Lavrentyev Alexander (Représentant de Putin pour l

  • Syrie : L'augmentation des activités terroristes en Syrie inquiète la Russie

    Imprimer

    Lavrentiev Alexander.jpegL'envoyé spécial du président russe en Syrie, Alexandre Lavrentiev (photo), a révélé que les groupes terroristes ont intensifié leurs activités pratiquement dans toute la Syrie, et pas seulement dans le nord du pays.

    "Cela ne peut qu'être alarmant, la récente augmentation des activités des groupes terroristes - non seulement dans le nord de la Syrie, mais pratiquement dans tout le pays", a déclaré Lavrentiev aux journalistes.

    Lavrentiev a également indiqué que cette augmentation et cette intensification incluent également les éléments de l'Etat islamique.

    L'envoyé russe a déclaré qu'il espérait discuter en détail des options pour renforcer la lutte contre les groupes terroristes et unir les efforts de toutes les parties impliquées.

    Le 21 décembre, des négociations ont commencé à Nur-Sultan pour la formule "Astana" pour le règlement en Syrie. Et participent à ces consultations de deux jours, des délégations des pays garants - Iran, Russie et Turquie, en plus du gouvernement syrien, de l'opposition armée syrienne et des Nations Unies.

     

     

  • Syrie : Selon Al-Sharq al-Awsat, la Russie utilise Israël pour chasser l'Iran de Syrie

    Imprimer

    Le journal panarabe Al-Sharq al-Awsat rapporte que le Corps des gardiens de la révolution islamique d'Iran (CGRI) a commencé à évacuer la base aérienne stratégique T-4 dans l'est de la province de Homs. Pour al-shark al-Awsat, il s'agit d'un grand succès de la Russie dans la confrontation avec l'Iran en Syrie.

    Selon la publication, les pressions russes remontent à février 2021, lorsque la Russie a exigé que l'Iran évacue la base T-4. Les Iraniens ont refusé  au motif qu'ils l'occupaient avant même l'intervention russe dans le conflit syrien.

    En réponse, la partie russe a commencé à transférer des troupes sur le T-4, mais a néanmoins évacué la base, la laissant aux Iraniens. Cela a été suivi d'une intensification des attaques israéliennes. Les Iraniens ont appelé les Russes à revenir et à transférer les avions vers l'aérodrome, mais Moscou a rejeté ces appels, laissant le CGRI seul sous les coups des Israéliens.

    Al-Sharq al-Awsat note également que l'évacuation de l'aéroport a coïncidé avec la visite à Téhéran d'une délégation russe composée du représentant spécial du président pour la Syrie Alexander Lavrentyev, du vice-ministre des Affaires étrangères Sergueï Vershinine et de représentants du ministère de la Défense.

    À Damas, à la veille de sa visite, Lavrentyev a déclaré que la Russie faisait des efforts pour mettre fin aux attaques israéliennes qui violent la souveraineté syrienne. Dans le même temps, il a déclaré l'inadmissibilité d'une réponse militaire, car cela pourrait provoquer une nouvelle guerre.

    Après cela, des informations sont apparues selon lesquelles la Russie avait convaincu l'Iran de quitter plusieurs bases, soi-disant pour priver Israël de toute justification de ses attaques contre la Syrie. Des sources iraniennes réfutent les informations données dans la publication. Selon eux, il n'y a pas eu d'évacuation.