Ldaotsaf

  • Cameroun : Une femme kamikaze de l'organisation islamiste Boko Haram neutralisée

    Imprimer

    Une femme kamikaze qui avait été infiltrée dans la localité de Ldaotsaf par le groupe islamiste radical  Boko Haram a été neutralisée par les troupes camerounaises alors qu'elle s'apprêtait à déclencher l'engin explosif attaché à son corps.
     
    L'incident a eu lieu dans la nuit du mercredi 16 décembre à Mayo-Moskota dans la région de l'Extrême-Nord du Cameroun mais n'a été révélé que maintenant.
     
    "La femme s'est discrètement infiltrée dans le village et cherchait en fait une cible où faire exploser la bombe qu'elle portait attachée à son corps", a déclaré le porte-parole de la force.
     
    Selon des témoins oculaires dans le village, «trois kamikazes sont entrés dans le village tandis que d'autres combattants du groupe terroriste Boko Haram encerclaient le village et tiraient en l'air».
     
    «Les gens se sont mis à courir par crainte pour leur vie. Les kamikazes ont profité de la confusion pour se mêler à la foule qui se dirigeait vers le camp militaire », a déclaré un témoin oculaire.
     
    Il a ajouté que les villageois les ont repérées alors qu'elles essayaient de se fondre dans la foule.
     
    «Les villageois qui étaient armés de gourdins et d'autres armes ont agressé les femmes kamikazes, en blessant une gravement. La femme blessée a finalement été achevée par les soldats tandis que ses deux compagnes réussissaient à fuir.
     
    La ceinture explosive de la kamikaze a été désamorcée par l'armée.