Lavrentyev Alexander (Représentant de Putin pour l

  • Syrie : Selon Al-Sharq al-Awsat, la Russie utilise Israël pour chasser l'Iran de Syrie

    Imprimer

    Le journal panarabe Al-Sharq al-Awsat rapporte que le Corps des gardiens de la révolution islamique d'Iran (CGRI) a commencé à évacuer la base aérienne stratégique T-4 dans l'est de la province de Homs. Pour al-shark al-Awsat, il s'agit d'un grand succès de la Russie dans la confrontation avec l'Iran en Syrie.

    Selon la publication, les pressions russes remontent à février 2021, lorsque la Russie a exigé que l'Iran évacue la base T-4. Les Iraniens ont refusé  au motif qu'ils l'occupaient avant même l'intervention russe dans le conflit syrien.

    En réponse, la partie russe a commencé à transférer des troupes sur le T-4, mais a néanmoins évacué la base, la laissant aux Iraniens. Cela a été suivi d'une intensification des attaques israéliennes. Les Iraniens ont appelé les Russes à revenir et à transférer les avions vers l'aérodrome, mais Moscou a rejeté ces appels, laissant le CGRI seul sous les coups des Israéliens.

    Al-Sharq al-Awsat note également que l'évacuation de l'aéroport a coïncidé avec la visite à Téhéran d'une délégation russe composée du représentant spécial du président pour la Syrie Alexander Lavrentyev, du vice-ministre des Affaires étrangères Sergueï Vershinine et de représentants du ministère de la Défense.

    À Damas, à la veille de sa visite, Lavrentyev a déclaré que la Russie faisait des efforts pour mettre fin aux attaques israéliennes qui violent la souveraineté syrienne. Dans le même temps, il a déclaré l'inadmissibilité d'une réponse militaire, car cela pourrait provoquer une nouvelle guerre.

    Après cela, des informations sont apparues selon lesquelles la Russie avait convaincu l'Iran de quitter plusieurs bases, soi-disant pour priver Israël de toute justification de ses attaques contre la Syrie. Des sources iraniennes réfutent les informations données dans la publication. Selon eux, il n'y a pas eu d'évacuation.