Maaret Mesrin

  • Syrie : La Turquie se prépare à lancer une nouvelle opération militaire dans le nord de la Syrie

    Imprimer

    Des sources bien informées sur le terrain ont confirmé que les forces turques se préparaient à une nouvelle opération militaire dans le nord de la Syrie, après une série d'opérations des combattants kurdes dans le gouvernorat d'Edleb, qui ont entraîné la mort de soldats turcs.

    Les sources ont indiqué que les forces turques attendaient de recevoir le feu vert de la Russie et des États-Unis pour commencer leurs opérations militaires.

    Vendredi soir 14 octobre 2021, deux soldats turcs ont été tués et 5 autres blessés par une explosion visant un convoi militaire turc sur l'autoroute Maaret Mesrin dans le gouvernorat d'Edleb, dans le nord-est de la Syrie.

    Plusieurs unités turques ont été ciblées par des éléments kurdes. L'organisation "Brigades Baqer" est particulièrement active dans le gouvernorat d'Edleb. Elles ont tué et blessé en octobre un certain nombre de soldats turcs, dont deux membres de la police turque, dans la zone du "Bouclier de l'Euphrate" dans le nord syrien. Le président turc Recep Tayyip Erdogan a menacé à cette occasion que c'était la « dernière goutte », promettant une réponse appropriée.

    Rappelons que les forces turques ont mené trois offensives majeures au cours des cinq dernières années, capturant une bande du territoire syrien, tout le long de la frontière turque, sur des centaines de kilomètres de long et 30 kilomètres de profondeur.

     

  • Syrie : Bombardements russes sur les positions des jihadistes de Hayat Tahrir ash-Sham dans le Grand Edleb

    Imprimer

    La situation dans le Grand Edleb, bastion des organisations proches d'al-Qaïda en Syrie, continue de s'aggraver en raison de l'exaspération croissante de la Russie face à l'incapacité (ou la réticence) de la Turquie à mettre fin aux violations régulières du cessez-le-feu par les groupes rebelles qu'elle finance et protège. 

    Cette situation a conduit à l'augmentation de l'activité de l'armée de l'air russe. Récemment, les avions de combat russes ont pilonné des dépôts d'armes et d'autres cibles appartenant au groupe jihadiste Hayat Tahrir ash-Sham dans la région de Maaret Mesrin.

    De leur côté, les rebelles affirment que toutes les cibles militaires bombardées par les Russes sont des «hôpitaux et des boulangeries pacifiques». 

     

  • Syrie : Les avions russes bombardent un bastion de Hayat Tahrir ash-Sham (HTS) dans le grand Edleb

    Imprimer

    Vendredi 5 mars, des avions de combat des forces aérospatiales russes ont effectué plusieurs frappes aériennes sur la ville de Ma'arrat Misrin dans la partie orientale de la région du Grand Edleb.

    Les frappes aériennes, menées par des chasseurs-bombardiers Su-34, ont détruit plusieurs positions dans la périphérie de Maaret Mesrin, un bastion de Hay'at Tahrir al-Sham, anciennement affilié à al-Qaïda. Selon l'Observatoire syrien des droits de l'homme (OSDH), les frappes aériennes n'ont entraîné aucune perte humaine.

    De nombreux jihadistes étrangers sont retranchés dans la zone située entre Maaret Mesrin, Kafraya, al-Fu'a et Benniche. De nombreux quartiers généraux et camps des factions d'al-Qaïda y sont également situés.

    Les frappes aériennes ont eu lieu le jour du premier anniversaire du cessez-le-feu dans le Grand Edleb, qui a été conclu lors d'une réunion entre le président russe Vladimir Poutine et son homologue turc Recep Tayyip Erdogan.

    Un an après l'accord de cessez-le-feu, la situation dans le Grand Edleb est encore loin d'être stable. Plusieurs groupes jihadistes dominent la région.

    La Turquie a déployé des milliers de soldats dans des dizaines de postes militaires dans le Grand Edleb. Pourtant, des violations du cessez-le-feu ont lieu quotidiennement. De plus, Ankara n’a pas encore ouvert l’autoroute Lattaquié-Alep, la M4.

    Damas et ses alliés, en premier lieu la Russie, ont intensifié leurs attaques contre les militants du Grand Edleb. Cependant, une opération complète dans la région semble peu probable.

  • Frontlive-Chrono - Mardi 25 février 2020

    Imprimer

    Ces articles ont été aussi publiés en : enEnglish (Anglais) ruРусский (Russe) deDeutsch (Allemand) esEspañol (Espagnol) itItaliano (Italien) nlNederlands (Néerlandais) plpolski (Polonais) pt-ptPortuguês (Portugais - du Portugal)

    Les articles de Frontlive-Chrono sont accessibles aux seuls abonnés

    – Se connecter en utilisant le mot de passe et cliquer sur « rester connecté ».
    – Pour les lecteurs qui ne seraient pas encore abonnés,  cliquer sur « s’abonner » dans la barre d’outils, choisir le type d’abonnement en cliquant sur une des durées proposées et suivre les instructions.
    – Trois types d’abonnements: 12€/mois – 60€ pour six mois ou 100€ pour un an.
    Les abonnés bénéficient d’un accès à tous les articles protégés listés dans « catégories ».


    Afghanistan : la trêve partielle se maintient malgré quelques attaques

    La trêve partielle d’une semaine entre les talibans, les Etats-Unis et les forces afghanes, démarrée samedi, tenait encore mardi, pour son quatrième jour, avec une forte diminution des attaques des insurgés, a-t-on appris auprès de sources sécuritaires. « Le nombre d’attaques ennemies a baissé comparé à avant » la diminution des combats, a déclaré à l’AFP Nasrat…CONTINUER LA LECTURE


    Gaza/Israël: retour au calme après des affrontements entre Israël et le Jihad islamique

    Le calme est revenu mardi dans la bande de Gaza et dans le Sud israélien après deux jours d’affrontements entre Israël et le groupe palestinien armé Jihad islamique, qui ont fait craindre une escalade militaire à l’approche des élections israéliennes. Environ 80 roquettes ont été tirées dimanche et lundi par le Jihad islamique depuis l’enclave…CONTINUER LA LECTURE


    Syrie : 19 civils, dont des enfants, tués par des frappes du régime à Idleb

    Les frappes aériennes et les tirs d’artillerie du régime dans le nord-ouest de la Syrie, notamment sur des écoles de la ville d’Idlib, ont tué 19 civils mardi, selon un observateur de la guerre. L’Observatoire syrien des droits de l’homme (SOHR) a indiqué que huit enfants figuraient parmi les victimes des raids sur la ville…CONTINUER LA LECTURE