Missile "Ninja" R9X (Hellfire à 6 lames)

  • Syrie : Frappe américaine à l'aide d'un "missile ninja" contre un véhicule dans la région du grand Edleb

    Imprimer

    Mercredi  30 décembre, un drone américain est entré en action dans la région du nord-ouest de la Syrie du Grand Edleb, bastion de groupes islamistes radicaux affiliés à al-Qaïda.
     
    La frappe a pris pour cible un mini-camion qui passait sur une route entre les villes de Salqin et Isqat dans le nord 'Edleb. Les deux localités sont situées à quelques kilomètres de la frontière avec la Turquie.
     
    Des photos de la scène de frappe montrent ce qui semble être les restes d'un missile AGM-114R9X. Surnommé «missile Ninja», le missile est une variante du Hellfire. Il est armé d'une ogive cinétique avec six lames pop-out, destinée à réduire les dommages collatéraux. Déployé en secret en 2017, son existence a été révélée  en 2019.
     
    Le missile est guidé par laser et pourtant il a raté sa cible. Les "Casques blancs "ont déclaré qu'une personne avait été blessée à la suite de la frappe. L'identité de la personne blessée n'a pas été révélée.
     
    Les drones américains pourchassent les jihadistes dans le Grand Edleb depuis un certain temps maintenant. Au cours des deux dernières années, de nombreux dirigeants d'Al-Qaïda ont été éliminés par des frappes de drones, la plupart menées à l'aide de l'AGM-114R9X à la pointe de la technologie.
     
    Les États-Unis ont épargné jusqu'ici le groupe jihadiste  Hay'at Tahrir al-Sham, la principale faction armée dans la région et ancienne branche syrienne d'Al-Qaïda. Beaucoup de ceux qui ont été éliminés sont en fait des concurrents de Hayat Tahrir al-Sham et de son chef, Abu Mohamad al-Julani.

  • Syrie : Un missile Ninja tue un instructeur militaire jihadiste dans la province d'Edleb

    Imprimer

    Un drone américain a tué Abu Yahya al-Uzbeki, un jihadiste tristement célèbre, dans la région du Grand Edleb, au nord-ouest de la Syrie.
    Le 13 août à midi, un drone a pris pour cible le 4x4 d'al-Uzbeki, une Hyundai Santa Fe argentée, au sud de la ville de Saramada, dans le nord d'Edleb. Al-Ouzbeki a été tué sur le coup. D'autres personnes auraient été blessées.
    Les photos du lieu de l'attaque indiquent qu'un missile AGM-114R9X Hellfire de fabrication américaine a été utilisé. Le missile est une copie du Hellfire avec une ogive cinétique composée de pales qui se détachent afin de réduire les dommages collatéraux. Le missile est connu sous le nom de "bombe Ninja".
    Selon des sources jihadistes, Abu Yahya al-Uzbeki, un citoyen ouzbek, a travaillé comme instructeur militaire indépendant pour plusieurs factions du Grand Edleb, dont le groupe Horas al-Din, affilié à Al-Qaida.
    Al-Uzbeki coopérait avec Abu Ahmad al-Muhajir, "al-Jazaery", qui a été tué lors d'une attaque de drone américain dans la ville d'Atmeh, dans le nord d'Edleb, en décembre 2019. Al-Jazaery a également été visé par un missile AGM-114R9X.
    Les attaques de drones américains ont tué un certain nombre de djihadistes importants dans le Grand Edleb et dans les zones occupées par les Turcs dans le nord d'Alep au cours des derniers mois. Ces dernières années, ces régions sont devenues un refuge pour les groupes terroristes.

  • Syrie : Un "missile ninja" a pris pour cible des militants de l'Etat islamique à Alep

    Imprimer

    Selon le blogueur israélien Abu Ali, spécialisé dans les affaires du Moyen-Orient, un véhicule aérien américain sans pilote a pris pour cible une voiture dans laquelle se trouvaient trois personnes. L'attaque s'est produite dans la province d'Alep, dans le nord de la Syrie.
    Selon des estimations préliminaires, la frappe visait des militants de l'État islamique. Aucune victime n'a été rapportée à ce moment.
    Abu Ali affirme que la frappe a été exécutée à l'aide d'unt "missile ninja" R9X. Il s'agit d'une modification du Hellfire, dépourvu d'ogive explosive et équipé de six lames.
    Le missile est entré en service dans l'armée américaine en 2017, mais son existence est restée secrète jusqu'en 2019. Il a été développé spécifiquement pour minimiser les dommages collatéraux pendant une liquidation ponctuelle.