Korsia Chaim

  • L'Algérie a annulé le visa du grand rabbin de France, qui faisait partie de la délégation de Macron

    Imprimer

    Selon la chaîne libanaise Al-Mayadin, citant des sources bien informées, les autorités algériennes ont bien annulé le visa d'entrée du grand rabbin de France, Haïm Korsia, qui devait accompagner le président Français lors de sa visite en Algérie. Corsia est le fils d'émigrés d'Algérie.

    La raison officielle est le coronavirus, mais des sources de la chaîne affirment qu'en fait la décision a été causée par la position pro-israélienne de Corsia et le fait que les autorités algériennes s'opposent à la normalisation des relations avec l'entité sioniste. "Nous n'avons pas de juifs, donc nous n'avons pas besoin de rabbin", disent-ils.

    La suppression du visa a été précédée d'une campagne publique de grande envergure, dans laquelle les islamistes ont joué un rôle majeur. Ils ont, entre autres, rappelé qu'Israël avait normalisé les relations avec le Maroc, principal adversaire de l'Algérie, ainsi que le match "scandaleux" en Israël du club de football de Nice, qui comprend également des Algériens.

    La visite de Macron en Algérie débute le 25 août. Il est censé marquer la réinitialisation des relations entre la France et l'Algérie. Cependant, le président français a annoncé à l'avance qu'il n'avait pas l'intention de demander pardon à l'Algérie pour le passé colonial.