Koniobro

  • Somalie : Quatre membres du mouvement jihadiste Al-Shabab éliminés

    Imprimer

    La Somalie a annoncé, jeudi 7 janvier, la mort de 4 jihadistes, dont le directeur de la station de radio "Al-Andalus" , affiliée au mouvement islamiste radical Al-Shabab, au cours d'un raid aérien dans le sud du pays.
     
    L'information a été rendue publique par la radio officielle "Voix de l'armée", rapportant les propos d'officiers des forces spéciales du gouvernement.
     
    La radio a déclaré que les forces gouvernementales, en coordination avec le Commandement américain pour l'Afrique (AFRICOM) ont mené une frappe aérienne qui a ciblé le 1er janvier de cette année, le siège de la Radio, situé dans la ville de Koniobro dans la région du Bas-Shabelle.
     
    "Cette radio est le bras médiatique du mouvement pour promouvoir ses idées extrémistes dans les zones sous son contrôle", indique la même source.
     
    Le raid a fait 4 morts, dont le directeur de la radio, Abd al-Rahman Ali, surnommé "al-Khashi".
     
    Les deux journalistes, Ahmed Dilmer et Mohamed Adam, ont également été tués dans le raid, en plus d'un dirigeant qui était invité dans le cadre d'une émission au moment de la frappe.
     
    La radio de l'armée n'a pas précisé si les deux journalistes appartenaient ou non au mouvement. Jusqu'à l'heure, aucun commentaire d'Al-Shabab n'a été émis.
     
    L'AFRICOM, a annoncé qu'une frappe aérienne avait visé deux sites du mouvement dans la ville de Koniobru, sans enregistrer des pertes humaines et matérielles.
     
    700 soldats américains sont, en effet, déployés en Somalie, dont la plupart appartiennent aux forces spéciales. Ils contribuent à former l'armée somalienne pour faire face à la menace terroriste.
     
    Selon les données américaines, depuis 2017, l'AFRICOM a mené 198 frappes aériennes en Somalie, dont 51 en 2020, dans le but d'éliminer les éléments terroristes des Shababs, dans le sud et le centre du pays.