Konna

  • Mali : un militaire tué et 12 assaillants neutralisés dans une attaque au centre

    Imprimer

    Un militaire malien a été tué et quatre autres ont été blessés, mardi 6 avril, dans l'attaque d'une position des Forces armées maliennes (FAMa) à Konna, dans la région de Mopti, au centre du Mali.

    "Très tôt ce matin, mardi 06 avril 2021, les FAMa ont réagi vigoureusement à une attaque terroriste à Konna", a indiqué l'armée malienne sur site officiel.

    "Cette riposte au poste de Konna a donné un bilan provisoire d'un mort et 4 blessés légers côté FAMa", a précisé la même source, ajoutant que douze corps d'assaillants ont été récupérés, ainsi que des fusils et du matériel de transmission.

    C'est la cinquième attaque enregistrée dans le centre du Mali en moins d'un mois.

    Dimanche dernier, des combats ont opposé des soldats maliens à des hommes armés dans le secteur de Mafuné, dans la région de Ségou. Six assaillants ont été neutralisés et trois soldats maliens ont été blessés, dont un grave, selon un bilan de l'armée.

    Le vendredi 2 avril courant, une attaque a visé un poste militaire de la commune de Diafarabé dans la région de Mopti. Selon un bilan provisoire publié par l'armée, trois militaires ont été tués et dix-sept  autres ont été blessés, dont six graves.

    Une dizaine d'assaillants ont été neutralisés dans cette attaque. Le samedi 27 mars, des hommes armés non identifiés ont attaqué le poste de gendarmerie de Madiakuy, dans la région de Ségou. Un gendarme a été tué dans cette attaque.

    Le jeudi 25 mars, d'autres hommes armés non identifiés ont attaqué le poste de sécurité de Médina Coura, une localité située dans la commune urbaine de Mopti. Selon un bilan publié par l'armée, un militaire a été tué, deux autres ainsi qu'un civil ont été blessés lors de l'attaque. Dans la nuit du mercredi 24 mars, une autre attaque a visé un camp de cantonnement des anciens combattants près de la ville de Sévaré, dans la région de Mopti. Deux éléments du camp ont été tués et un troisième a été blessé.

    Le centre du Mali est confronté ces dernières années à une hausse de l'insécurité, en raison des attaques terroristes et des conflits intercommunautaires.

  • Mali : Deux soldats maliens tués et sept autres blessés dans une embuscade

    Imprimer

    ATT.E.B.

    Deux soldats maliens ont été tués et 7 autres blessés dans une embuscade dans la région de Mopti, au centre du Mali, a fait savoir l'armée malienne dans un communiqué.

    L'embuscade à eu lieu mardi 23 février 2021 vers 14h "sur la RN6 à 32 km environ au nord-est de Sévaré", a précisé le communiqué.

    "Une mission FAMa de la 53ème Compagnie d’Intervention Rapide (CIR), quittant Sévaré pour Konna, est tombée dans une embuscade tendue par des Groupes Armées Terroristes (GAT)", a indiqué la même source.

    "Le bilan provisoire est de, côté FAMa, 2 morts et 7 blessés. Les blessés ont été évacués à l’hôpital régional Somino Dolo de Sévaré", a ajouté le communiqué des forces armées maliennes, faisant savoir également que des renforts terrestres et aériens ont été déployés sur le lieu de l'embuscade.

    Les embuscades et les attaques aux engins explosifs improvisés sont récurrents, notamment dans le centre du Mali et la région des trois frontières entre le Mali, le Niger et le Burkina Faso.

    Le Mali a basculé dans l'insécurité depuis 2012 et, malgré le déploiement de forces régionales et internationales, la situation ne s'est pas stabilisée.

  • Mali : une vingtaine de terroristes neutralisés

    Imprimer

    Une vingtaine de terroristes ont été neutralisés, jeudi dans le centre du Mali, ont annoncé les Forces armées maliennes (Fama) dans un communiqué rendu public sur leur dite officiel.

    L’opération toujours en cours se déroule « dans le secteur de Konna-Douentza entre Bima-Batouma dans la région de Mopti », au centre du pays, dans le même endroit où a eu lieu l’embuscade qui a coûté la vie à 4 soldats de la gendarmerie anti-braconnage, plus tôt dans la journée de jeudi.

    "Une vingtaine de GAT (Groupe Armé Terroriste) neutralisés suite à l'attaque complexe contre les FAMa, le 27 août 2020 à Douentza. L'aviation est arrivée sur zone. Ainsi une vingtaine de GAT ont été neutralisés", ont précisé les Fama.

    Après l’arrivée de l’aviation sur zone, les Fama avancent un bilan provisoire – outre les 20 terroristes neutralisés- de « deux pick-up récupérés et une dizaine de motos détruites ».

    Pour rappel, les opérations ont commencé dans la matinée du jeudi, après qu’une brigade anti-braconnage est tombée dans une embuscade "à environ 25 Km de Konna sur le tronçon Konna-Douentza, entre Bima et Batouma".

    Les Fama avaient déploré 4 morts et 12 blessés plus tôt dans la journée de jeudi.

     

  • Mali : 4 soldats tués dans une embuscade

    Imprimer

    Quatre soldats maliens appartenant à la section anti-braconnage ont été tués, jeudi vers 10H30, dans une embuscade "à environ 25 Km de Konna sur le tronçon Konna-Douentza, entre Bima et Batouma", dans le centre du pays, a indiqué l'armée malienne sur son site officiel.

    Les Forces armées maliennes (FAMa) déplorent également 12 autres blessés qui ont été évacués "avec le concours" de la mission onusienne au Mali (Minusma).

    La même source indique qu'un "renfort y a été dépêché", précisant que l'attaque a été menée "par des terroristes".

    Cette attaque intervient dans un contexte d'instabilité politique au Mali, marquée notamment par la démission forcée du président Ibrahim Boubaker Keita, suite à un coup d'Etat militaire.

    L'ancien président Keita remis en liberté par les militaires
    Keita qui avait été arrêté le 18 août courant, lors de ce coup d'Etat a été remis en liberté ce jeudi.