Mogadiscio

  • Somalie : Sept morts dans un attentat-suicide dans un centre de formation militaire

    Imprimer

    Une source sécuritaire somalienne a affirmé, dimanche 25 septembre 2022, qu'au moins sept personnes avaient été tuées et neuf autres blessées dans un attentat-suicide à l'entrée d'un centre de formation militaire à l'ouest de la capitale, Mogadiscio, et revendiqué par le mouvement islamique "Al-Shabab".

    Le kamikaze qui portait une ceinture explosive s'est fait exploser lors d'un rassemblement de nouvelles recrues à l'entrée du centre de formation militaire".

    Le mouvement islamique "Al-Shabab" a revendiqué l'attentat contre le centre de formation, selon le site "Somali Mimo" qui lui est affilié.

    Le site Internet islamiste cite le porte-parole des opérations, Abdulaziz Abu Musab, qui a déclaré qu'une opération avait visé le centre de formation militaire au moment de l'inscription des nouvelles recrues, ce qui a fait des victimes parmi elles, sans mentionner leur nombre.

    Depuis des années, la Somalie mène une guerre contre le mouvement islamique "Al-Shabab", fondé au début de 2004. Il s'agit d'un mouvement armé, idéologiquement affilié à Al-Qaïda, et il a mené de nombreuses opérations terroristes qui ont fait des centaines de morts.

  • Somalie : Le chef d'état-major de l'armée annonce la mort de 45 islamistes Al-Shabaab

    Imprimer

    FbtfTYrWQAAvZfl.jpegLe chef d'état-major somalien a annoncé, dimanche 18 septembre 2022, que 45 militants islamistes Al-Shabaab avaient été tués lors d'opérations sécuritaires menées dans la région de Hiraan, dans l'État central de Hirshabelle.

    Adwa Yusuf Raghi, a déclaré à la radio publique "Voix de l'armée" (codka ciidanka) que "des unités des forces armées somaliennes avaient mené des opérations sécuritaires dans plusieurs villes, dont la ville de Yusman, dans la région de Hiraan (État d'Hirshebelle), au centre de la Somalie".

    Il a ajouté que les opérations sécuritaires avaient permis de neutraliser 45 combattants islamistes al-Shabaab. Le chef d'état-major n'a pas fait mention de pertes dans les rangs de l'armée au cours de ces opérations.

    Raghi a précisé que les opérations menées par les forces gouvernementales dans la province de Hiraan allaient se poursuivre pour "vaincre le terrorisme dans ces régions."

    Certains États fédéraux somaliens sont le théâtre d'opérations sécuritaires menées par les forces gouvernementales, en coopération avec des milices claniques armées, contre les islamistes Al-Shabaab, qui ont entraîné de lourdes pertes dans les rangs de l’organisation islamiste, affirment des sources sécuritaires.

    La Somalie mène, depuis plusieurs années, une guerre contre le mouvement armé islamiste Al-Shabaab, fondé au début de l'année 2004, idéologiquement affilié à Al-Qaida, et qui a revendiqué de nombreuses opérations terroristes ayant coûté la vie à des centaines de personnes.

    Attaque de l'Etat islamique à Mogadiscio
    L'Etat islamique Somalie (Ubnaa ul-Calipha) a fait exploser un IED (Improvised Explosive Device) au passage du véhicule d'un officier des services du renseignement somalien, endommageant le véhicule et blessant les personnes à bord. L'attentat a eu lieu dans la zone Shibis de Mogadiscio.FdBKfhUXwAMy7CX.png

     

  • Somalie : trois morts dans une attaque au mortier aux abords du palais présidentiel

    Imprimer

    Au moins trois personnes ont été tuées et plus de 11 autres blessées dans la capitale somalienne, jeudi 1er septembre 2022, suite à une attaque au mortier visant les environs de la résidence du président, selon la police.

    Ibrahim Ahmed, responsable de la sécurité à Mogadiscio, a déclaré que l'attaque perpétrée tôt le matin a tué des femmes et des enfants après que plusieurs explosions aient touché des zones résidentielles.

    L'officier de police Abdi Hassan a déclaré que plusieurs obus ont atteint les quartiers de Bond here et d'Abdiasis.

    "Nous avons entendu plusieurs déflagrations tôt dans la matinée de jeudi. Lorsque nous avons enquêté, nous avons découvert que les explosions étaient dues à des tirs de mortier", a-t-il déclaré tout en confirmant que les victimes étaient des civils.

    Les secours et la police ont rejoint les lieux, d’où des blessés sont transportés vers les hôpitaux de la capitale.

    Le président somalien Hassan Sheikh Mohamud n'a pas encore fait de déclaration, mais un officier de police a déclaré qu'aucun obus n'était tombé sur sa résidence.

    Et d’ajouter qu'il pensait que la cible était Godka Jilacow, une prison située près du palais présidentiel et gérée par les services de renseignement du pays.

    Aucun groupe n'a encore revendiqué la responsabilité de l'attaque, mais le groupe islamiste al-Shabaab, lié à Al-Qaïda, a revendiqué la responsabilité de la plupart des attentats en Somalie.

    Lien permanent Catégories : al-Shebab, Mogadiscio, Shebab, SOMALIE 0 commentaire
  • Somalie : Explosion à Mogadiscio

    Imprimer

    BREAKING: Rapports d'une explosion à proximité de la jonction Km4 à Mogadiscio, une route clé et très fréquentée menant à l'aéroport de la ville. 

    Des témoins à Mogadiscio rapportent avoir entendu une deuxième et une troisième explosion dans la zone du Km4 suivie de tirs nourris. Il semble que deux des puissantes explosions aient été provoquées par deux véhicules piégés kamikazes (SVBIED). Des témoins affirment que des hommes armés du groupe islamique Al-Shabaab attaquent l'hôtel Hayat. Ils auraient réussi à pénétrer à l'intérieur de l'hôtel et tirent sur les personnes à l'intérieur. La police a bloqué le carrefour KM4 tandis que des unités anti-terroristes lourdement armées étaient déployées sur les lieux.

    L'hôtel Hayat est l'endroit où vivent les députés du Sud-Ouest. Vidéo.

    Le bilan s'élève à 21 morts et 117 blessés, dont 15 grièvement. Le propriétaire Abdirahman Hassan Iman et d'autres hommes d'affaires font partie des personnes décédées. On a également appris que Muhiyadin Warbac Shadoor, le chef du renseignement de Mogadiscio fait partie des blessés. Un responsable de la police identifié par les médias comme Mahad Korow fait également partie des victimes alors que la fusillade se poursuit à l'intérieur de l'hôtel.
    FahRzTEUUAAZ_QR.jpeg

    A noter que deux autres grands hôtels Sahafi et Afrik sont situés à proximité de l'hôtel Hayat.
    FaieIHOX0AAVz1I.jpeg

    Les combats ont duré plus de 35 heures
    Après plus de 35 heures de combat à l'intérieur de l'hôtel Hayat, les forces de sécurité sont venues à bout du commando al-Shabab. Les démineurs fouillent à présent les décombres pour désamorcer tout engin non explosé. Les forces de sécurité n'ont retrouvé que trois corps de jihadistes à l'intérieur des décombres de l'hôtel.

    Le groupe islamique al-Shabab revendique la responsabilité de l'attaque
    Le groupe islamique al-Shabaab a revendiqué la responsabilité de l'attaque en cours, affirmant que trois kamikazes ont participé à l'assaut de l'hôtel.

  • Somalie : Plusieurs incidents sécuritaires du mouvement islamique al-Shabab

    Imprimer

    Abdullahi Ali Wafow.jpegBas Shabelle
    Le commissaire de district de Marka , la capitale provinciale du Bas Shabelle, le colonel Abdullahi Ali Wafow (photo ci-contre), a été tué dans au cours d'un attentat-suicide dans la ville, mercredi, ont confirmé des responsables locaux de la sécurité. Huit personnes ont également été tuées par l'explosion. Le mouvement islamique al-Shabaab a immédiatement revendiqué la responsabilité de l'attentat.

    Engin explosif improvisé à Afgoye 
    Six personnes, dont au moins deux soldats, ont été tués par l'explosion d'une bombe en bordure de route (IED) dans la ville Afgoye, à environ 30 kilomètres au sud de Mogadiscio. Le mouvement islamique al-Shabaab a également revendiqué la responsabilité de l'attentat.

    Mogadiscio
    Deux membres du groupe islamique al-Shabab, affilié à al-Qaïda, ont été tuéss par l'explosion d'un véhicule-kamikaze qu'ils étaient en train de préparer, mercredi 27 juillet 2022n dans le district de Dharkenley à Mogadiscio.
    2022:07:27.jpeg

  • Somalie : 5 blessés dans un attentat-suicide à Mogadiscio

    Imprimer

    Cinq Somaliens, dont deux militaires, ont été blessés, mercredi 11 mai 2022, dans un attentat-suicide visant un poste de contrôle de sécurité sur la route de l'aéroport international de Mogadiscio, rapporte une source sécuritaire.

    D'après la même source qui a requis l'anonymat, un kamikaze portant une ceinture explosive s'est fait exploser près d'un poste de contrôle de sécurité dans la rue menant à l'aéroport international de Mogadiscio.

    Les premiers résultats de l'explosion indiquent que cinq personnes, dont deux soldats, ont été blessées.

    L'attentat a coïncidé avec des mesures de sécurité strictes prises dans la capitale afin d'assurer la sécurité des candidats présentant leurs programmes électoraux devant le Parlement (à l'Assemblée du peuple et au Sénat) dans une tente à l'intérieur de l'aéroport international de Mogadiscio.

    Le mouvement islamique al_Shabaab affirme avoir pris pour cible plusieurs hauts responsables du gouvernement qui se rendaient à Afisyoni où siège le Parlement pour la présentation des programmes électoraux.

  • Somalie : Un attentat-suicide vise un restaurant à Mogadiscio - six morts

    Imprimer

    Selon des informations, un attentat-suicide a visé un restaurant sur la plage de Lidoa, à l'est de la capitale somalienne, Mogadiscio, vendredi soir 22 avril 2022. L'attaque a été suivie d'une fusillade.

    Les premiers rapports indiquent que l'attentat près de la plage de Lidoa a été menée à l'aide d'une voiture piégée et suivi d'une fusillade. L'attaque a fait six morts et des blessés. Vidéo.

    Des restaurants et des hôtels de luxe fréquentés par des responsables gouvernementaux surplombent la plage. 

    Aucune partie n'a encore revendiqué l'incident, mais  le mouvement islamique Al-Shabab est fortement soupçonné.

    Plus tôt vendredi, Al-Shabaab a lancé une attaque contre une base militaire dans l'État de Jubbaland.

    L'attaque a impliqué des tirs de mortier contre une base où les forces somaliennes sont stationnées à la périphérie de Kismayo, dans le sud de la Somalie.

    Selon des informations, l'attaque a coïncidé avec une rencontre entre des parlementaires et le chef de la police somalienne, le général Abdi Hassan Hajjar  

    Les sources ont cité des témoins oculaires à Jubbaland qui ont déclaré avoir entendu des tirs d'artillerie dans et autour de la base militaire, mais ils n'ont pu confirmer aucune victime, bien que certains rapports mentionnent des victimes sans les préciser.