Liwa Ahrar al-Irak

  • Irak: les forces turques neutralisent deux membres du PKK dans le nord

    Imprimer

    La Défense turque a, annoncé, dimanche 24 juillet 2022,  avoir neutralisé deux combattants du PKK dans le nord de l'Irak.

    Les terroristes ont été neutralisés dans le cadre de l'opération "Griffe-Serrure",a indiqué le ministère turc de la Défense, réitérant que les opérations antiterroristes se poursuivront sans relâche.

    4000 soldats turs présents en Irak
    Selon Yaralla, le chef d'état-major de l'armée irakienne, il existe cinq bases militaires turques et plus de 4 000 soldats turcs sur des terres irakiennes occupant illégalement des zones du nord de l'Irak. Vidéo.

    La brigade Ahrar al-Iraq mène des attaques contre "l'occupation turque"
    La Brigade "Liwa Ahrar al-Irak" a annoncé le début d'une série d'attentats contre "l'occupation turque" en représailles aux victimes du massacre de Dohuk, qui a tué 17 Irakiens dans une attaque que les forces turques ont désavouée après avoir été accusées d'en être responsable.

    La faction se faisant appeler "Liwa Ahrar al-Iraq" a déclaré avoir mené une violente attaque à l'aide de missiles Grad contre la base militaire "Zaylkan" de l'armée turque située dans la région de Bashiqa.

    La faction a indiqué dans un communiqué que les rafales de roquettes avaient été lancées depuis la province de Mossoul.  L'une des roquettes était d'un calibre de 122 mm, et les rafales se sont poursuivies successivement vers la base de Zaylkan. 

    Les médias turcs ont rapporté que "des milices" attaquaient notre base à Bashiqa avec des missiles Grad.

    Un responsable local du gouvernorat de Dohuk a affirmé qu'un seul missile était tombé sur la base militaire turque. Le directeur du district de Zaylkan, Muhammad Amin, a déclaré ; Le camp de Zaylkan a été bombardé avec un missile qui est tombé à proximité de la base.

    Il a souligné qu'il n'y avait pas eu de blessés à la suite du bombardement, ajoutant que deux missiles avaient été saisis sur la rampe de lancement. 

    Une source de sécurité irakienne a rapporté l'attaque contre la base turque dans la région de Bashiqa. Selon elle, un certain nombre de missiles ont visé une base militaire turque stationnée dans la région de Bashiqa. Elle a précisé que trois missiles étaient tombés à proximité de la base militaire turque de Zaylkan.

    Jeudi 21 juillet, Bagdad a annoncé avoir convoqué l'ambassadeur d'Ankara et lui avoir remis une note exigeant le retrait des forces turques de ses terres et des excuses officielles pour l'attaque à la bombe qui a tué des civils à Dohuk dans la région du nord du Kurdistan irakien, mercredi 20 juillet.

    Le ministère irakien des Affaires étrangères a indiqué dans un communiqué qu'il avait convoqué l'ambassadeur de Turquie, Ali Reza Konay, pour protester "contre l'attaque flagrante et criminelle... qui a entraîné la mort et des blessés d'un grand nombre de civils irakiens, dont des femmes". et des enfants, dans le but d'intimider la population et semé la panique parmi elle. »

    Les autorités irakiennes ont demandé au Conseil de sécurité de tenir une session d'urgence sur les récentes attaques turques, qui ont visé le gouvernorat de Dohuk dans la région du Kurdistan au nord de l'Irak. Le ministère irakien des Affaires étrangères a annoncé qu'il avait déposé une plainte auprès du Conseil de sécurité de l'ONU, contre "l'agression turque".

    Le ministère irakien des Affaires étrangères a déclaré dans un communiqué : "Le ministère des Affaires étrangères annonce qu'une plainte a été déposée auprès du Conseil de sécurité pour tenir une session d'urgence sur l'agression turque".

    Mercredi 20 juillet, un bombardement turc avait visé la station balnéaire de Barkh dans le gouvernorat de Dohouk, faisant 9 morts et 23 blessés.