King Cindy (porte-parole du Pentagone)

  • Somalie : Première frappe américaine depuis l'arrivée au pouvoir de Biden

    Imprimer

    L'armée américaine a lancé un raid aérien contre le mouvement islamiste somalien Al-Shabab.

    Il s'agit de la première frappe du genre depuis l'entrée en fonction du président Joe Biden fin janvier 2021.

    La porte-parole du Pentagone, Cindy King, a indiqué que le commandement militaire pour l'Afrique (AFRICOM) avait mené mercredi 21 juillet une frappe aérienne dans la périphérie de Galkayo, à 700 km au nord-est de Mogadiscio.

    La porte-parole a déclaré que la frappe visait le groupe islamiste Al-Shabaab et que les résultats de l'opération sont actuellement en cours d'évaluation. Alors que les combats se poursuivent sur le terrain entre les djihadistes et les forces gouvernementales, les premières conclusions des dirigeants indiquant qu'aucun civil n'a été tué ou blessé. dans cette frappe américaine. 

    À son arrivée à la Maison Blanche, Joe Biden avait limité l'utilisation des drones contre les groupes djihadistes en dehors des zones de guerre dans lesquelles les États-Unis sont officiellement impliqués, contrairement à la politique de son prédécesseur, Donald Trump, qui avait donné carte blanche aux militaires. dans des pays comme la Somalie et la Libye.

    En mars, le porte-parole du Pentagone, John Kirby, a déclaré que la Maison Blanche devrait désormais donner son feu vert à toute frappe prévue contre des groupes djihadistes en dehors de l'Afghanistan, de la Syrie et de l'Irak, avant qu'elle ne soit menée.