Mako

  • Iran : Le corps des gardiens de la révolution islamique tue trois personnes qu'il décrit comme des terroristes et ennemis de la révolution

    Imprimer

    Lundi 24 août 2020, les gardiens de la révolution islamique ont annoncé avoir tué trois personnes qui tentaient de s'infiltrer en territoire iranien et qu'ils ont qualifiées de militants terroristes, ayant des liens avec les États-Unis.

    Les gardiens de la révolution ont déclaré sur leur site officiel "Sepah News" que trois éléments d'un "groupe contre-révolutionnaire" avaient été tués au cours d'affrontements avec les gardiens de la révolution dimanche soir près de la frontière avec la Turquie dans le nord-ouest de l'Iran.

    "Ils étaient encerclés par un réseau combattants (CGRI) à Mako", dans la province de l'Azerbaïdjan occidental, ont-ils ajouté, notant qu'ils "avaient l'intention de pénétrer profondément" en Iran.

    Le groupe peu connu est «associé à l'arrogance mondiale», un terme que l'Iran utilise pour désigner les États-Unis, son ennemi depuis des décennies, selon les Gardiens de la révolution.

    Le CGRI a ajouté que "de grandes quantités d'armes, d'équipements, de munitions et de systèmes de communication avaient été confisquées".

    La région montagneuse de Mako est à moins de 15 km de la frontière irano-turque.

    Pendant des années, des combats sporadiques ont eu lieu dans les régions de l'ouest et du nord-ouest de l'Iran entre les rebelles kurdes et les forces iraniennes.

    Fin mai, trois gardes-frontières iraniens avaient été tués dans un affrontement avec des «rebelles armés» dans la province de l’Azerbaïdjan occidental.