Kismayo

  • Somalie: une voiture piégée tue 6 soldats - L'attaque revendiquée par les jihadistes Shabaab

    Imprimer

    Au moins 6 soldats somaliens ont été tués et 4 autres blessés par l'explosion d'une bombe qui a frappé un véhicule militaire transportant des militaires du district de Balad dans la région de Moyenne Shabelle le mercredi 7 octobre. Les soldats se rendaient vers un poste d'observation militaire situé dans le 'zone". Al-Shabaab, le groupe jihadiste somalien affilié à al-Qaïda, a revendiqué la responsabilité de l'attaque via Internet.

    Trois soldats sont sortis indemnes. Les blessés ont été transportés à Mogadiscio pour y être soignés. Bal'ad est située à 30 kilomètres au nord de la capitale et est la deuxième plus grande ville de la région de Moyenne Shabelle.

    Par ailleurs, mercredi 7 octobre, l'organisation al-Shabaab a également revendiqué la responsabilité d'une attaque contre une base militaire à Jazira, juste à l'extérieur de la capitale. Le groupe a déclaré qu'il avait tué plusieurs soldats gouvernementaux et détruit au moins six véhicules militaires lors de l'attaque.

    Les raids d'Al-Shabaab contre les forces de sécurité somaliennes sont particulièrement fréquents. Il y a à peine un mois, le 7 septembre, l'organisation avait organisé un attentat à la voiture piégée devant une base militaire dans le sud du pays, tuant 3 soldats des forces spéciales somaliennes. Al Shabaab avait revendiqué la responsabilité de l'attaque. L'explosion s'est produite dans le village de Jana Cabdalle, à environ 60 km de la ville portuaire de Kismayo, la capitale de la région du Jubbaland. La voiture piégée avait explosé à l'extérieur de la base des forces spéciales. Al Shabaab, dans sa déclaration, avait précisé qu'il avait également tué du personnel américain, cependant, il arrive souvent que le gouvernement somalien et l'organisation terroriste rapportent un nombre différent de victimes.

    Al-Shabaab
    Al-Shabaab est un groupe jihadiste somalien fondé en 2006 et affilié à al-Qaïda. Le but de sa révolte est de renverser le gouvernement de Mogadiscio soutenu par l'ONU pour prendre le pouvoir et imposer sa propre vision de la loi islamique, la charia.

    Pour combattre les militants de l'organisation, 20 000 hommes de l'opération de maintien de la paix de l'Union africaine, la Mission de l'Union africaine en Somalie (AMISOM), opèrent en Somalie. Les États-Unis font également partie des pays participant à des missions antiterroristes contre le groupe islamique du pays africain, menant des frappes aériennes répétées. Après leur retrait de la Somalie en 1994, les troupes de Washington ont de nouveau été envoyées dans le pays en janvier 2007. Dans le rapport national de 2019 sur le terrorisme , publié par le gouvernement américain, l'Afrique de l'Est a été répertoriée comme un havre sûr pour al -Shabaab, qui contrôle de facto de larges portions du territoire du centre-sud de la Somalie, où il perçoit également des impôts et a soumis les dirigeants locaux. Selon le rapport de 2019, à partir de ces endroits, les terroristes organisent, planifient et mènent des attaques, agissant sans être dérangés, même au détriment du Kenya voisin. Selon le document, de 2019, les attaques d'al-Shabaab se sont multipliées et se concentrent sur les objectifs du gouvernement, essayant de tuer des membres et des dirigeants des institutions, de saper leur crédibilité et leur efficacité. En février 2017, le président somalien Mohamed Abdullahi Mohamed avait déclaré l'état de guerre contre le groupe terroriste.

  • Somalie : Possible attaque des jihadistes Shebaab à Kismayo

    Imprimer

    Shafi Kahin.pngUne Puissante explosion suivie de coups de feu viennent d'être entendus dans le centre-ville de Kismayo, siège de l'Etat de Jubaland.

    Le président de la chambre de commerce de Jubaland, Shafi Rabi Kahin (photo), a été tué au cours d'un attentat suicide, vendredi à Kismayo. L'attentat a eu lieu à l'extérieur de la mosquée Qadim. Le kamikaze, qui portait une veste explosive s'est fait exploser en criant "Allah akbar" alors que Kahin et d'autres personnalités sortaient de la mosquée.

    Les jihadistes al-Shabaab, affiliés à al-Qaïda, sont naturellement soupçonnés d'être responsables de l'attentat.

    A noter que Khahin était l'un des plus virulents critiques du gouvernement sortant du président Farmajo.

    Kismayo est pourtant considérée comme l'une des villes les plus sûres de Somalie.

    Lien permanent Catégories : Kismayo, Région de Juba, Shebab, SOMALIE 0 commentaire
  • Somalie : Une énorme explosion a retenti au centre de Mogadiscio, suivie de tirs

    Imprimer

    Aucune victime n'a été signalée vendredi soir alors qu'un puissant IED a ciblé des policiers somaliens qui gardaient une école le long de la route du 21 octobre, à Mogadiscio, où des centaines d'élèves de 8e année doivent passer l'examen national unifié le lendemain, samedi 11 juillet.
    Par ailleurs, une grenade a explosé à Kismayo vendredi soir. Un témoin affirme que deux personnes ont été tuées et quatre autres blessées après qu'une grenade ait été lancée sur un restaurant très fréquenté dans la ville portuaire de Kismayo, au sud du pays.

    Lien permanent Catégories : Kismayo, Mogadiscio, SOMALIE 0 commentaire