Kiswah

  • Syrie : Huit combattants pro-Iraniens tués dans des frappes israéliennes

    Imprimer

    Au moins huit combattants étrangers rattachés à des milices pro-iraniennes, ont été tués dans des raids aériens nocturnes menés par Israël en territoire syrien, a rapporté mercredi l'Observatoire syrien des droits de l'Homme (OSDH). Les nationalités des combattants n'étaient pas connues dans l'immédiat, selon l'Observatoire. Les frappes ont visé notamment une position et un dépôt d'armes des forces iraniennes et de leur allié libanais, le mouvement du Hezbollah entre Damas et Quneitra.

    L'OSDH ajoute que le nombre de morts est susceptible d'augmenter car il y a des personnes gravement blessées.

    Les plus gros dégâts ont été infligés aux forces pro-iraniennes dans la région de Jabal al-Mani. Le quartier général de la milice «Résistance syrienne pour la libération du Golan», situé dans la zone de déploiement de la 90e brigade de l'armée syrienne, a été attaqué. Des attaques ont été lancées contre des cibles près du village de Ruhaina. Des frappes de Tsahal ont également été signalées sur des cibles proches des localités d'Al-Adliya, Al-Kharjilah et Dir Ali (près de Kiswah).

    Le journal syrien Al-Ouatan écrit que l'attaque israélienne visait des cibles sur la colline d'al-Mani, au sud de Quneitra.

    La télévision d'État syrienne affirme que certains des missiles israéliens ont été interceptés.

    Il s'agit de la 36e frappe de Tsahal contre des cibles en Syrie en 2020).

    L'armée de l'air israélienne a également largué des tracts dans le sud de la Syrie mettant en garde contre les activités de l'Iran et du Hezbollah.

    EnqfqTKVcAEKdMC.jpeg

  • Syrie : L'armée israélienne frappe des cibles militaires iraniennes et syriennes

    Imprimer

    Mercredi soir 18 novembre, les forces de défense israéliennes ont attaqué des installations militaires en Syrie appartenant à la force iranienne al-Qods et à l'armée syrienne, a rapporté le service de presse de Tsahal.

    L'armée israélienne a annoncé avoir ciblé le "quartier général iranien" en Syrie, un "site secret" accueillant des "délégations de hauts responsables iraniens", la 7e division de l'armée syrienne et des batteries de missiles sol-air.

    Selon la déclaration de Tsahal, l'attaque a été menée en réponse au placement d'engins explosifs à la frontière avec Israël. Selon les renseignements israéliens, le sabotage a été préparé par des militants syriens, agissant sous la direction des Iraniens.

    "Ce que l'Iran et la Syrie ont fait: ils ont mis des engins explosifs improvisés près de la ligne Alpha pour frapper les troupes israéliennes. Ce que nous avons fait: nous venons de frapper des cibles de la Force iranienne Qods et des forces armées syriennes en Syrie", a écrit l'armée d'Israël sur Twitter.

    Le commandement de l'armée israélienne souligne que la responsabilité de toute tentative d'actions hostiles depuis le territoire syrien incombe au régime de Bachar al-Assad.

    "Nous espérons que le message est bien clair et qu'il est inacceptable pour le régime syrien de permettre, de tolérer et de faciliter l'usage par les forces iraniennes de la Syrie comme rampe de lancement pour des attaques contre Israël", a ajouté M. Conricus, précisant que les frappes s'étendaient de la frontière à la périphérie de Damas.

    Une source militaire syrienne a déclaré dans un communiqué: «Vers 3 h 11 ce jour-là, l'ennemi sioniste a lancé une agression aérienne en direction du Golan syrien occupé sur la région sud, et nos défenses aériennes l'ont affronté et ont détruit un certain nombre de missiles.

    L'agence d'État syrienne SANA a confirmé que des forces de défense aérienne avaient été déployées pour repousser l'attaque israélienne. Il est allégué que plusieurs missiles ont été abattus par la défense aérienne syrienne.

    Au moins dix combattants, parmi lesquels cinq Iraniens de la force al-Qods et quatre miliciens chiites libanais, ont été tués, selon des sources à Téhéran. La Force al-Qods est une unité d'élite des gardiens de la révolution iraniens chargée des opérations extérieures.

    Les frappes israéliennes ont visé deux positions de la défense antiaérienne de l'armée syrienne, près de l'aéroport de Damas et au sud-ouest de la capitale, a indiqué à l'AFP le directeur de l'OSDH, Rami Abdel Rahmane. Les bombardements ont aussi visé des positions et des entrepôts d'armes et de munitions des forces iraniennes et pro-iraniennes près de la capitale, notamment dans les environs de Sayyidah Zeinab et Kiswah.

    A noter que la Russie refuse de fournir une couverture aérienne aux forces iraniennes.

    Images des objectifs visés :

    1697672.jpg

    Vidéo de la frappe israélienne

  • Syrie : L'armée israélienne frappe des cibles près de l'aéroport international de Damas

    Imprimer

    Lundi 31 août, le correspondant de l'agence de presse syrienne (SANA) a rapporté que l'armée de l'air israélienne avait attaqué, à 22H40, plusieurs cibles au sud de Damas. L'agence, citant des sources militaires, affirme que plusieurs missiles ont été abattus par le système de défense aérienne.

    Selon cette source, la frappe a été lancée du côté israélien du plateau du Golan.

    Selon d'autres sources, les frappes provenaient d'avions de l'armée de l'air israélienne.

    EgzhE6GWkAA7kXs.jpegLes premières informations indiquent que ce sont des installations du Hezbollah qui ont été attaquées. L'attaque aurait fait au moins cinq tués, parmi eux, deux soldats syriens (photo ci-contre d'un des soldats décédés). Sept autres soldats syriens auraient été blessés.

    Selon l'Observatoire Syrien des Droits de l'Homme (OSDH), l'armée de l'air israélienne a attaqué des cibles du Hezbollah libanais et de l'armée syrienne près de l'aéroport international de Damas et dans la région de Kiswah, au sud de Damas. Des frappes ont également été menées sur des cibles à Naamer, Karfa et Mhadja (au nord de Daraa), à proximité d’Israël. Selon SOHR, au moins cinq miliciens pro-iraniens, dont trois étrangers, ont été tués. Plus de dix autres ont été blessés. l'OSDH confirme que les défenses aériennes syriennes sont entrées en action pour repousser les attaques, mais ignore si des missiles israéliens ont été abattus.

    Le bureau de presse des Forces de défense israéliennes ne commente pas les informations provenant de sources étrangères. Mais on peut noter que les frappes israéliennes contre des infrastructures du Hezbollah en Syrie interviennent le lendemain du discours de Hassan Nasrallah, le leader du Hezbollah, menaçant Israël de représailles pour la mort d'un de ses commandants.

    Dimanche, le chef du Hezbollah, Hassan Nasrallah, avait affirmé que son mouvement abattrait un soldat israélien pour chaque membre de sa formation tué par Israël, faisant comprendre qu'il n'avait pas encore vengé la victime d'un raid en Syrie. "Les Israéliens doivent comprendre: lorsqu'ils tuent l'un de nos combattants, nous tuerons l'un de leurs soldats. C'est l'équation", a affirmé M. Nasrallah lors d'un discours télévisé.

    Ismaïl Qaani.jpegLe successeur de Qassem Soleimani à la tête de l'unité al-Qods, l'unité spéciale du Corps des Gardiens de la Révolution Islamique d'Iran, aurait été blessé ?
    Le journaliste Ali Farhan a déclaré sur son compte Twitter que parmi les blessés lors d'une frappe aérienne israélienne sur des cibles au sud de Damas, figure le commandant de la division al-Qods du Corps des gardiens de la révolution islamique iranien (CGRI), le général de division Ismail Qaani (photo). Ces informations sont publiées par d'autres blogueurs. Mais l'information n'a été officiellement confirmée ni par Damas ni par Téhéran. Le Corps des Gardiens de la Révolution Islamique d'Iran a démenti l'information dans la matinée.

    Rappelons que le 1er avril de cette année, il avait déjà été signalé la mort possible de Qaani dans la région de Homs au cours d'une attaque de l'armée de l'air israélienne. Cependant, cette rumeur n'a jamais été confirmée.

    1628752.jpg

  • Syrie : "Les forces de défense aérienne syriennes ont repoussé une attaque israélienne à Damas", affirme l'agence Sana

    Imprimer

    Dans la soirée du 20 juillet, des sources syriennes ont rapporté qu'un système de défense aérienne avait été activé dans la région de Damas. Des explosions ont effectivement été entendues dans les colonies israéliennes du Golan.
    L'agence d'État syrienne SANA a écrit que les forces de défense aérienne avaient repoussé «une agression israélienne» menée depuis la région de Majdal Shams.
    Selon l'Observatoire syrien des droits de l'homme (OSDH), des avions israéliens survolant le plateau du Golan, ont tiré cinq missiles sur des batteries de la défense aérienne syrienne, ainsi que sur des milices pro-iraniennes.
    La chaîne de télévision Halab Today, associée à l'opposition, a rapporté que l'une des cibles de l'attaque se trouvait à l'aéroport international de Damas, l'autre dans la ville de Kiswah, à 40 kilomètres de la frontière avec Israël. 
    Ali Haj Hussein.pngLa station de radio israélienne Kan Bet, citant une source syrienne,Ali Haj Hussein.jpeg a déclaré que cinq miliciens chiites pro-iraniens avaient été tués et sept soldats syriens blessés lors des attaques. Quatre spécialistes des missiles, entraînés en Chine, font partie des miliciens éliminés. Ali Haj Hussein (photo de gauche), un officier supérieur du Corps des Gardiens de la Révolution Islamique d'Iran, et Ali Haj Hussein (photo de droite), un membre du Hezbollah, la milice chiite libanaise, font partie des victimes.
    L'Observatoire syrien des droits de l'homme (OSDH) a rapporté, peu après, que la défense aérienne syrienne n'avait pas réussi à abattre les missiles israéliens, bien que les antimissiles aient été tirés par trois batteries - Izrah, Soueid et Quneitra.
    Le groupe de surveillance Intel Air & Sea, qui suit les affrontements armés au Moyen-Orient, a rapporté que l'un des missiles de la défense aérienne syriens est tombé et a explosé en Jordanie.

    Lien permanent Catégories : Damas, Kiswah, Majdal Shams 0 commentaire
  • Frontlive-Chrono du lundi 27 avril 2020

    Imprimer

    English (Anglais) Русский (Russe) العربية (Arabe) Deutsch (Allemand) Español (Espagnol) Italiano (Italien) 日本語 (Japonais) Nederlands (Néerlandais) 简体中文 (Chinois simplifié) polski (Polonais) Português (Portugais - du Portugal)

    Niger : 4 civils tués dans une attaque près de la frontière malienne

    Au moins quatre civils nigériens ont été tués dans une attaque contre un village situé près de la frontière malienne. « Le dimanche 26 avril 2020, vers 17h 30 (16h30 GMT), des hommes armés ont attaqué le village d’Inekar situé à quelque 13 km de la commune de Banibangou », a indiqué le mouvement de la société…Login abonnés


    Syrie: affrontements entre l’armée turque et le groupe jihadiste syrien Hayat Tahrir ash Sham à Idlib

    Deux membres du groupe jihadiste Hayat Tahrir ash-sham ont été tués et d’autres blessés, ainsi qu’un certain nombre de soldats turcs, lors d’affrontements entre les deux parties dans le gouvernorat d’Idlib, dans le nord-ouest de la Syrie, dans le contexte de la tentative de l’armée turque de briser un sit-in sur la route Alep-Lattaquié (M4)….Login abonnés


    Yémen : Les tribus de la province du Hadramaout rejettent le coup d’État du Conseil de transition du Sud

    Dans la journée du dimanche 26 avril, les autorités du gouvernorat d’Hadramout ont déclaré considérer la déclaration intérimaire du Conseil de Transition du sud (indépendantistes sudistes) comme « une violation de la légitimité et de l’accord de Riyad ». Elles ont affirmé dans un communiqué: « Le gouvernorat d’Hadramout est derrière la direction politique et son président, Abd…Login abonnés


    Syrie : L’armée de l’air israélienne a frappé des cibles près de Damas.

    Tôt, lundi 27 avril, la chaîne de télévision d’État syrienne Al-Ikhbariya a signalé que des avions israéliens en provenance de l’espace aérien libanais avaient frappé des cibles près de Damas. Les systèmes de défense aérienne syriens sont entrés en action. Le commandement de l’armée syrienne affirme que la défense aérienne a réussi à abattre plusieurs…Login abonnés


     

  • Egypte: 17 blessés dans une explosion visant un bus de touristes au Caire

    Imprimer

    Cet article a été aussi publié en : enEnglish (Anglais) ruРусский (Russe) arالعربية (Arabe)deDeutsch (Allemand) esEspañol (Espagnol) itItaliano (Italien) ja日本語 (Japonais)nlNederlands (Néerlandais) idIndonesia (Indonésien) svSvenska (Suédois)zh-hans简体中文 (Chinois simplifié) plpolski (Polonais) pt-ptPortuguês (Portugais - du Portugal) 

    Dix-sept personnes, originaires d’Egypte et d’Afrique du Sud, ont été blessées dimanche dans une explosion visant un bus de touristes près des célèbres pyramides égyptiennes de Guizeh (est du Caire), a-t-on appris de sources sécuritaire et médicale.
    Un engin explosif a détoné au passage d’un autocar de tourisme transportant 25 ressortissants d’Afrique du sud. Un véhicule privé transportant quatre Egyptiens a également été touché par l’explosion.
    Des témoins ont prétendu qu’un engin explosif aurait été planté des deux côtés de la route et explosé au moment du passage du bus touristique.
    Les blessures des passagers seraient légères, provoquées surtout par les éclats de verre des fenêtres des véhicules.
    Des images des lieux de l’explosion circulant sur les réseaux sociaux montrent le bus endommagé et des débris sur la route.

    Autres articles publiés sur Frontlive-Chrono le mercredi 15 mai 2019

    • Egypte: 17 blessés dans une explosion visant un bus de touristes au Caire – Lire l’article
    • Irak : Incidents sécuritaires – Abonnés
    • L’Iran ne veut pas la guerre mais ne la craint pas, assure le commandant des Pasdarans – Abonnés
    • Syrie: L’armée israélienne attaque depuis deux jours les installations militaires iraniennes et du Hezbollah au sud de Damas – Abonnés
    • Syrie: Le Front National de Libération (soutenu par la Turquie) a diffusé plusieurs vidéos des combats contre l’Armée Arabe syrienne (AAS) – Abonnés
    • Yémen : Vidéo des combats dans la province de Dale’e – Abonnés

     

  • https://www.frontlive-chrono.com - Samedi 12 et dimanche 13 janvier 2019

    Imprimer

    Egypte: prolongation de l’état d’urgence pour trois mois

     

    Gaza: Riposte de l’armée israélienne contre des positions du Hamas

    CONTINUER LA LECTURE (abonnés à Frontlive-Chrono)
     

    Syrie : l’armée de l’air israélienne a frappé des cibles sur l’aéroport de Damas

    CONTINUER LA LECTURE (abonnés à Frontlive-Chrono)
     

    Syrie : l’armée bombarde des positions militantes islamistes dans la province d’Idlib

     

    Yémen : un haut gradé succombe à des blessures subies lors de l’attaque d’un défilé militaire par un drone

    CONTINUER LA LECTURE (abonnés à Frontlive-Chrono)
     
    Abonnement nécessaire pour lire les articles de Frontlive-Chrono 
    Trois options : 100€ pour un an / 60€ pour six mois ou 12€ par mois