Masrib (Province de Deir ezZor)

  • Syrie : Cinq militaires tués dans un attentat dans l'est

    Imprimer

    Un général et quatre soldats de l'armée syrienne ont été tués, dimanche 14 novembre 2021, dans l'explosion d'une bombe dans l'est de la Syrie où sont actifs les jihadistes, au lendemain de la mort de 13 combattants pro-régime dans une attaque, a indiqué une ONG.

    Selon l'Observatoire syrien des droits de l'Homme (OSDH), une bombe a explosé lors du passage d'un véhicule dans lequel se trouvaient les cinq militaires dans la province de Deir Ezzor. Les soldats syriens procédaient à un ratissage de la zone, selon l'Observatoire syrien des droits de l'homme.

    Malgré sa déroute en Syrie en mars 2019 avec la chute de son "califat", le groupe Etat islamique (EI) continue de lancer des attaques meurtrières dans le pays, notamment dans le vaste désert de la Badiya qui s'étend de la province centrale de Homs jusqu'à celle de Deir Ezzor. Samedi, au moins 13 combattants pro-régime avaient été tués dans une embuscade tendue par l'EI dans la zone désertique de Masrib, dans l'ouest de la province de Deir Ezzor, selon l'OSDH.

    Depuis mars 2019, près de 1.600 membres des forces du régime ou des groupes qui lui sont fidèles ont été tués, ainsi que 153 combattants pro-iraniens non syriens, lors de diverses attaques, bombardements ou embuscades menés par l'EI, selon un décompte de l'OSDH. 

    Le conflit en Syrie, déclenché en 2011, a causé la mort d'environ un demi-million de personnes et le déplacement de plus de la moitié de la population.