Missile anti-tank Javelin

  • Ukraine : Biden décide une aide supplémentaire de 800 millions de dollars en armements à l'Ukraine

    Imprimer

    Le président ukrainien, Volodymyr Zelensky, lors d'un discours virtuel devant le Congrès des États-Unis , a lancé un appel à la communauté internationale, qualifiant la défense de sa nation de "bataille pour la cause de la démocratie". 

    En réponse, le président Biden a annoncé que les États-Unis enverraient une aide "sécuritaire" supplémentaire de 800 millions de dollars à l'Ukraine. Selon un haut responsable de la Maison Blanche, les États-Unis ont fourni au moins 600 missiles antiaériens Stinger et environ 2 600 missiles antichars Javelin, ainsi que des armes légères.

    Les nouvelles livraisons d'armes pourraient inclure des drones Switchblade , appelés "drones suicides", qui transportent une ogive et explosent à l'impact. Les modèles Switchblade 300 et le plus grand Switchblade 600 sont fabriqués par AeroVironment. Le Switchblade 300 peut atteindre une cible jusqu'à 6 miles de distance, selon les spécifications fournies par la société, tandis que le Switchblade 600 peut atteindre une cible à plus de 20 miles de distance. Les deux systèmes peuvent être configurés et démarrés en quelques minutes. À l'heure actuelle, la société n'a pas encore confirmé l'envoi des drones en Ukraine.

    Poutine, un "criminel de guerre" affirme Biden
    Biden a déclaré à la presse qu'il considérait le président russe, Vladimir Poutine, comme un « criminel de guerre ». 

    Le porte-parole du Kremlin, Dmitri Peskov, a qualifié les propos du président américain d'"inacceptables et d'impardonnables". 

    Pressions sur l'Arabie saoudite
    Les États-Unis et la Grande-Bretagne augmentent la pression sur l'Arabie saoudite pour qu'elle pompe plus de pétrole et se joigne aux efforts internationaux pour isoler la Russie. De son côté, Riyad se montre peu disposé à réagir, supposant abandonner le dollar dans ses ventes de pétrole à la Chine, pour passer au yuan .

  • Libye : Un missile anti-tank de fabrication américaine vendu à la France, retrouvé au sud de Tripoli par le GNA

    Imprimer

    Libye: Un missile anti-tank #Javelin, apparemment vendu par les Etats-Unis à la France, retrouvé par les forces ralliées au Gouvernement d'Accord National (#GNA) dans la ville de #Gharyan (sud de #Tripoli), en #Libye. Apparemment, le missile n'était plus opérationnel. Gharyan était occupé par l'Armée Nationale Libyenne du maréchal Haftar.
    On se demande comment ce missile Javelin était arrivé à Gharyan, visiblement entre les mains des forces fidèles au maréchal Haftar. Cette découverte devrait renforcer les accusations du GNA selon lesquelles la France aide l'Armée Nationale Libyenne engagées contre ce qu'elle appelle les milices islamistes qui contrôlent Tripoli et le GNA.