Kohi

  • Afghanistan : Derniers incidents sécuritaires

    Imprimer

    Province de Faryab : 20 morts tandis que 80 soldats se sont rendus aux talibans alors que les affrontements s'intensifient dans la province Faryab
    Près de 100 membres des forces de sécurité ont été capturés par les talibans alors que de graves affrontements persistent dans la province de Faryab. On ne sait pas si ces forces sont vivantes ou ont été tuées par les islamistes.  

    Les talibans ont attaqué l'enceinte du district de Qaisar à partir de plusieurs directions, forçant les forces de sécurité à se retirer dans le village de Kohi. Le village est également tombé aux mains des talibans.

    Le membre du Conseil provincial de Faryab, Abdul Manan Qati, a déclaré avoir reçu des informations selon lesquelles 20 membres des forces de sécurité avaient été tués et 80 autres s'étaient rendus aux talibans. Selon lui, les talibans ont saisi sept Humvee, des armes et munitions des forces de sécurité.

    « La base militaire de Kohj, où étaient stationnés cents membres de l'armée afghane, est tombée aux mains des talibans, ainsi que le village», a-t-il déclaré. « Une vingtaine d'entre eux ont été tués et les autres se sont rendus aux talibans. »

    Un militant provincial des droits civiques, Maroof Mohammadi, a déclaré que les insurgés avaient conduit les forces de sécurité capturées dans le district de Bori.   

    Une source locale s'exprimant sous couvert d'anonymat a déclaré que les forces de sécurité avaient été défaites en raison du manque de renforts et de soutien aérien.

    Le district de Dawlat Abad de la province de Faryab est également tombé aux mains des talibans après le retrait des forces pro-gouvernementales du district.

    Le centre du district de Dawlat Abad , dans la province septentrionale de Faryab, est tombé aux mains des talibans lundi soir 7 juin 2021, a déclaré mardi Abdul Ahad Elbek, membre du conseil provincial.   

    Elbek a déclaré qu'un certain nombre de forces de sécurité avaient évacué le centre du district après de violents affrontements avec les talibans, ajoutant qu'"il n'y avait aucune nouvelle concernant d'autres membres des forces de sécurité dans la région". 

    "Les services de télécommunication ne fonctionnent pas et il n'y a aucune informatin sur le nombre de victimes des deux côtés", a-t-il déclaré.

    Les responsables locaux n'ont pas commenté la chute de la région aux mains des talibans.

    Cette semaine également, le centre du district de Qaisaar de la même province était également tombé aux mains des talibans à la suite de violents affrontements. 
    Afghan forces 333.jpeg