" de l'Etat islamique, la lutte contre le crime sous ses diverses formes et afin de créer un environnement sûr.

    chaîne de montagnes Hamrin
    De son côté, les unités du Hashd al-Chaabi ont annoncé, dimanche 26 décembre, le lancement d'une opération de sécurisation à partir de 5 axes dans la chaîne de montagnes Hamrin.

    Une déclaration de la commission a déclaré que « les plans ont été élaborés en coordination avec le commandement des opérations de la province de Diyala de l'armée, et ont été présentés et approuvés dans le cadre d'opérations conjointes. Les opérations de ratissage à la recherche des éléments de l'Etat islamique sont menés à partir de 5 axes par les 1er, 4e, 20e, 24e et 23e brigades, la brigade de réserve de Diyala, le régiment des forces spéciales et la 52e brigade du Hashd al-Chaabi, avec le soutien de l'armée de l'air.

    Elle a ajouté que "les opérations visaient à poursuivre les restes de l'ennemi (Etat islamique) et à éliminer leurs caches dans ces zones pour restreindre ses mouvements et l'empêcher de mener des attaques contre les forces de sécurité et les civils".

    L'Autorité de mobilisation populaire (Hashd al-Chaabi) a indiqué que "les forces armées mènent une opération de sécurité du côté opposé, en coordination avec la Mobilisation populaire".

    Les Forces de mobilisation populaire, en coopération avec le commandement des opérations conjointes irakiennes, continuent de poursuivre les « restes » de l'Etat islamique dans de nombreuses provinces irakiennes, la dernière en date étant l'exécution d'une opération de sécurité contre l'Etat islamique dans les montagnes Hamrin du gouvernorat de Diyala, en novembre dernier. 

    La chaîne de montagnes Hamrin est l'une des zones reculées du pays et se caractérise par une nature géographique accidentée, qui représente un environnement approprié pour permettre aux éléments de l'Etat islamique de se cacher et lancer des attaques.

    En 2017, l'Irak a déclaré la victoire sur l'Etat islamique en reprenant le contrôle de l'ensemble de son territoire, dont environ un tiers de la superficie du pays  a été envahi par l'Etat islamique à l'été 2014. Cependant, l'Etat islamique maintient toujours des cellules dormantes dans de vastes zones dans l'Irak et lance des attaques sporadiques.

     

  • Irak : Le Hashd al-Chaabi (coalition de groupes paramilitaires chiites) lance une opération à grande échelle pour poursuivre Daech à Diyala

    Imprimer

    Mercredi 3 novembre 2021, les Forces de mobilisation populaire irakiennes (Hashd al-Chaabi), une coalition de milices chiites pro-iraniennes, ont lancé une opération militaire à grande échelle, avec la participation de quatre de ses brigades, pour poursuivre les restes de l'Etat islamique dans les montagnes accidentées de Hamrin dans le gouvernorat de Diyala, dans l'est du pays.

    L'opération intervient environ une semaine après une violente attaque lancée par l'Etat islamique, qui a déclenché des représailles « sectaires », qui ont fait des dizaines de morts et de blessés dans la province de Diyala.

    Les forces armées du "Hashd al-Chaabi" ont déclaré, dans un communiqué, que leurs brigades avaient lancé à six heures une opération de sécurité sur cinq axes pour poursuivre les restes de Daech dans les monts Hamrin, au nord-est du district d'Al-Azim du district de Khalis.

    Les monts Hamrin sont considérés comme l'une des zones géographiques les plus reculées et les plus accidentées, et constituent un environnement naturel approprié pour permettre aux membres de l'Etat islamique de se cacher et lancer des attaques.

    Le communiqué ajoute que "six brigades du Hashd al-Chaabi participent à l'opération, avec le soutien du renseignement, du soutien logistique, du génie militaire, du bataillon de missiles et anti-explosifs du Hashd al-Chaabi, en plus de l'armée de l'air".

    Le communiqué indique que "l'opération a été lancée sur la base d'informations de renseignement et d'un suivi précis des mouvements des terroristes après le massacre d'Al-Rashad dans le district d'Al-Muqdadiya".

    La semaine dernière, des militants de l'Etat islamique ont lancé une attaque contre le village majoritairement chiite d'"Al-Rashad" dans le district de Muqdadiyah à Diyala, tuant 11 personnes, selon une estimation officielle, tandis qu'une source médicale a déclaré que l'attaque a fait 15 morts. et en a blessé 13 autres.

    Le lendemain de cette attaque, des hommes armés chiites ont lancé en représailles une attaque contre les habitants du village sunnite de "Nahr al-Imam", qui a entraîné la mort de 8 personnes. Des maisons et des jardins ont également été incendiés.

    Les violences récentes ont poussé des dizaines de familles à fuir leurs maisons vers des zones plus sûres à Diyala et dans d'autres provinces, selon les médias locaux, par crainte de nouvelles attaques de l'Etat islamique ou de représailles.

    Depuis la semaine dernière, les autorités irakiennes ont imposé un couvre-feu dans le district de Muqdadiya de six heures du soir à six heures du matin.

     

     

  • Irak : Des avions de chasse F-16 irakiens détruisent un repaire de l'Etat islamique dans la province de Diyala

    Imprimer

    Samedi 9 octobre 2021, des avions de chasse F-16 de l'armée de l'air irakienne (IQAF) ont détruit une cache de l'Etat islamique dans la vallée d'al-Thalab, dans la province irakienne orientale de Diyala.

    Dans une brève déclaration, la cellule des médias de sécurité irakienne a déclaré que tous les jihadistes qui s'étaient réfugiés dans la cache avaient été tués lors des frappes aériennes ponctuelles de l'IQAF. Le nombre exact de morts n'a cependant pas été révélé.

    Actuellement, 26 avions de combat F-16IQ Block 52 sont en service avec l'IQAF. Les avions de combat de fabrication américaine représentent le cœur de la puissance aérienne irakienne. L'IQAF arme ses F-16 avec des munitions à guidage de précision, notamment des missiles air-sol AGM-65 Maverick et des bombes à guidage laser Paveway.

    L'IQAF a intensifié ses opérations de combat contre les cellules de l'Etat islamique au cours des dernières semaines. Le 22 septembre , des avions de combat irakiens ont effectué une série de frappes aériennes sur les caches du groupe jihadiste dans la vallée d'al-Shai, dans le sud de la province. Le 23 septembre , l'IQAF et les services de renseignement ont mené une attaque conjointe contre une cache clé de l'Etat islamique dans les monts Hamrin, le long de la frontière administrative entre les provinces de Saladin et de Kirkouk.

    En outre, le chef d'état-major du quartier général interarmées irakien, le lieutenant-général Abdul Amir Rasheed Yarallah, a récemment révélé que l'IQAF réactiverait ses drones de combat CASC Rainbow CH-4B de fabrication chinoise et les utiliserait pour traquer les membres de l' Etat islamique .

    Les capacités de l'IQAF profiteront à coup sûr à l'armée irakienne, aux forces de sécurité et au renseignement qui travaillent sans relâche pour mettre fin à l'insurrection de l'Etat islamique dans le pays.

  • Irak : Opération sécuritaire pour tarir les sources du terrorisme dans la province de "Diyala

    Imprimer

    Dimanche 26 septembre 2021, les forces irakiennes ont lancé une opération sécuritaire dans le gouvernorat de Diyala, pour tarir les sources du terrorisme et arrêter les hommes recherchés, selon ce qu'a annoncé la Cellule des médias de sécurité irakienne.

    La chaîne d'information Alsumaria a cité une déclaration de la cellule médiatique de la sécurité selon laquelle « le commandement des opérations de Diyala a commencé à mener une opération qualitative par le biais des unités de la première division de l'armée irakienne pour attaquer et fouiller Hawi Al-Azeem et les villages adjacents. "

    La cellule de sécurité a confirmé que le but de cette opération est de tarir les sources du terrorisme et d'arrêter les personnes recherchées, en plus de détruire les caches et de fouiller le secteur.

    Dans un contexte connexe, les forces irakiennes ont réussi, jeudi 23 septembre, à tuer quatre membres de l'Etat islamique, dans la chaîne de montagnes Hamrin.
    La cellule médiatique de sécurité a déclaré que le commandement des opérations conjointes avait mené une opération qualitative dans la chaîne de montagnes Hamrin, en coordination avec la cellule, qui a entraîné la mort de 4 éléments terroristes de l'Etat islamique, selon le site Internet "Bagdad Today".

    Elle a ajouté : « Une frappe aérienne a été dirigée contre des caches dans la chaîne de montagnes Hamrin, considérées comme des centres pour le lancement d'opérations terroristes dans le secteur de Kirkouk

  • Irak : Trois soldats irakiens tués dans une explosion à Diyala

    Imprimer

    Une source de sécurité du gouvernorat de Diyala a déclaré, lundi 12 avril 2021, que trois soldats irakiens avaient été tués près du lac Hamrin.

    La source a déclaré qu'un engin explosif avait explosé près de la 9ème division de l'armée irakienne, tuant trois soldats irakiens et en blessant deux autres.

    Les forces de sécurité ont poursuivi les opérations de sécurité dans les environs et les périphéries du lac Hamrin à la poursuite des restes de l'Etat islamique avec la participation de la police, de l'armée et des Forces de Mobilisation Populaire (Hashd al-Chaabi, une coalition de milices chiites pro-iraniennes).

    Au deuxième jour de l'opération, les forces conjointes ont trouvé des abris où elles ont saisi des équipements, des munitions, des armes et des motos.

    Les forces ont également détruit des tunnels et démantelé des engins explosifs.

    Les forces conjointes, accompagnées du soutien aérien, poursuivront leurs opérations dans les zones accidentées à la poursuite des restes de Daech pour sécuriser le gouvernorat de Diyala.

     

  • Irak : Des F-16 de l'armée de l'air irakienne martèlent des grottes servant de caches à l'Etat islamique dans les monts Hamrin

    Imprimer

    L'armée de l'air irakienne (IQAF) a effectué une série de frappes aériennes sur des caches de l'Etat islamique dans les monts de Hamrin, au nord du pays.

    Dans une déclaration publiée le 4 septembre, le major général Yehia Rasool, porte-parole du commandant en chef irakien, a déclaré que les F-16 de l'IQAF avaient détruit un certain nombre de grottes à Hamrin, qui étaient utilisées par les terroristes comme caches.

    Le commandant Rasool a partagé des vidéos de deux des frappes aériennes sur les monts Hamrin. Des missiles guidés de précision ont clairement été utilisés par l'IQAF.

    Les monts Hamrin, qui s'étendent entre la province de Diyala et le Tigre, sont connues pour être un repaire de l'Etat islamique. De là, les jihadistes lancent régulièrement des attaques contre les forces gouvernementales.

    Au cours des derniers mois, l'IQAF s'est davantage impliqué dans les opérations anti-Daech dans l'ouest et le nord de l'Irak. Des dizaines de frappes aériennes ont visé les jihadistes dans ces deux régions.

    La coopération entre les troupes au sol et l'IQAF permet aux forces irakiennes d'opérer contre l'Etat islamique, indépendamment de la coalition dirigée par les États-Unis, qui prévoit de quitter l'Irak dans les trois prochaines années.

    Voir les vidéos