Martouni

  • Nagorny-Karabakh : Violents combats à l'intérieur de la ville stratégique de Chouchi

    Imprimer

    Le représentant du ministère arménien de la Défense, Artsrun Hovhannisyan, a évoqué "des batailles lourdes et décisives" pour la deuxième plus grande ville de la république non reconnue de Chouchi du Haut-Karabakh .

    "Des batailles lourdes et décisives sont menées pour Chouchi. Des victoires à nos héros", a écrit Hovhannisyan sur le réseau social Facebook .

    Samedi soir, Hovhannisyan a rapporté la poursuite de violents combats à proximité immédiate de la ville de Chouchi, que l'armée azerbaïdjanaise tente de s'emparer; des batailles ont également lieu près des villages les plus proches de la ville, notamment à Karintak, Lisagor, ainsi qu'au sud de Berdzor (Lachin).

    Le rapport de l'armée de défense du Karabakh a noté que dans la nuit du 7 au 8 novembre, les combats se sont poursuivis dans toutes les directions de la ligne de front, les affrontements les plus violents ont été menés près de la ville de Chouchi et dans le secteur sud-est de la ligne de front. Les autorités du NKR non reconnu ont déclaré que Chouchi reste "un rêve inaccessible" pour Bakou .

    forward_2.gifSelon des sources russes, les soldats azerbaïdjanais seraient entrés à l'intérieur de Chouchi
    Dimanche matin du 8 novembre, des informations ont commencé à arriver selon lesquelles les combats se déroulent déjà dans la ville. et non aux approches.

    Le ministère arménien de la Défense reconnait que les combats ont lieu à Chouchi et affirme qu'ils sont toujours en cours
    Le représentant du ministère arménien de la Défense, Artsrun Hovhannisyan, a déclaré que les combats dans la ville de Shushi au Karabakh se poursuivent.
    "Les combats à Chouchi se poursuivent, nous allons attendre et faire confiance à nos troupes", a écrit Hovhannisyan sur Facebook .
    Dimanche après-midi, le président azerbaïdjanais Ilham Aliyev a annoncé la prise de la ville stratégiquement importante de Chouchi au Karabakh par l'armée azerbaïdjanaise. Auparavant, le représentant du ministère arménien de la Défense Artsrun Hovhannisyan a évoqué "des batailles lourdes et décisives" pour la deuxième plus grande ville du Karabakh.
    Vidéo : Combats de rue dans les rues de Chouchi :

    La population civile évacue Stepanakert
    Des informations font également état de l’évacuation de la population civile de Stepanakert. La veille, le Centre d'information du gouvernement arménien a signalé que les forces azerbaïdjanaises avaient tiré sur Stepanakert à l'aide de systèmes de lancement multiples de roquettes Grad et Smerch. Aucune victime n'a été signalée.

    Bataille au niveau de la localité de Martouni également
    Le représentant du ministère arménien de la Défense, Artsrun Hovhannisyan, a déclaré dimanche que les combats se déroulent non seulement à Chouchi, mais près de Martouni.
    "Les combats intenses, mais pas comme à Chouchi, se déroulent en direction de Martouni, où nous avons repoussé 1 à 2 attaques. Dans cette zone, la situation se stabilise", a écrit Hovhannisyan dans Telegram.

    Vidéo de Chouchi côté arménien
    Anna News (Russe) : Vidéo mise en ligne le 7 novembre


    Vidéo côté azerbaïdjan 

  • Nagorny-Karabakh : Les Arméniens du Haut Karabakh affirment avoir repoussé une attaque de nuit sur la ligne de front

    Imprimer

    L'armée de défense de la République du Haut-Karabakh a annoncé dimanche qu'elle repoussait une attaque nocturne des forces armées azerbaïdjanaises dans le secteur Avetaranots-Skhnakh.
    "Les forces armées azerbaïdjanaises, en utilisant une dizaine de pièces d'équipement, ont tenté d'avancer dans le secteur Avetaranots-Skhnakh. Cependant, suite aux actions de l'armée de défense, les forces ennemies ont été repoussées, elles ont subi de lourdes pertes", indique le message publié sur la page Facebook de l'armée du Karabakh .

    Les combats se sont poursuivis toute la nuit dans les directions sud-ouest, sud-est et nord des lignes de front.

    Le communiqué des forces arméniennes poursuit : «Parallèlement aux hostilités, l'ennemi a continué de frapper des colonies pacifiques. En particulier, les villes de Martuni, Shushi et le village de Karin Tak ont ​​été victimes de tirs de roquettes et d'artillerie".

    Selon l'Armée de défense, (Arméniens) le matin du 1er novembre, les forces armées azerbaïdjanaises ont repris leurs actions offensives, lançant simultanément des frappes de missiles sur des colonies pacifiques. "L'armée de défense contrôle totalement la situation sur toute la longueur de la ligne de front, suit les mouvements des forces armées azerbaïdjanaises et effectue des frappes ponctuelles", indique le message.

    Communiqués de la soirée du 1er novembre : Stabilité sur le front et poursuite des destructions de part et d'autre 
    Dimanche soir, des représentants des ministères de la Défense de l'Azerbaïdjan et de la République non reconnue du Haut-Karabakh (NKR) ont annoncé des tentatives d'attaque de part et d'autre dans la zone de conflit et parlé de pertes en matériel.

    Ainsi, le ministère de la Défense de l'Azerbaïdjan a noté que l'armée azerbaïdjanaise a détruit deux MLRS "Grad" (lance-roquettes multiples) des forces armées arméniennes à la frontière entre l'Arménie et l'Azerbaïdjan, tandis que le département militaire arménien affirme qu'il mène des batailles défensives et une contre-offensive.

    "Deux BM-21 "Grad" RSF ont été détruits, ce qui a exposé les positions de nos unités dans le secteur de Zangilan de la frontière entre l'Arménie et l'Azerbaïdjan," a déclaré le service de presse du département militaire arménien.

    Le ministère de la Défense de la République non reconnue du Haut-Karabakh a également rapporté des affrontements sur la ligne de contact au cours de la journée.

    "En ce moment, les batailles se poursuivent dans certains secteurs. Il s'agit, de la part de l'Azerbaïdjan, de tentatives d'offensive, tandis que nous menons des batailles défensives et des contre-offensives", a déclaré le chef du département de l'information et des relations publiques du ministre de la défense du Haut Karabakh, le colonel Suren Sarumyan.

    Dans le même temps, le Service d'État pour les situations d'urgence de la République non reconnue du Haut-Karabakh a accusé les forces armées azerbaïdjanaises de lancer des missiles et de procéder à des frappes aériennes sur les villes de Martuni, Chouchi et Martakert.

    "Aujourd'hui, l'Azerbaïdjan a continué à bombarder les localités de l'Artsakh (Haut Karabakh). La ville de Martuni et les villages environnants ont été soumis à des bombardements aériens. Il n'y a pas de victimes", indique le service sur sa page Facebook.

    Il est à noter qu'à midi, la ville de Chouchi a subi des tirs de roquettes Grad et Smerch. Selon le ministère, une ancienne mosquée persane, Gohar Agha, a notamment été endommagée.

    Vidéo Wargonzo (russe):

    Vidéo - côté azerbaïdjanais
    Destruction de camions arméniens transportant des munitions:

  • Nagorny-Karabakh : Poursuite des duels d'artillerie et des combats sur les lignes de front

    Imprimer

    Une situation stable et tendue persiste sur la ligne de contact au Karabakh, les duels d'artillerie et les escarmouches se poursuivent dans certaines régions, a déclaré l'Armée de défense de la République du Haut-Karabakh (NKR) , a rapporté RIA Novosti.

    "La situation relativement stable et tendue dans la zone du conflit Artsakh-Azerbaïdjan reste inchangée. Les batailles d'artillerie et les escarmouches se sont poursuivies dans certaines régions. Dans la soirée, violant à nouveau de manière flagrante les normes du droit international humanitaire, les forces ennemies ont tiré sur Askeran et, à minuit, elles ont de nouveau frappé Martouni." , - dit le message.
    "Des batailles locales sont actuellement observées dans toutes les directions, une opération est en cours pour rechercher et détruire les groupes de sabotage."

    Selon le Service d’État pour les situations d’urgence du Haut-Karabakh , un certain nombre de villages de la région de Martouni, dont Karmir Shuka, sont soumis à des attaques aux Lance Roquettes Multiples "Smerch" ("Tornade" en russe). La ville de Martakert a été bombardée par des lanceurs de missiles Grad au cours de la nuit.

  • Nagorny Karabakh : Poursuite des bombardements et des combats

    Imprimer

    Les forces armées de l' Azerbaïdjan ont poursuivi leurs tirs sur des localités du Karabakh, a rapporté le Service d'urgence de l'État de la République non reconnue du Haut-Karabakh .

    "L'Azerbaïdjan continue de bombarder les colonies pacifiques d'Artsakh, violant toutes les dispositions des conventions internationales", indique la page Facebook du service.

    Il est à noter que dans la nuit de jeudi à vendredi, le village de Karmir Shuka a été soumis à des tirs d'artillerie intensifs, et dans la matinée - Berdashen de la région de Martouni. "Des frappes d'artillerie ont également été menées sur les villages de Tokh, région de Hadrut, Tigranavan, Aygeovit et Ahavno, région de Kashatagh. Les informations sur les blessés et les dégâts causés sont précisées", indique le message.

    L'Arménie prétend avoir repoussé une attaque terrestre azerbaïdjanaise dans le nord du Haut Karabakh
    Vendredi 16 octobre, les forces arméniennes ont repoussé une nouvelle attaque terrestre azerbaïdjanaise dans la région contestée du Haut-Karabakh.

    Les forces armées azerbaïdjanaises ont lancé l'attaque dans la partie nord de la région au petit matin.

    Des vidéos diffusées par l'armée de défense locale de l'Artsakh et le ministère arménien de la défense montrent des frappes d'artillerie de précision sur les troupes azerbaïdjanaises qui tentaient d'avancer dans le Haut-Karabakh dans la matinée.

    Au cours des deux derniers jours, les forces azerbaïdjanaises ont capturé 14 villages et villes du Haut-Karabakh,.

    Des mercenaires syriens pro-turcs et des militaires turcs participent à l'offensive azerbaïdjanaise dans le Haut-Karabakh.


    29 nouveaux soldats arméniens morts au combat
    Vendredi, le ministère de la défense de la République du Haut-Karabakh a fait état de 29 militaires tués en une journée.
    Selon les listes publiées par le ministère de la défense du Haut Karabakh le 15 octobre, le nombre de soldats morts s'élève à plus de 600.
    Vendredi, une liste de 29 noms de morts a été publiée sur le site du ministère de la défense de la République.

    Vidéo d'un convoi de matériel russe à destination de l'Arménie acheminé par à travers de l'Iran :


    Carte évolutive de la progression de l'armée azerbaïdjanaise à l'intérieur du Haut Karabakh: 

    Vidéo azérie de villages arméniens du Haut Karabakh investis par l'armée azerbaïdjanaise :

  • (11/10) Nagorny Karabakh : Pas de cessez-le-feu - Les bombardements se poursuivent de part et d'autre

    Imprimer

    La "capitale" du Nagorny Karabakh bombardée
    La ville de Stepanakert, capitale régionale du Nagorny Karabakh sous contrôle des séparatistes arméniens, a été samedi soir la cible de bombardements, en dépit d'un cessez-le-feu entré théoriquement en vigueur dans la journée, a-t-on constaté.

    Sept lourdes explosions ont été entendues vers 23h30 locales, faisant trembler le sol dans toute la ville. Immédiatement après cette salve, les sirènes d'alerte ont sonné pendant plusieurs minutes pour appeler les habitants à se réfugier dans les caves et abris. Le silence est ensuite retombé sur la ville, plongée dans l'obscurité la plus complète.

    Des bombardements arméniens nocturnes font 7 morts en Azerbaïdjan
    Sept personnes ont été tuées dans des bombardements sur la ville de Gandja en Azerbaïdjan, a indiqué dimanche la diplomatie azerbaïdjanaise, accusant les forces arméniennes, malgré la trêve humanitaire censée être en vigueur dans le conflit du Nagorny Karabakh.

    "Nouvelle attaque de missiles par les forces arméniennes sur une zone résidentielle à Gandja, la deuxième ville d'Azerbaïdjan, sept morts et 33 blessés", a indiqué le ministre des Affaires étrangères sur son compte Twitter, publiant les photos de destructions.

    EkCA8r2WoAEEvg7.jpeg

    Le ministère de la Défense de la région séparatiste du Nagorny Karabakh a ensuite démenti avoir bombardé Gandja. "C'est un mensonge absolu", a-t-il dit, assurant "respecter l'accord de cessez-le-feu humanitaire" et accusant la partie azerbaïdjanaise d'avoir frappé "Stepanakert, Hadrut, Martouni et d'autres zones peuplées".

    Une trêve humanitaire devant permettre l'échange de corps de soldats et de prisonniers est entrée en vigueur à midi (08H00 GMT) samedi, mais les deux camps s'accusent de ne pas l'avoir respectée.

    Situation plus calme dimanche 11 octobre, mais la trêve reste fragile
    Le dirigeant arménien du territoire séparatiste du Nagorny Karabakh a estimé dimanche que la situation était "plus calme" que la veille sur le front opposant ses forces à celles de l'Azerbaïdjan, au deuxième jour d'une trêve fragile.

    "Hier nous l'avons tous constaté, il n'y avait pas de cessez-le-feu. Il semble que depuis ce matin, c'est plus calme, mais cela peut changer très vite", a déclaré Araïk Haroutiounian, le président séparatiste, lors d'une conférence de presse, faisant état néanmoins de "quelques échanges de tirs et de mortiers".