Milices d'autodéfense druze

  • Syrie : Combats entre druzes et combattants pro-russes en Syrie, des dizaines de morts et de blessés

    Imprimer

    Au moins 16 combattants druzes ont été tués et 63 autres blessées lors d'affrontements armés entre des unités d'autodéfense druzes et le Cinquième corps, un groupe armé pro-russe, dans la province de Suweida, dans le sud-ouest de la Syrie. Les pertes du Cinquième corps s'élèverait à 12 soldats tués et 23 autres blessés.

    Les combattants druzes, conduits par le groupe baptisé les "Hommes de Dignité", ont lancé le 29 septembre une attaque contre la 8ème Brigade du 5ème Corps de l'Armée Arabe Syrienne. Leur objectif était de reprendre les terres agricoles dans la région d'al-Qrayya, occupées par la 8ème brigade. Les combattants de la 8ème Brigade, qui est dirigée par l'ancien commandant rebelle Ahmad al-Auda, avaient capturé ces terres agricoles par la force il y a un certain temps.

    Le Cinquième Corps a contre-attaqué, utilisant des mortiers et des missiles guidés antichars Les "Hommes de Dignité", qui sont connus pour leur opposition au gouvernement de Damas, n'ont pas réussi à reprendre les terres agricoles. Les affrontements les plus violents ont eu lieu dans la région de Jabl al-Druz.

    Jabl al-Druz
    Jabl al-Druz est une zone densément peuplée de Druzes en Syrie, située à 70 kilomètres de la frontière israélienne. Les résidents locaux sont restés neutres pendant la guerre civile, mais les unités d'autodéfense ont dû faire face aux attaques de l'État islamique.

    Cinquième Corps
    Le Cinquième Corp» a été créé en 2016 à l'initiative de la Russie. Il a été rejoint par des combattants rebelles qui ont rallié régime de Bachar al-Assad. Il est considéré comme faisant partie de l'armée syrienne, mais est étroitement contrôlé par la Russie.

    Situation anarchique dans le sud syrien
    La situation autour d'Al-Qrayya est maintenant calme. Néanmoins, une nouvelle série d'affrontements pourrait bientôt commencer, car les combattants druzes sont toujours déterminés à récupérer leurs terres agricoles.

    Le conflit met en évidence l'état d'anarchie qui règne dans le sud de la Syrie. Les forces gouvernementales perdent peu à peu leur influence sur la région. Cela pourrait bientôt conduire à des événements plus dangereux.