MALDIVES

  • Frontlive-Chrono - Vendredi 17 avril 2020

    Imprimer

    Articles également en : English (Anglais) Русский (Russe) العربية (Arabe) Deutsch (Allemand) Español (Espagnol) Italiano (Italien) 日本語 (Japonais) Nederlands (Néerlandais) 简体中文 (Chinois simplifié) polski (Polonais) Português (Portugais - du Portugal)

    Russie : le FSB a empêché un « attentat terroriste contre une école » à Krasnoïarsk.

    Le service de sécurité fédéral russe a signalé la détention d’un jeune habitant de Krasnoïarsk qui planifiait un attentat terroriste avec des armes à feu et des explosifs dans l’école où il étudiait. C’est ce qu’a rapporté l’agence de presse Interfax le jeudi 16 avril, en citant le Centre de relations publiques du FSB (PRC)….Login abonnés


    Afghanistan : Des hommes armés tuent six agents locaux de nettoyage près de la base aérienne américaine de Bagram

    Des hommes armés ont abattu six employés locaux qui travaillaient sur la principale base militaire américaine en Afghanistan. Wahida Shahkar, la porte-parole du gouverneur de la province de Parwan, a déclaré que l’incident s’était produit en fin d’après-midi du 16 avril à quelque 500 mètres de l’aérodrome de Bagram, au nord de Kaboul. Shahkar a…Login abonnés


    Maldives : l’État islamique revendique une première attaque aux Maldives

    L’État islamique a revendiqué, le jeudi 16 avril sa toute première attaque dans la petite nation insulaire des Maldives. Bien que l’opération rapportée n’ait pas fait beaucoup de dégâts, elle représente une extension de la violence du groupe islamiste. Dans son bulletin d’information hebdomadaire Al Naba, l’État islamique a rapporté qu’ »une source exclusive a dit…Login abonnés

  • Maldives : Le gouvernement des Maldives a fait démolir des œuvres d’art parce qu’elles « menaçaient l’unité islamique »

    Imprimer

    Cet article a été aussi publié pour les abonnés en : enEnglish (Anglais) deDeutsch (Allemand)esEspañol (Espagnol) itItaliano (Italien) nlNederlands (Néerlandais)

    Les autorités des Maldives ont fait enlever des parties d’une sculpture marine de l’artiste Jason deCaires Taylor. Le tribunal des Maldives avait jugé que les statues figurant dans l’œuvre d’art étaient « anti-islamiques ».
    Coralarium’ est un projet de Jason deCaires Taylor, connu pour ses statues et galeries sous-marines dans le monde entier. Les travaux ont été commandés par la station balnéaire Fairmont Maldives Sirru Fen Fushi, propriété du groupe hôtelier Accor, en tant que « galerie des marées » et ont été achevés en juillet.
    Un grand cadre en acier avec des ouvertures représentant le monde sous-marin devait permettre à la vie marine de nager librement à travers lui. Le’coralarium’ devrait être un nouvel habitat pour le corail et d’autres formes de vie marine. 30 statues humaines avaient été placées sur le dessus de la structure. Les statues étaient de la taille de personnes réelles, dont environ la moitié représentaient des maldiviens.
    Représentation de personnages humains
    Les chefs religieux et les universitaires de l’État insulaire, où l’islam est la religion officielle, ont critiqué l’œuvre d’art ces dernières semaines. En droit islamique, la représentation des figures humaines dans l’art est découragée parce qu’on dit qu’il s’agit d' »idoles ».
    Après qu’un juge ait jugé que le travail menaçait « l’unité islamique et la paix et les intérêts de l’Etat maldivien », le gouvernement a ordonné la semaine dernière qu’une partie du travail soit démolie. Pourtant, les autorités elles-mêmes avaient donné l’autorisation de construire la statue.
    Neuf mois de travail réduits à néant en une journée
    La sculpture a été réalisée pendant neuf mois par une équipe d’ingénieurs marins, de fabricants d’acier, de plongeurs et de moulistes. De l’acier au Ph neutre a été utilisé, pour protéger l’environnement marin. Les clients de l’hôtel et les touristes d’un jour pouvaient visiter l’oeuve d’art et l’apprécier selon la lumière et les marées.
    Le 21 septembre, cependant, le gouvernement a fait démolir l’ouvrage à coups de pics, des scies et des cordes. Seules les statues de forme humaine ont été enlevées. La cage métallique du Coralarium a été conservée intacte.
    « Vendredi dernier, j’ai été particulièrement choqué et attristé d’apprendre que mes statues au Coralarium avaient été détruites par les autorités maldiviennes, malgré les consultations et le dialogue en cours », a répondu deCaires Taylor. « Le Coralarium a été conçu pour relier les gens à l’environnement et pour créer un environnement sûr où la vie marine pouvait prospérer. Rien d’autre ! Les Maldives sont encore belles, avec une population chaleureuse et amicale, mais c’était un triste jour pour l’art et un triste jour pour l’environnement.
    Adapter l’oeuvre
    La chaîne hôtelière Accor déclare dans un communiqué qu’elle a été surprise par la démolition des statues, mais que le processus a été « pacifique et amical ». « L’autorisation pour l’installation avait été demandée et accordée. Cette œuvre d’art a été considérée comme un moyen d’éduquer les gens sur les problèmes environnementaux qui ont un impact sur les Maldives et le monde, et en même temps d’aider les récifs coralliens locaux dans leur renouvellement et leur rétablissement. Selon Accor, cependant, la structure de base du Coralarium est toujours intacte et l’artiste s’interroge maintenant sur la manière dont l’œuvre peut être remodelée « en harmonie avec la population locale et l’environnement ».

    Coralarium.jpeg

     

    Lire la suite