Lod

  • Gaza/Israël : Poursuite des bombardements

    Imprimer

    Dizaines de frappes israéliennes sur la bande de Gaza
    L'armée israélienne a mené dans la nuit de dimanche à lundi des dizaines de frappes sur la bande de Gaza, ont indiqué des témoins dans l'enclave palestinienne, où des groupes armés ont tiré des roquettes vers Israël.
    Des dizaines de missiles sont tombés en différents endroits de l'enclave palestinienne, ont constaté des journalistes de l'AFP. Dans un court communiqué, l'aviation israélienne a indiqué que ses "avions de chasse" étaient en train de frapper "des cibles terroristes" à Gaza.

    Des centaines de bâtiments endommagés par les frappes aériennes israéliennes nocturnes sur des cibles dans la bande de Gaza
    L'Agence France Presse, citant des sources officielles à Gaza, rapporte qu'à la suite des frappes aériennes massives infligées par l'armée israélienne dans le secteur la nuit dernière, des centaines de bâtiments ont été détruits ou endommagés.
    Lundi matin, des avions de combat israéliens ont détruit une villa appartenant à l'homme d'affaires palestinien Abdel Aziz Al-Khalidi, située au nord-ouest de la ville de Gaza. Vidéo.
    khaldi.pngL'artillerie israélienne a également participé aux actions militaires et bombardé plusieurs secteurs à l'est de Rafah, dans le sud de la bande de Gaza et d'autres zones de la bande.
    Les médias gazaouis ont rapporté que les tirs de l'artillerie israélienne avaient incendié un certain nombre de maisons palestiniennes et de terres agricoles dans la région de Zalata, à l'est de Rafah.
    L'armée israélienne a également bombardé la maison de la famille Al-Ghra dans le quartier d'Al-Sabra et la maison de la famille Al-Haddad dans la zone d'Al-Shaaf dans le quartier d'Al-Tuffah, à l'est de la ville de Gaza, et une maison dans le Zone d'Al-Falouja dans le camp de Jabalia dans le nord de la bande de Gaza. 
    Les médias gazaouis ont également rapporté qu'un raid israélien avait visé, lundi 17 mai, l'usine d'éponges «FOMCO» dans le nord de la bande de Gaza.
    Il a ajouté qu'.

    L’armée de l’air de Tsahal a procédé à la troisième phase du "projet Métro" visant à détruire l'infrastructure militaire souterraine de Gaza
    Lundi 17 mai, le service de presse des Forces de défense israéliennes a annoncé la troisième phase de liquidation du "Projet Metro" visant à détruire l'infrastructure souterraine du Hamas dans le nord de la bande de Gaza.
    Dimanche soir, dans le laps de 20 minutes environ, 35 cibles ont été attaquées. L'attaque a été menée par 54 avions, qui ont largué une centaine de bombes sur les infrastructures souterraines. Au moins 15 km de tunnels souterrains ont été attaqués.
    L'attaque faisait partie d'une opération à grande échelle des FDI visant à endommager gravement l'infrastructure militaire souterraine dans la bande de Gaza.


    Du dimanche 19h00 au lundi 07h00, une soixantaine de roquettes ont été tirées depuis Gaza, dont 10 sont tombées dans le secteur
    Le bureau de presse de Tsahal a rapporté le 17 mai que de dimanche 19h00 à lundi 07h00, environ 60 missiles ont été tirés depuis la bande de Gaza vers le territoire israélien.
    Une dizaine de roquettes sont tombées sur le territoire du secteur. Des dizaines ont été abattues par le système de défense antimissile Iron Dome.

    07H47 : l'armée de l'air israélienne a attaqué un complexe gouvernemental à Gaza, annonce le Hamas
    Dans la matinée du lundi 17 mai, l'armée de l'air israélienne a lancé une frappe sur le complexe Ansar dans la ville de Gaza, où se trouvent les bureaux du gouvernement du Hamas. La frappe aérienne a été rapportée par le centre d'information palestinien du Hamas.
    Tsahal n'a pas encore commenté ces informations.
    Rappelons qu'il y a quelques jours, Tsahal avait déjà mené des frappes sur le complexe d'Ansar.
    Complexe Ansar.jpeg

    09H35 : Le bombardement des localités situées à la frontière avec Gaza a repris
    Lundi 17 mai, à 9 h 34, le bombardement des colonies à la frontière avec Gaza a repris. Les sirènes d'alarme "Enfer de Tseva" ont retenti dans les kibboutzim Sufa et Holit.

    11H58 : Ashkelon et les localités à la frontière avec Gaza à nouveau sous les tirs de roquettes
    Les sirènes "Enfer de Tseva"  ont à nouveau retenti à 11h58, puis à 12h02 à Ashkelon. Les alarmes ont également été déclenchées dans les localités au sud de la ville et dans les localités à la frontière avec la bande de Gaza. Une roquette a chuté sur le territoire de la mairie d'Eshkol.

    Ministère de la Santé de Gaza: Près de 200 personnes tuées lors des bombardements
    Dans la soirée du dimanche 16 mai, le ministère de la Santé contrôlé par le Hamas dans la bande de Gaza a rapporté que depuis le début des affrontements (10 mai), 197 habitants du secteur ont été tués par l'armée israélienne, et environ 1235 ont été blessés. Parmi les personnes tuées, selon la partie palestinienne, 58 mineurs et 34 femmes.
    1860594.jpegHarbid.jpeg12H43 - Le commandant du district nord des "Brigades Al-Qods" Husam Abu Arbid éliminé
    À la suite d'actions conjointes des Forces de défense israéliennes et du Service général de sécurité (SHABAK), le commandant du district nord des Brigades Al-Quds (la branche militaire du Jihad islamique) Husam Abu Arbid (photo) a été éliminé, a communiqué Tsahal.
    Abu Arbid a occupé ce poste pendant plus de 15 ans;. Les autorités israéliennes le tiennent responsable du bombardement du territoire israélien avec des missiles antichar. En outre, Husam Abu Arbid a dirigé des attaques à la roquette sur le territoire israélien.
    Selon des sources palestiniennes, l'armée de l'air israélienne a attaqué trois véhicules au carrefour d'Abu Hasir dans la ville de Gaza; l'attaque a tué Husam Abu Arbid et deux autres militants. Vidéo.
    Une première tentative israélienne d'éliminer Husam Abu Arbid avait eu lieu en mai 2019. 

    12H57 : Avertissement de Tsahal aux habitants de Gaza d'évacuer deux écoles 
    L'armée israélienne aurait transité par les voies officielles l'avertissement selon lequel les écoles administrées par l'ONU Al Aqsa et Buraq doivent être évacuées en vue du ciblage des positions militantes à proximité des écoles

    13H11 : Bombardement de Beer Sheva
    Les bombardements de Beer Sheva et des localités près de la frontière avec la bande de Gaza se poursuivent. Des roquettes ont ciblé le complexe industriel "Neot Hovav" et des hameaux bédouins au sud de Beer Sheva.

    13H30 : Des blessés à Ashdod
    Vers 13h30, une roquette tirée depuis Gaza a frappé un immeuble résidentiel de quatre étages à Ashdod.
    Selon le MADA, trois personnes ont été légèrement blessées (principalement des coupures causées par des éclats de verre). Cinq personnes sont tombées en état de choc et ont nécessité des soins médicaux.
    Au moment du coup direct de la roquette dans la maison, tous ses habitants se trouvaient dans un endroit protégé.
    Une autre roquette est tombée sur la plage d'Ashdod. Cinq personnes ont été légèrement blessées.
    1861034.jpeg

    14H04 : Yigal Yeshua, 56 ans, habitant de Lod, blessé lors d'une tentative de lynchage, décède de ses blessures
    Dimanche 16 mai, Yigal Yeshua, 56 ans, un habitant de Lod, blessé lors d'une tentative de lynchage menée par des émeutiers arabes il y a quelques jours, est décédé.
    L'homme a passé plusieurs jours à l'hôpital, où les médecins ont tenté de lui sauver la vie. 

    14H26 : la marine et l'armée de l'air israélienne ont déjoué une tentative d'attaque navale du Hamas.
    Le service de presse de l'armée israélienne a rapporté que la marine et l'armée de l'air israéliennes ont empêché par une opération conjointe  une tentative d'attaque navale du Hamas utilisant un véhicule sous-marin sans pilote.
    L'appareil a été acheminé par des militants sur la côte de la partie nord de la bande de Gaza et, apparemment, était censé être utilisé pour attaquer la marine israélienne. L'attaque par mer et par air a permis de détruire le sous-marin et le véhicule qui l'avait transporté jusqu'à la côte.
    En raison des derniers développements, la plate-forme offshore Tamar a arrêté ses opérations par crainte de tirs de roquettes en provenance de Gaza. La plate-forme est située 20 km au large.
    Jusqu'à présent, aucune attaque au missile n'a pris pour cible les plate-formes offshore.


    Le Hamas et le Jihad islamique poursuivent leurs bombardements d'Israël
    Les "Brigades Ezzedine al-Qassam", la branche militaire du Hamas, ont annoncé qu'elles avaient commencé une "grande riposte". Elles ont confirmé avoir bombardé la base aérienne "Hatzerim" avec une grenade propulsée par roquette et avoir renouvelé le bombardement au mortier du kibboutz "Erez".
    Les Brigades Ezzedine al-Qassam ont indiqué avoir "lancé une salve de dizaines de roquettes sur Ashdod, Ashkelon et Beersheba ". Elles avaient annoncé plus tôt dans la journée avoir lancé des roquettes sur Ashkelon et le site de Kissufim, "en réponse aux bombardements israéliens continus contre les civils", ont elles précisé.
    Les Brigades Ezzedine a-Qassam ont déclaré avoir bombardé la ville de  Kiryat Malachi avec une grenade propulsée par roquette. Elles ont également annoncé avoir bombardé Netivot et les bases militaires Hatzerim et Tselem  à coups de roquettes, et bombardé au mortier le site de soutien "Sufa". 
    De leur côté, les Brigades al-Quds, la branche armée du Jihad islamique, ont annoncé avoir bombardé au missile  Herzliya, au nord de Tel Aviv, et bombardé le site militaire de Nahal Oz et les bâtiments militaires à proximité du site avec des dizaines d'obus de mortier. .
    Les médias israéliens ont confirmé  qu'une puissante explosion avait été entendue à "Herzliya", au nord de Tel Aviv.
    Les Brigades al-Quds ont également lancé une importante salve de missiles sur Ashdod.

    17H00 Ashdod à nouveau pris pour cible
    A 16H59-17H00 les sirènes d'alarme "Enfer de Tseva" ont retenti à nouveau à Ashdod, Gan Yavne et dans les environs. Des lancements de missiles depuis la bande de Gaza ont été enregistrés.
    Le système de défense antimissile Iron Dome a abattu plusieurs missiles. Le reste des roquettes est tombé dans des terrains vagues.

    Près de 190 roquettes ont été tirées depuis Gaza dans la journée, 13% sont tombées dans le secteur
    Le service de presse de Tsahal rapporte que le 17 mai, de 7 heures à 19 heures, le lancement d'environ 190 missiles depuis Gaza a été enregistré. Environ 25 (environ 13%) sont tombés dans le secteur. Le système de défense antimissile Iron Dome a intercepté des dizaines de missiles volant vers des zones résidentielles.

    Gaza Videocam

  • Gaza/Israël : Évènements du 15 mai 2021 - Mis à jour au fur et à mesure

    Imprimer

    Bilan provisoire
    Le dernier bilan des autorités palestiniennes fait état de 139 morts, parmi lesquels 39 enfants et 1.000 blessés dans les bombardements israéliens sur la bande de Gaza depuis lundi.
    En Israël, plus de 2.300 roquettes ont été lancées sur le territoire israélien depuis lundi, tuant 10 personnes, parmi lesquelles un enfant et un soldat, et faisant plus de 560 blessés, selon les secours. Selon l'armée, le bouclier antimissile "Dôme de fer" a intercepté plus de la moitié de ces missiles.

    12H06 : Un drone kamikaze lancé depuis Gaza  abattu 

    Le service de presse de Tsahal rapporte que le samedi 15 mai, vers midi, un véhicule aérien sans pilote lancé par des militants de Gaza vers le territoire israélien a été abattu par le système de défense antimissile Iron Dome.
    Le contrôle de la circulation aérienne a surveillé le drone jusqu'à ce qu'il soit abattu. L'UAV était muni d'explosifs. Les experts pensent que la cible du drone était militaire.
    Il s'agit du sixième drone du Hamas abattu depuis une semaine. Pour la troisième fois, le drone a été abattu par le système de défense antimissile Iron Dome.

    13H29 : Les attaques à la roquette contre le centre du pays depuis Gaza ont repris
    A 13h29, les sirènes "Enfer de Tseva" ont été entendues à Holon, Bat Yam, Tel Aviv, Jaffa, Ramat Gan, Rishon LeZion et d'autres localités. Selon des données préliminaires, au moins 30 roquettes ont été tirées depuis Gaza.
    Une fusée est tombée dans le centre-ville de Ramat Gan. Plusieurs véhicules de service MADA ont été dépêchés sur lieux. Selon des données préliminaires, un homme de 50 ans est décédé des suites des bombardements à Ramat Gan, dans la banlieue de Tel Aviv.  L'identité de la victime a été révélée. Il s'agit de Gershon Franko, 55 ans. Selon la sœur du défunt, l'homme avait un handicap de 100%. Lors du bombardement, Franco était dans son appartement à Ramat Gan et n'a pas eu le temps de se cacher dans un abri.
    Située à 70 km au nord de Gaza, la métropole de Tel-Aviv avait déjà été visée jeudi par des militants palestiniens tirant des roquettes depuis la bande de Gaza.
    Une roquette est tombée à Rishon LeZion, près d'un magasin IKEA et une autre près de l'aéroport Ben Gourion.
    A 13h57, les sirènes ont à nouveau retenti dans le centre du pays. Cette fois, Tel Aviv, Givatayim et Bnei Brak ont ​​été la cible de tirs. Une dizaine de roquettes ont été tirées depuis Gaza.
    À 14 h 08, une troisième vague de bombardements a suivi. Des sirènes ont retenti à Tel Aviv, Bat Yam, Holon, Rishon LeZion et quelques autres villes du centre du pays. 5 à 10 missiles ont été tirés.
    Il y a des blessés à Lod, Rehovot, Bnei Brak, Givat Shmuel, Taiba. L'état de tous les blessés est considéré comme léger.
    Le Hamas a déclaré qu'il avait tiré des dizaines de roquettes sur le centre d'Israël "en réponse à une frappe israélienne "contre des femmes et des enfants" dans le camp de réfugiés d'Ash-Shati à l'ouest de la ville de Gaza. Dix membres d'une famille palestinienne parmi lesquels huit enfants et deux femmes avaient été tués samedi matin dans cette frappe, selon les secours palestiniens. 
    Vidéo de la chute d'une roquette à Ramat-Gan

    Une roquette sur Taiba, une localité arabe
    Une des roquettes tirées de la bande de Gaza vers le centre d'Israël est tombée à Taiba (photo de Taiba ci-dessous), une localité dont la population est à 100% arabe. La chute du missile a fait des blessés au sein de la population mais leur état est jugé bénin. Et pourtant, les habitants ont fêté l'événement.
    1859004.jpeg

    14H30: L'armée de l'air de Tsahal a détruit trois lance-roquettes du Hamas dans le camp de réfugiés d'Al-Bureij
    Samedi 15 mai, vers 14h30, le service de presse des Forces de défense israéliennes annoncé qu'au cours des dernières heures, l'armée de l'air de Tsahal avait détruit trois lance-roquettes du Hamas sur le territoire du camp de réfugiés d'Al-Bureij.
    Un dépôt d'armes appartenant au Hamas à Jabaliya a également été détruit.

    Frappe israélienne sur la tour al-Jala  des médias Al-Jazeera et Associated Press
    L'armée israélienne a mené une frappe samedi sur l'immeuble al-Jala de 14 étages abritant les bureaux de renseignement militaire du Hamas et les locaux de la chaîne de télévision qatarie Al-Jazeera et de l'agence de presse américaine Associated Press (AP). 
    "L'armée a prévenu le propriétaire de la tour dans laquelle AP a ses locaux qu'elle serait ciblée" par une frappe, avait écrit sur Twitter un journaliste de l'agence AP peu de temps avant. Vidéo de la discussion entre le propriétaire et un militaire israélien. Le document incroyable a été mis en ligne par le journaliste Wassim Nasr.
    GDN_ISRAEL-PALESTINIANS-_0515_11-1621081163_424612.jpeg

    E1b7JE2XMAc6In9.jpeg

    Tour al-Jala.jpeg

    L'agence AP "choquée et horrifiée" par la frappe israélienne contre ses bureaux à Gaza
    L'agence de presse américaine AP s'est dite samedi "choquée et horrifiée" par la frappe israélienne qui a détruit la tour abritant ses bureaux et ceux d'Al-Jazeera à Gaza, la qualifiant de "développement incroyablement inquiétant".
    "Nous sommes choqués et horrifiés par le fait que l'armée israélienne vise et détruise l'immeuble abritant le bureau d'AP et d'autres médias à Gaza", a dit dans un communiqué le patron de l'agence, Gary Pruitt. "Ils connaissent depuis longtemps l'emplacement de notre bureau et savaient que des journalistes s'y trouvaient. Nous avons été avertis que l'immeuble serait frappé", a-t-il ajouté.
    "C'est un développement incroyablement inquiétant. Nous avons évité de justesse de terribles pertes humaines. Une dizaine de journalistes et de pigistes d'AP se trouvaient dans l'immeuble et heureusement, nous avons pu les évacuer à temps", a-t-il précisé.
    Des journalistes de l'AFP ont vu la tour de 13 étages se faire pulvériser par plusieurs missiles. "Nous avons demandé des informations au gouvernement israélien et sommes en contact avec le département d'Etat américain pour essayer d'en savoir plus", a encore dit Gary Pruitt. "Le monde sera moins informé sur ce qui se passe à Gaza à cause de ce qui s'est passé aujourd'hui", a-t-il conclu.
    Jawad Mehdi, propriétaire de la tour Jala, a indiqué qu'un officier israélien du renseignement l'avait prévenu avant la frappe qu'il disposait d'une heure pour faire évacuer le bâtiment. Il a demandé dix minutes supplémentaires pour que les journalistes puissent emporter leur équipement, mais a essuyé un refus.
    La chaîne Al-Jazeera a confirmé sur Twitter que ses locaux étaient dans ce bâtiment et a retransmis en direct les images de la tour s'effondrant dans un nuage de poussière. L'armée israélienne a affirmé que des équipements militaires du Hamas, le mouvement islamiste au pouvoir dans l'enclave, se trouvaient dans la tour frappée par ses avions de combat.
    "C'est un développement incroyablement inquiétant. Nous avons évité de justesse de terribles pertes humaines", a déclaré dans un communiqué le patron de l'agence, Gary Pruitt. "Le monde sera moins informé sur ce qui se passe à Gaza à cause de ce qui s'est passé aujourd'hui"

    Les résidents de Tel Aviv seront responsables de la destruction de la tour Al-Jala, prévient le Hamas

    Abu Ubeida, porte-parole des Brigades Ezzedine al-Qassam (l'aile militaire du Hamas), a menacé Israël d'une réponse dévastatrice  à la destruction de la tour al-Jala de 12 étages dans la ville de Gaza. Abu Ubeida a déclaré que "les habitants de Tel Aviv seront responsables de ce crime". Sa déclaration, publiée sur le réseau Telegram, est citée par Safa .
    Selon un correspondant de Safa, la tour Al-Jala a été complètement détruite et des dommages ont également été causés à plusieurs bâtiments voisins.

    Samedi  15 mai, les bombardements depuis la bande de Gaza ont tué une personne et fait 45 blessés
    Selon le MADA, de minuit à 15 h 45 le samedi 15 mai, à la suite des bombardements depuis la bande de Gaza, une personne a été tuée et autres 45 blessées. Six d'entre elles ont été gravement à modérément blessés par des éclats d'obus, et six autres ont été légèrement blessés. 33 personnes ont été blessées en se précipitant vers un abri anti-bombes: l'une des victimes est dans un état de gravité modérée, le reste dans un état léger. Vingt-quatre autres personnes ont subi une crise de panique.

    17H21 L'armée israélienne a détruit un drone kamikaze lancé de Gaza vers Israël
    Les forces de Tsahal ont contrecarré une tentative du Hamas de lancer un drone kamikaze vers Israël. D'après ce qu'on sait, le drone a été détourné et est retourné vers la rampe de lancement, tuant les deux opérateurs. Cela semble être le septième drone du Hamas abattu en une semaine.
    Ces drones kamikazes, fabriqués à Gaza, peuvent transporter une charge explosive jusqu'à 5 kg. Ils constituent une menace sérieuse, car ils utilisent le GPS pour viser une cible.

    18H10 L'armée de l'air israélienne a attaqué la maison du chef adjoint de l'administration de la bande de Gaza, Khalil al-Hayya.
    Le service de presse des Forces de défense israéliennes rapporte que l'armée de l'air israélienne a attaqué la maison du chef adjoint de l'administration de la bande de Gaza, Khalil al-Hayya, dans la région de Shajaya.
    La dernière fois que sa maison a été détruite par les FDI, c'était en 2014, lors de l'opération militaire "Unbreakable Rock".

    18H55 : L'armée israélienne a attaqué des sites de lancement de missiles souterrains et en surface qui tiraient sur le centre et le sud d'Israël
    L'armée de l'air de Tsahal a attaqué un certain nombre de sites de lancement souterrains et en surface qui lançaient des roquettes depuis la bande de Gaza vers le centre et le sud d'Israël.

    19H31 : Les maisons de deux militants de haut rang du Hamas détruites
    L'armée de l'air israélienne a attaqué les maisons de deux militants de haut rang du Hamas: Tisar Mabashara, le commandant d'un «bataillon» opérant à Khan Younes, et Hazi Tamaa, un commandant d'une «brigade» de militants de la ville de Deir al- Balah.
    Les maisons étaient impliquées dans l'infrastructure du Hamas et étaient utilisées comme entrepôts pour stocker des armes, de sorte que leur destruction est un coup dur pour le potentiel militaire du Hamas, souligne le service de presse de Tsahal.

    Webcam de Gaza momentanément  interrompue en raison des évènements

  • Gaza/Israël : Poursuite des bombardements et affrontements entre Juifs et Arabes en Israël

    Imprimer

    Tir à Lod, pierres à Jaffa: deux personnes dans un état grave
    Malgré les efforts de la police, les troubles se poursuivent dans le Néguev, à Lod, Jaffa et d'autres régions à population mixte.
    1857484.jpeg

    À Lod, des habitants arabes de la ville ont ouvert le feu sur la rue Exodus dans le quartier de Ramat Eshkol. Un Juif de 19 ans a été grièvement blessé et emmené à l'hôpital Asaf HaRofe. De plus, un ambulancier de la MADA a été légèrement blessé dans une fusillade. Les pompiers de la ville ne peuvent intervenir que sous escorte policière. Enfin, un Juif de 40 ans a été légèrement blessé par des tirs à Hillel Silver Street à Lod. Les médecins ambulanciers du Magen David Adom lui ont donné les premiers soins, puis l'ont emmené à l'hôpital Asaf Ha-Rofe de Tzrifin.
    Toujours à Lod, des émeutiers arabes ont incendié une synagogue. Il s'agit de la synagogue Dosa dans le quartier Ramat Eshkol de Lod. C'est au moins la deuxième synagogue incendiée par les Arabes à Lod depuis le début des troubles.
    1857434.jpeg

    Les habitants juifs de Lod ont sorti des rouleaux de la Torah et des livres saints de plusieurs synagogues afin de les sauver de la destruction.
    A Haifa, un bus de passagers a été atteint par des jets de pierres. La police a utilisé des moyens spéciaux pour disperser une foule d'Arabes.
    Plus tôt à Jaffa, un soldat de 19 ans a été lapidé par une foule. Il a été admis à l'hôpital avec des blessures mineures, mais plus tard, son état s'est aggravé en raison d'une hémorragie intracrânienne. Pour le moment, son état est jugé grave.Sur l'autoroute entre le kibboutz Shoval et Mishmar ha-Negev, le conducteur de la voiture a été visé par des jet des pierres, et arrivé à destination, il a trouvé une balle coincée dans la voiture.
    À Umm al-Fahm, une famille juive avec trois enfants a été lapidée en entrant dans la ville par erreur. Il a fallu une intervention de la police pour les faire sortir. Tous les cinq nécessitaient des soins médicaux.
    Arad et le quartier Ganei Aviv de Lod sont régulièrement coupés du reste du pays en raison des troubles arabes sur les routes qui y mènent.
    Dans le quartier HaTikva de Tel Aviv, la police a bloqué un groupe de Juifs se dirigeant vers Jaffa avec des grenades lacrymogènes. Le département juif du Shabak a informé la police que des groupes d'activistes juifs de tout le pays avaient l'intention de se rendre aujourd'hui dans des villes mixtes et des villages bédouins du Néguev. C'est ainsi qu'un grand groupe d'activistes juifs est arrivé à Lod avant le couvre-feu.

    20H17 : Tirs sur Ofakim et Nativ Ha-Hasara
    Les sirènes ont retenti à Ofakim et au kibboutz Nativ ha Hasara.

    20H25 : Tirs sur Ofakim à nouveau pris pour cibles
    Vers 20h25, les sirènes ont retenti à Ofakim. Les colonies du conseil régional du Néguev occidental étaient également sous le feu.

    21H Ashdod, Ashkelon et les environs sont ciblées par des tirs de roquettes
    Les alarmes ont retenti à A 21h00 à Ashdod, Ashkelon, ainsi qu'au conseil régional de Hof Ashkelon.
    Les forces de sécurité ont ordonné aux habitants des localités du conseil régional de Hof Ashkelon de ne pas quitter leur domicile.
    Apparemment, les autorités sécuritaires ont des craintes quant à une éventuelle pénétration de combattants palestiniens sur le territoire israélien.

    22H01 Salve de missiles contre 'Ashdod,  Ashkelon et le Néguev occidental. 
    À 22 h 01, une salve de missiles a été tirée de la bande de Gaza vers Ashdod, Ashkelon. L'alarme a également retenti dans des dizaines de localités du Néguev occidental.
    Plusieurs missiles dans la région d'Ashkelon, Ashdod et Sderot ont été interceptés par le Dôme de fer.
    Il y a des informations qu'une roquette aurait frappé une maison à Ashdod. Il n'y a aucune information sur des victimes éventuelles.
    Abu Ubeida, un porte-parole des Brigades Ezzedine al-Qassam (la branche militaire du Hamas), a déclaré qu'environ 90 roquettes avaient été tirées vers Ashdod et Ashkelon en quelques minutes.

    22H15  Le centre d'Israël pris pour cible. Sirènes à l'aéroport Ben Gourion et Modiine
    Les zones peuplées du centre d'Israël ont été soumises à d'intenses bombardements depuis la bande de Gaza.
    Le système de défense antimissile Iron Dome s'est déclenché.
    Une tentative a été faite pour tirer des roquettes sur l'aéroport international Ben Gourion. Auparavant, l'Autorité aéroportuaire israélienne avait notifié à toutes les compagnies aériennes que jusqu'au 18 mai, tous les vols seraient détournés vers l'aéroport de Ramon, situé près d'Eilat.
    Des sirènes ont également retenti dans la zone de Modi'in.

    22H29  Un missile frappe une maison à Ramla - Information non confirmée
    Les habitants de Ramla ont signalé aux services de secours qu'une roquette ou ses fragments étaient tombés sur le territoire de la ville. Il y a également eu des rapports selon lesquels une roquette a frappé un immeuble résidentiel.
    Les sauveteurs et les représentants du département de la logistique, qui sont arrivés sur le site de la chute présumée de la fusée, ont déclaré qu'elle était tombée sur un terrain vague à proximité d'immeubles résidentiels, provoquant la mise à feu de la végétation.

    22H37 Tsahal détruit le siège de l'unité de sécurité intérieure du Hamas
    Le service de presse des Forces de défense israéliennes a rapporté que l'armée de l'air de Tsahal avait détruit le quartier général de l'unité de sécurité intérieure du Hamas.
    Selon les services de renseignement israéliens, le bâtiment détruit abritait le bureau du chef de la sécurité intérieure du district de Rafah et d'autres départements du Hamas.
    De plus, il y avait un entrepôt d'armes dans le bâtiment.

    23H25 Les attaques à la roquette continuent de viser des colonies dans le Néguev occidental
    Les alarmes retentissent dans les colonies du Néguev occidental. Ein Haslosha, Kisufim, Meflasim, Nir Am, Kfar Aza, Saad ont été bombardés.

    23H32 Bombardement de Beer Sheva - Des immeubles résidentiels endommagés
    Une salve de roquettes a été tirée de la bande de Gaza vers Beer Sheva et les colonies du Néguev central.
    La chaîne de télévision Keshet-12 a rapporté qu'une roquette était tombée entre deux immeubles résidentiels à Beer Sheva. Des dommages ont été causés aux bâtiments et aux biens. Il n'y a pas de victimes.
    Les bombardements d'Ashkelon et des villages frontaliers se poursuivent également.

     

  • Israël : Echauffourées entre Juifs et Arabes palestiniens à Lod, Akko (Acre), Haïfa, Jérusalem

    Imprimer

    Dans la nuit du mercredi 12 au jeudi 13 mai, les affrontements entre Juifs et Arabes se sont poursuivis à Lod, à Haïfa et dans d'autres villes d'Israël.

    À Jérusalem et aux alentours, la police a arrêté 37 suspects dans une série d'incidents. Un propriétaire de petite entreprise a été attaqué dans le centre de la capitale. Les affrontements ont eu lieu près du pont à cordes, sur Derekh Haim Bar-Lev et non loin de la porte de Sichem.

    Dans les environs de Beit Shemesh, le propriétaire d'une station-service a été attaqué. Plus tard, un soldat a été attaqué dans la rue Neviim. Trois Arabes ont été arrêtés. La vieille ville de Beit Shemesh a également été attaquée. La police y a détenu deux personnes.

    À Lod, une femme arabe de 29 ans, enceinte de 39 semaines, a été blessée à la tête lors des émeutes. La femme a été emmenée à l'hôpital, où elle a donné naissance à un enfant en toute sécurité. Vers 9 h 30, un jeune juif a été poignardé à Lod par un couteau. Selon la victime, il a été attaqué par un Arabe près de la mosquée. La victime a été légèrement blessée.

    À Akko, des personnes non identifiées ont incendié un bâtiment de trois étages, qui abrite le centre international pour la protection des antiquités, situé dans la vieille ville. L'incendie s'est propagé à un autre bâtiment où se trouvait l'hôtel. La municipalité d'Akko a annoncé qu'elle n'enverrait pas de pompiers et d'employés du bureau du maire en raison d'attaques dans la vieille ville. En raison des émeutes, la liaison ferroviaire avec la ville a été interrompue pendant plusieurs heures et la circulation sur l'autoroute près de la ville a été bloquée.

    À Kafr Kasem, deux véhicules de patrouille de police ont été incendiés. Les Arabes ont jeté des pierres sur les voitures qui passaient. La police a interdit à tous les résidents, à l'exception des résidents locaux, d'entrer dans la colonie et a fermé à la circulation le tronçon de l'autoroute n ° 5 du côté d'Oranit.

    A l'entrée d'Arad, les émeutes des Bédouins locaux se sont poursuivies toute la nuit, jetant des pierres et incendiant des pneus. Il y avait des fragments de pierres lourdes sur l'autoroute, ce qui a créé une urgence. Pour cette raison, la police a fermé l'entrée de la ville pendant plusieurs heures.

    À Haïfa, des personnes non identifiées ont incendié des voitures garées dans un parking à proximité d'un immeuble résidentiel. À la suite de l'incendie criminel, 59 personnes ont été légèrement intoxiquées au monoxyde de carbone. Les victimes ont reçu une assistance, plusieurs personnes ont été conduites dans les hôpitaux de Bnei Zion, Carmel et Rambam. Des vandales inconnus ont jeté des pierres sur le bâtiment du musée d'art de Haïfa, endommageant l'entrée du musée. La police a recueilli des preuves. Dans la région d'Adar et de Moshav Germanit, il y a eu des attaques contre des passants et des actes de vandalisme. Les vitrines de plusieurs magasins sont cassées. Plus tard à Haïfa, trois Arabes ont été arrêtés parce qu'ils étaient soupçonnés d'avoir jeté un cocktail Molotov dans un immeuble résidentiel.

    La police a également arrêté deux suspects dans le passage à tabac brutal à Bat Yam d'un Arabe de 33 ans de Ramla. Un résident local de 20 ans et un résident de Holon de 16 ans ont été arrêtés.

    374 personnes détenues dans différentes villes d'Israël pour avoir participé à des émeutes

    Le service de presse des forces de l'ordre a fait état de l'arrestation de 374 personnes soupçonnées de participation aux émeutes dans diverses villes d'Israël.
    La police a déclaré que la situation avait été maîtrisée dans "des points de tension spéciaux", mais il y a encore plusieurs endroits où la police des frontières et les policiers continuent de disperser les participants aux affrontements entre Arabes et Juifs.
    Par ailleurs, le service de presse de la police a rendu compte de la détention de deux résidents de Lod, âgés de 20 ans, soupçonnés d'avoir utilisé des armes à feu contre des policiers. Les suspects ont été arrêtés alors qu'ils se rendaient à Haifa (Jaffa).

    Netanyahu: "Je m'en fiche si votre sang bouillonne, le lynchage est inacceptable."
    Dans la soirée du 12 mai, le Premier ministre Benjamin Netanyahu a commenté les affrontements entre juifs et arabes dans diverses villes d'Israël.
    "Nous voyons des émeutiers arabes qui incendient des synagogues, incendient des voitures, attaquent des policiers et battent des citoyens innocents. Il est impossible de supporter cela. C'est de l'anarchie. Il n'y a rien qui puisse être justifié, et je vais vous dire Il n'y a rien qui puisse justifier le lynchage d'un Juif par les Arabes, et rien ne peut justifier le lynchage d'un Arabe par les Juifs ", a déclaré le Premier ministre.
    "Je dis aux citoyens d'Israël: je ne suis pas intéressé de savoir si votre sang est en train de bouillir. Vous ne pouvez pas vous faire justice vous-même", a ajouté le chef du gouvernement.
    "J'ai ordonné à la police d'utiliser les pouvoirs d'urgence dont elle dispose, pour assurer le respect normal du couvre-feu. Il a également été décidé de renforcer les unités MAGAV stationnées dans des villes mixtes", a déclaré Netanyahu.

     

    Lien permanent Catégories : ISRAËL, Jaffa, Lod 1 commentaire
  • Gaza/Israël : Poursuite cette nuit des échanges de tirs - Affrontements entre Juifs et Arabes israéliens

    Imprimer

    A 20h29 le mercredi 12 mai, les sirènes d'alarme ont retenti à Sderot.
    Les localités de Gevim, Nir Am, Ibim, Mefalsim, Bror Hail, Or Ner et le collège Sapir sont également sous le feu.
    Certains des missiles ont été interceptés par le système de défense antimissile Iron Dome.

    20H45 : Tirs sur Ashkelon et Kisufim
    Vers 20 h 45, les sirènes d'alerte prévenant des attaques à la roquette ont retenti dans le kibboutz Kisufim, d'Ashkelon et dans la zone industrielle méridionale d'Ashkelon.
    Dix minutes plus tard, des sirènes ont retenti à Ashdod, Ashkelon, les villages de Zikim, Karmia, Nativ ha-Asara, Yad Mordechai, Mavkim.

    Émeutes à Tibériade et à Bat Yam, des manifestants détruisent des entreprises arabes
    Des manifestants juifs, dont des militants du groupe radical de fans de football "La Familia", participent à une manifestation anti-arabe sur le quai de Bat Yam.
    En criant des slogans "Mort aux Arabes!", les manifestants ont saccagé les magasins et les restaurants arabes. Ils se sont ensuite dirigés vers Jaffa, où les émeutes arabes ont eu lieu mardi soir.
    Des manifestations ont également lieu dans certaines autres villes. À Tibériade, selon la salle de rédaction de Kan 11, le passage à tabac de résidents arabes a été observé.

    La circulation des trains suspendue entre Tel Aviv et Lod en raison d'émeutes
    La Compagnie des chemins de fer israélienne (Rakevet Israel) a annoncé une suspension temporaire du trafic ferroviaire sur le tronçon entre Lod et la gare de Hagana à Tel Aviv.
    Le mouvement a été arrêté en raison de la reprise des troubles à Lod.

    Guerre entre Arabes et Juifs : des Arabes ont tenté de lyncher un Juif à Akko, un Arabe est lynché à Bat Yam
    Mercredi soir 12 mai, des attaques menées par des Arabe contre des juifs et des actions similaires de la part de Juifs contre des Arabes ont eu lieu dans diverses villes du pays.
    Un juif, âgé d'environ 30 ans, a été battu par des Arabes sur Egged Square à Akko. L'homme a été battu à coups de pierres et de bâtons. Les médecins ont fourni les premiers soins à la victime, puis l'ont emmenée à l'hôpital de Rambam à Haïfa. L'état de l'homme est jugé critique. Des dizaines d'Arabes ont jeté des pierres sur la police.
    Sur le quai de Bat Yam, une foule de Juifs a tenté de lyncher un Arabe. Selon "Kan 11", un homme conduisant une voiture s'est écrasé dans une clôture de séparation et a ensuite tenté de quitter les lieux. La foule a sorti l'homme de la voiture et l'a sévèrement battu. À en juger par les images de la chaîne de télévision, il n'y avait pas de police sur les lieux. Les médecins ont emmené la victime à l'hôpital Ichilov. L'état de l'homme est grave et stable.
    Il est également rapporté que le chef de la municipalité de Bat Yam, Tzvika Brot, et deux employés de l'inspection municipale ont été légèrement blessés par des pierres lancées sur eux par Juifs en colère. Le maire de la ville et les inspecteurs tentaient de ramener le calme, alors qu'aucun policier n'était présent sur les lieux. Les victimes ont reçu une assistance médicale sur place, la police est également arrivée sur les lieux avec retard et a repris le contrôle de la situation.
    Des responsables de la police ont déclaré avoir réussi à bloquer une tentative d'un groupe de militants de La Familia, armés d'armes , de chaînes et de coups de poing américains, d'atteindre Jaffa, où ils prévoyaient d'attaquer les Arabes.
    Des émeutes ont également eu lieu à Tibériade. Il y a eu une manifestation de résidents juifs qui ont protesté contre l'inaction de la police lors des émeutes arabes à Lod. Un Arabe qui se trouvait sur le site de la manifestation a été attaqué et légèrement blessé.
    À Haïfa, un groupe d'Arabes a organisé une manifestation à Wadi Nisnas. Au cours du rassemblement, des affrontements ont éclaté entre les Arabes et la police. Les forces de l'ordre ont utilisé un équipement spécial pour venir à bout des émeutes.
    Un couvre-feu est en vigueur à Lod à partir de 20h00, mais cela n'a pas empêché des groupes de manivestants arabes d'incendier des voitures appartenant à des Juifs dans la ville.

    L'armée de l'air de Tsahal frappe la Banque nationale de la bande de Gaza
    Le centre d'information palestinien du Hamas a rapporté dans la soirée du 12 mai que les forces aériennes de Tsahal avaient pris pour cible le bâtiment de la Banque nationale dans la bande de Gaza.Plus tôt le 12 mai, selon des sources palestiniennes, diverses institutions financières du secteur impliquées dans le financement du Hamas et d'autres groupes terroristes avaient été soumises à des frappes aériennes.

    Lien permanent Catégories : Ashkelon, ISRAËL, Lod, Tel Aviv, Tiberiade 0 commentaire
  • Gaza/Israël : Après-midi et soirée du 12 mai 2021 - Mis à jour au fur et à mesure des évènements

    Imprimer

    Poursuite des bombardements

    13H37 : Tsahal détruit un lance-roquettes qui visait Ashdod et Ashkelon
    Le service de presse de Tsahal rapporte que les Forces de défense israéliennes ont détruit un lance-roquettes du Hamas dans la partie nord de la bande de Gaza.
    Le lance-roquettes visait à détruire les systèmes anti-missiles d'Ashdod et Ashkelon.
    L'armée israélienne rapporte également qu'elle a attaqué deux lance-missiles antichar (ATGM).

    Vers 13h45, ls sirènes d'alarme annonçant une attaque à la roquette ont retenti dans les localités situées à la frontière avec la bande de Gaza. Aucun blessé ni dommage n'a été signalé.

    A 13h57 Les sirènes d'alarme ont à nouveau retenti à Ashkelon, Ashdod et les villages environnants.

    À 14 h 13 Les alarmes retentissent à nouveau dans les localités à la frontière avec la bande de Gaza.
    1854929.jpegÀ 14 h 50, les alarmes «Tseva adom», annonçant des attaques à la roquette sur le territoire israélien, retentissent à Ashdod, Geder et les localités voisines.

    14H56 : L'armée israélienne communique avoir attaqué des usines d’armes dans la bande de Gaza
    Des avions israéliens ont attaqué deux cibles du Hamas et du Jihad islamique dans la partie nord de la bande de Gaza.
    Il s'agit d'installations pour la production d'armes et de munitions.
    Le bureau de presse de Tsahal rapporte que les installations étaient situées dans des zones résidentielles. Les FDI précisenta avoir fait tout leur possible pour éviter des victimes civiles.

    Vers 15 h 15, les alarmes annonçant des attaques à la roquette ont commencé à retentir dans les localités de Beer Sheva, Dimona et bédouines du Néguev.
    Il y a des rapports d'interceptions de missiles par le Dôme de fer dans le ciel au-dessus de Beer Sheva.
    Aucune information sur des victimes ou des destructions n'a été rapportée.

    Les bombardements massifs d'Ashdod, d'Ashkelon et des villages de Shfeli se poursuivent. Les résidents signalent des bruits d'explosions. Les alarmes hurlent sans arrêt dans les localités à la frontière avec la bande de Gaza.
    Il n'y a eu d'informations sur d'éventuelles victimes ou de destructions. Des Interceptions de missiles ont été signalées dans le ciel d'Ashdod.
    Une roquette est tombée dans une zone dégagée près de la zone industrielle d'Ashkelon.

    À 16 h 48, Les sirènes d'alarme ont été à nouveau déclenchées dans le village de Nativ ha-Asara, situé près de la frontière avec Gaza. Les sirènes ont ensuite retenti pendant plusieurs minutes dans d'autres zones limitrophes de la bande de Gaza.

    Le Jihad islamique revendique la responsabilité du bombardement nocturne du centre du pays
    La branche militante de l'organisation terroriste du Jihad islamique a revendiqué la responsabilité du bombardement de Gush Dash dans la nuit du 12 mai."Nous n'abandonnerons pas la résistance, quelles que soient les victimes", ont déclaré les terroristes dans un communiqué.

    Le Hamas tire 50 roquettes sur Ashdod et 15 sur Dimona
    Le Hamas affirme qu'après l'élimination des responsables de «l'état-major de l'aile militaire du Hamas», les militants ont tiré plus de 50 missiles sur Ashdod et 15 missiles sur Dimona.
    Auparavant, le service de presse de Tsahal avait rapporté qu'à la suite d'une opération conjointe de l'armée et du Service général de sécurité (SHABAK), plusieurs commandants de haut rang de "l'état-major général du Hamas" qui appartenaient à l'aile militante du organisation terroriste ont été éliminés.
    Selon le service de presse de l'armée, il s'agit de la première opération au cours de laquelle plusieurs responsables du Hamas sont éliminés simultanément dans différents endroits. Dans ce cas, l'opération a été menée à Khan Younes et dans la ville de Gaza.

    Ministère de la Santé de Gaza: 56 tués et plus de 335 blessés à Gaza depuis le début des affrontements 
    Le ministère de la Santé de l'administration du Hamas opérant dans la bande de Gaza a déclaré que depuis le début de la confrontation, 56 habitants du secteur ont été victimes des actions de l'armée israélienne.
    Parmi eux, selon la partie palestinienne, 14 mineurs et trois femmes. On dénombre également plus de 335 blessés.
    L'armée israélienne affirme de son côté que l'écrasante majorité des personnes tuées à Gaza sont des commandants et des combattants d'organisations de la résistance palestinienne.

    Les commandants de la "brigade de Gaza" et les commandants de la cyberunité du Hamas éliminés
    Le service de presse des Forces de défense israéliennes rapporte qu'il y a quelque temps, à la suite de frappes ponctuelles sur des cibles dans la bande de Gaza, les commandants de la brigade de Gaza et de la cyber-unité du Hamas ont été éliminés.

    forward_2.gifLe Hamas menace de marquer l'Aïd al-Fitr par un bombardement sans précédent d'Israël
    La direction du Hamas à Gaza menace de reprendre les bombardements massifs du centre d'Israël après le début de la célébration de l'Aïd al-Fitr (la fin du mois de Ramadan).
    Une déclaration du Hamas circule dans les médias et les réseaux sociaux selon laquelle les attaques à la roquette reprendront à partir de 18h00.
    Le commandement du Hamas promet de battre le record de l'intensité des bombardements d'Israël, établi dans la nuit du 12 mai.

    Musa Abu Marzouk.jpegRéponse du Hamas à la demande de l'UE: "Nous utiliserons des missiles à longue portée"
    Musa Abu Marzouk (photo), le chef adjoint du Politburo du Hamas, a déclaré qu'il avait reçu un appel de l'Union européenne avec une demande "d'arrêter de bombarder Israël avec des missiles à courte portée".

    "J'ai répondu que nous arrêterons d'utiliser des missiles à courte portée et utiliserons des missiles à longue portée", a déclaré Abu Marzouk.

    "Couvre-feu" à Lod à partir de 20H00
    La police israélienne a annoncé un couvre-feu à Lod à partir de 20h00 le 12 mai. La veille la ville avait été le théâtre de violentes émeutes des habitants arabes de la ville. 
    Les rues de la ville sont patrouillées par des centaines de policiers et de gardes-frontières.

    Tsahal a donné les noms des six commandants du Hamas liquidés à Gaza
    Le service de presse de Tsahal a envoyé un message aux médias, dans lequel les noms de six dirigeants de militants du Hamas qui ont été liquidés à Gaza au cours de la dernière journée ont été cités.
    Il s'agit de: 1) Sami Rajuan, qui dirigeait les cyber divisions du Hamas, 2) Jumaa Tahla, l'un des principaux ingénieurs du Hamas, 3) Basam Isa, un général de brigade des unités du Hamas dans la ville de Gaza, 4) Khazam Khatib , l'un des principaux ingénieurs du Hamas, 5) Walid Shimali, responsable des infrastructures du Hamas, 6) Jamal Zabda, l'un des principaux ingénieurs du Hamas.
    1855449.jpeg

    Tsahal publie une vidéo de l'attaque au missile d'un véhicule du Jihad islamique à Gaza
    E1LLC0BX0AIxmJ9.jpeg

    Le service de presse des Forces de défense israéliennes rapporte qu'une voiture transportant des unités de roquettes du Jihad islamique a été attaquée dans la ville de Gaza. La frappe a fait 4 morts et 6 blessés.

    Tsahal détruit la tour Shorouq (Sunrise) abritant les renseignements du Hamas 
    Le service de presse des Forces de défense israéliennes rapporte que dans le sud de la bande de Gaza, une frappe a pris pour cible un bâtiment de 14 étages, qui abritait des unités de renseignement militaire du Hamas.
    Le même bâtiment abritait "une infrastructure de communication utilisée par les organisations palestiniennes pour transmettre des messages tactiques et militaires", a déclaré Tsahal.
    L'ensemble du bâtiment al-Shorooq s'est effondré. Il s'agissait d'une tour résidentielle de 14 étages dans l'un des quartiers prestigieux de Gaza .
    Des sources à Gaza rapportent des décès, y compris d'enfants, à la suite de la frappe. Tsahal avait pourtant prévenu les résidents qu'ils devaient quitter l'immeuble au plus vite car il allait être pris pour cible.
    Immeuble Shorouq.jpeg

    La vidéo montre comment Tsahal a appelé le directeur de l'un des bâtiments détruits pour le prévenir qu'il allait être ciblé. Les militaires israéliens lui donnent le temps qu'ont les résidents pour quitter les lieux et par quel moyen l'attaque allait être menée.

     Tirs massifs en provenance de Gaza dans la soirée : 130 roquettes ont été lancées vers Ashkelon, Sderot et Netivot dans la soirée
    A 20h29 le mercredi 12 mai, les sirènes d'alerte de Tseva Adom se sont déclenchées à Sderot.
    Les localités de Gevim, Nir Am, Ibim, Mefalsim, Bror Hail, Or Ner et le collège Sapir sont également sous le feu.
    Certains des missiles ont été interceptés par le système de défense antimissile Iron Dome. 

    Un enfant de 5 ans tué par une frappe de missile à Sderot
    Un enfant de 5 ans, Ido Avigal, a été tué à la suite de la chute d'un missile à Sderot. Six autres personnes ont été blessées. Une femme de 40 ans et un garçon de 6 ans ont des blessures jugées modérées  .
    L'état de quatre autres blessés est considéré comme léger.
    Selon les données primaires, les victimes se trouvaient dans une pièce protégée. Pour le moment, on ne sait pas ce qui a causé la tragédie - le mur de la pièce protégée n'a pas résisté à un coup direct du missile ou à cause d'une fenêtre laissée ouverte.
    E1M6egeXMAQdNYV.jpegAu moins 180 roquettes ont été lancées vers Israël de 6 heures à 20 heures
    Le service de presse des Forces de défense israéliennes a rapporté qu'au moins 180 roquettes avaient été tirées de la bande de Gaza vers Israël le 12 mai de 06h00 à 20h00.
    40 roquettes n'ont pas atteint Israël et ont chuté dans la bande de Gaza.
    Des dizaines de missiles ont été interceptés par le système de défense antimissile Iron Dome.

  • Gaza/Israël : Poursuite des violents échanges de tirs - Remis à jour au fur et à mesure des évènements

    Imprimer

    Les bombardements du centre et du sud d'Israël se poursuivent, plus de 100 roquettes sont tirées depuis Gaza
    A 2h58, les sirènes "Tseva hell" ont à nouveau retenti dans les villes du centre d'Israël. Des explosions ont éclaté peu de temps après.

    Des dizaines de roquettes ont été tirées depuis Gaza. Le système de défense antimissile Iron Dome est entré en action.

    Deux personnes tuées par une roquette frappant une voiture à Lod
    Le service de presse de la police israélienne rapporte que vers 3 heures du matin, une jeune fille, Nadine Awad, âgée de 16 ans, a été tuée par une roquette tirée de Gaza sur une voiture à Lod. Son père, Khalil Awad, âgé de 52 ans, a été grièvement blessé et est décédé plus tard à l'hôpital Asaf ha-Rofe de Tzrifin. Cela porte à cinq le nombre de personnes décédées du côté israélien depuis le début de ces nouvelles hostilités.
    E1MW2cOWYAAzRVd.jpeg

    De nombreux citoyens ont eu besoin d'une aide psychologique pour se remettre d'un état de choc nerveux.

    03:04. Les sirènes ne s'arrêtent plus. De nombreuses explosions se font entendre.

    03:08. Poursuite du hurlement des sirènes et des bruits de bombes.
    Les sirènes et les explosions ont également été entendues dans le district de Sharon et dans le sud du pays.
    Beer Sheva a subi des bombardements massifs.
    Plusieurs frappes de missiles ont été enregistrées. Ils n'ont apparemment pas été abattus par le système de défense antimissile.

    03:19. Le MADA rapporte qu'il n'y a eu aucun rapport faisant état de victimes dans cette série d'attaques.

    03:25. Sirènes au centre d'Israël.
    Selon des estimations préliminaires, plus de 100 roquettes ont été tirées de Gaza en une demi-heure.

    03:39. Sirènes au centre d'Israël.

    A 4 h 59, plusieurs explosions ont de nouveau été entendues dans le centre d'Israël sans que les sirènes n'aient retenti au préalable.

    5:04. Sirènes au centre d'Israël. Plusieurs explosions se font entendre.
    Ashdod, Ashkelon et le district de Shfela ont également été bombardés depuis Gaza.

    Vers 6 heures du matin, les sirènes ont à nouveau retenti, puis des explosions ont été entendus à Sderot, Ashkelon, Ashdod et au nord, ainsi que dans les régions limitrophes de Gaza.
    Des explosions ont également été entendues dans les environs de Tel Aviv.

    Vers 7 h 15, les sirènes d'alarme ont retenti dans le kibboutz Ain ha-Shlosha et un certain nombre d'autres localités près de la frontière de Gaza. Des explosions ont été entendues peu de temps après.

    Vers 8 h 35 les alarmes ont retenti dans le secteur de Kerem Shalom dans le conseil de district d'Eshkol à la frontière avec la bande de Gaza, avertissant de l'imminence d'une attaque à la roquette.

    A 10h45 à Nativ Ha-Asara le signal "Tseva Hell" a été déclenché, annonçant une attaque à la roquette.
    Quelques minutes plus tard, des signaux ont suivi dans d'autres colonies à la frontière avec la bande de Gaza.1854644.jpeg

    À 11h40, les sirènes ont retenti dans les zones frontalières, avertissant d'attaques à la roquette.
    Les militants du Hamas continuent de bombarder le village de Nativ Ha-Asara à la frontière avec la bande de Gaza, où une jeep de Tsahal a déjà été touchée par un missile antichar, provoquant la mort d'un soldat.

    Vers 12h45, les sirènes Tseva Adom (Enfer de Tseva) ont retenti à Nativ Ha-Asara et Yad Mordechai, prévenant des attaques à la roquette depuis la bande de Gaza.

    Vers 13H, un missile a frappé un magasin à Hof Ashkelon, personne n'a été blessé
    Une roquette lancée depuis la bande de Gaza a touché une épicerie dans l'une des localités du conseil du district de Hof-Ashkelon.
    Il n'y a pas eu de victimes mais le magasin est détruit.

    850 roquettes tirées depuis Gaza
    Selon les FDI, du soir du 10 au matin du 12 mai, un total d'environ 850 roquettes ont été tirées de la bande de Gaza vers Israël par des terroristes. Les cibles des attaques de missiles étaient des installations civiles et militaires, des zones résidentielles.

    Dans la matinée du mercredi 12 mai, deux personnes ont été légèrement blessées à la suite d'une attaque à la roquette dans un village du district de Shfela. Des dommages ont été causés à un immeuble résidentiel.
    Selon le service Magen David Adom, un homme d'environ 60 ans a été blessé à l'œil et un homme d'environ 50 ans a reçu une coupure à la tête par des fragments de verre.

    Tsahal continue de frapper des cibles dans la bande de Gaza
    En réponse aux attaques à la roquette contre les régions centrales du pays, le service de presse des Forces de défense israéliennes a rapporté que les FDI continuaient de frapper des positions des militants dans la bande de Gaza

    Tsahal a attaqué  le siège du Hamas à Gaza
    Le service de presse des Forces de défense israéliennes rapporte que dans la nuit du 12 mai, un gratte-ciel du Hamas a été attaqué dans la zone de Ramal (banlieue nord-ouest de la ville de Gaza), qui abritait entre autres le siège du Hamas.
    Ce bâtiment abritait le quartier général du renseignement du Hamas, le quartier général de planification du Hamas en Cisjordanie et le département d'information du Hamas.

    Deux chefs du renseignement militaire du Hamas éliminés
    Le service de presse des Forces de défense israéliennes rapporte qu'à la suite de l'attaque contre l'immeuble de la zone de Ramal à Gaza, deux chefs des services de renseignement militaires du Hamas ont été éliminés.
    Selon Tsahal, le chef du département de sécurité du renseignement militaire du Hamas, Hasan Kaugi, et son adjoint, Wail Isa (le frère du chef du contre-espionnage du Hamas, Marwan Isa), ont été tués.

    "Avant l'attaque, l'armée israélienne avait averti les civils dans le bâtiment et leur avait donné suffisamment de temps pour évacuer le bâtiment", indique le communiqué officiel.

    Safa avait précédemment rapporté que deux enfants et une femme avaient été tués lors de la frappe d'un domicile par les FDI dans la région de Tal al-Hawa, à la périphérie ouest de Gaza.

    Deux militants impliqués dans des attaques à la roquette tués à Gaza
    Peu de temps après une nouvelle série d'attaques à la roquette contre le centre et le sud d'Israël, le service de presse de Tsahal a rapporté que l'armée de l'air israélienne avait éliminé deux militants impliqués dans ces attaques.

    Le service de presse de Tsahal rapporte que les forces de défense aérienne des Forces de défense israéliennes ont abattu un véhicule aérien sans pilote lancé depuis la bande de Gaza.

    L'armée israélienne attaque les maisons des dirigeants du Hamas à Gaza
    Dans la matinée du 12 mai, le service de presse des Forces de défense israéliennes a rapporté qu'en réponse aux bombardements incessants du territoire israélien, les FDI avaient attaqué des maisons appartenant aux dirigeants du Hamas.
    Selon Tsahal, les frappes ont été menées contre les maisons du "général de brigade" Basam Isa à Gaza, du "brigadier général" Rafa Salameh à Khan Younis et du chef des services de renseignement militaires du Hamas, Muhammad Yazuri.

    Omer Tabib.jpegUn mort et deux blessés par le tir depuis Gaza d'un missile antichar contre une jeep des FDI
    Le service de presse de Tsahal rapporte qu'un missile antichar Kornet a été tiré depuis la partie nord de la bande de Gaza sur le territoire israélien.
    Une roquette a frappé une jeep de l'armée dans le village de Nativ ha-Asara, à la frontière avec Gaza. Trois Israéliens ont été blessés. Deux d'entre eux sont dans un état critique. L'un d'eux est décédé des suites de ses blessures à l'hôpital Barzilai d'Ashkelon peu de temps après.
    Les brigades Ezzedine al-Qassam, la branche militaire du Hamas, ont revendiqué la responsabilité du tir de missile.
    Immédiatement après, des bombardements de mortier ont commencé sur Nativ ha-Asara et d'autres colonies à la frontière.
    L'identité du soldat décédé a été communiquée. Il s'agit du sergent chef Omer Tabib (photo ci-dessus), du 931e bataillon de la brigade Nahal.
    اسرائيل_2.jpeg

    Information sur un autre tir de missile antichar (ATGM)
    Le service de presse de Tsahal rapporte le lancement d'un autre missile antichar de la bande de Gaza vers Israël.
    Les informations sont en cours de spécification.
    Les chars israéliens répliquent
    Des chars israéliens bombardent maintenant la zone d'où provenaient les tirs d'ATGM, dans le nord de la bande de Gaza.

    Le ministère de la Santé de Gaza rapporte que les bombardements israéliens ont tué 45 personnes
    Le ministère de la Santé de l'administration du Hamas opérant dans la bande de Gaza a déclaré que 45 habitants du secteur avaient été tués par des Israéliens depuis le début de la dernière confrontation.

    Parmi eux, selon la partie palestinienne, 13 enfants et trois femmes font partie des personnes décédées. On rapporte également 296 blessés.

    Des centaines de MAGAV déployés à Lod
    Des centaines de membres de la police des frontières (MAGAV), qui se trouvaient auparavant en Cisjordanie, ont été redéployés d'urgence à Lod, Akko, Ramla et d'autres villes, où des émeutes ont eu lieu ces derniers jours.
    Le conseiller juridique du gouvernement, Avihai Mandelblit, avait donné la permission d'utiliser les unités de Tsahal pour mettre fin aux émeutes à Lod et dans d'autres villes.

    L'armée de l'air israélienne attaque des militants qui lançaient des drones munis d'explosifs
    Vers 13H15, un communiqué de l'armée a indiqué que des avions de Tsahal avaient attaqué un groupe de militants dans la bande de Gaza, qui tentaient de lancer des véhicules aériens sans pilote remplis d'explosifs en Israël.