Kolokani

  • Mali : l'armée malienne visée par des attaques ''terroristes'' simultanées - 15 soldats et 48 terroristes tués

    Imprimer

    L'armée malienne a annoncé avoir été victime "d'attaques terroristes simultanées", tôt mercredi 27 juillet 2022, dans les régions de Nara près de la frontière avec la Mauritanie et de Ségou dans le centre du Mali.

    Par voie de communiqué, la Direction de l'Information et des Relations Publiques des Armées (Dirpa) a indiqué que « les postes FAMa (Forces Armées Maliennes) de Kalumba, non loin de Mouradiah, région de Nara et celui de Sokolo, à proximité de Diabaly dans la région de Ségou ont été attaqués simultanément tôt ce mercredi 27 juillet 2022 ».

    Quinze soldats maliens et trois civils d'une entreprise de construction de route ont été tués ainsi que 48 "terroristes" neutralisés, dans ces attaques armées contre les positions des Forces Armées Maliennes (FAMa) à Sévaré dans la région de Mopti, Sokolo région de Ségou dans le centre et Kalumba dans la région de Nara près de la frontière avec la Mauritanie. 

    Ces dernières semaines plusieurs camps militaires ont été visés par des attaques terroristes et attentat à la voiture piégée.

    Le jeudi 21 juillet 2022, trois militaires et trois ''terroristes'' ont été tués dans des attaques complexes et simultanées dans les localités de Douentza, Koro, Thy (Sévaré), Bapho, Ségou et Kolokani.

    Le 22 juillet, un militaire et sept ''terroristes'' ont trouvé la mort dans une attaque à la voiture piégée contre l'installation de la Direction du Matériel, des Hydrocarbures et des Transports des Armées (DMHTA) à Kati près de Bamako.

    Depuis 2012, le Mali est confronté à une crise sécuritaire alimentée de revendications séparatistes et d'attaques terroristes, notamment dans le nord et le centre du pays.

  • Mali : 2 militaires de la FORSAT tués dans une attaque contre la gendarmerie de Kolokani

    Imprimer

    Une attaque contre la Gendarmerie de Kolokani a coûté la vie à 2 éléments de la FORSAT (force antiterroriste malienne).  3 autres ont été blessés, 1 véhicule emporté, 2 autres incendiés, tandis que 2 véhicules et 5 motos appartenant à des civils ont été brûlés".

    La même source ajoute qu'un "prisonnier présumé terroriste a été enlevé par les assaillants".

    Par voie de communiqué, l'armée malienne a indiqué que "Face à la forte pression des FAMa [Forces Armées Maliennes], les Groupes Armés Terroristes ont entrepris ce matin 21 juillet 2022 des actions désespérées contre des emprises militaires et sur des populations civiles".