Kibboutz Misgav Am (frontière avec le Liban)

  • Gaza/Israël : Rapport de situation au cours de la nuit du 17 au 18 mai (webcam à la fin du blog)

    Imprimer

    90 roquettes ont été tirées depuis Gaza du soir au 18 mai au matin, plus de 20% sont tombées dans le secteur, selon l'armée israélienne
    Le service de presse des Forces de défense israéliennes rapporte que de 19h00 le 17 mai à 7h00 le 18 mai, environ 90 missiles ont été lancés depuis la bande de Gaza, dont environ 20 (22%) sont tombés sur le territoire du secteur.
    Le système de défense antimissile Iron Dome a intercepté des missiles volant dans des zones résidentielles. La nuit dernière, aucun dommage significatif n’a été causé par des attaques à la roquette.
    L'intensité des bombardements nocturnes de Gaza était inférieure à celle des jours précédents de l'opération Wall Sentinel. Les FDI ont continué de frapper des cibles dans la bande de Gaza pendant la nuit.

    L'armée israélienne publie un rapport sur ses frappes aériennes contre des cibles à Gaza
    Le service de presse des Forces de défense israéliennes rapporte que du soir du 17 au matin du 18 mai, environ 65 cibles ont été attaquées dans la bande de Gaza dans le cadre de l'opération militaire "Wall Guard". 62 avions ont participé à l'opération, larguant 110 bombes de précision.
    En particulier, des frappes aériennes ont été menées contre des cibles du Hamas dans la région de Ramal, à l’ouest de la ville de Gaza.
    Des bombes ont été larguées dans le cadre de la quatrième phase de la destruction des tunnels militaires du Hamas (opération "Métro Gaza").
    E1mHmNWWQAQs8tR.jpeg20H04 : L'armée israélienne a attaqué les domiciles de cinq commandants du Hamas
    Le service de presse des Forces de défense israéliennes rapporte que des attaques ont été menées contre les domiciles de cinq commandants du Hamas, où se trouvaient le quartier général  et l'infrastructure de l'oganisation.
    Le service de presse de Tsahal a déclaré que les maisons attaquées d'Izaddin Haddad (un membre de l'état-major des Brigades Ezzedine al-Qasam), d'Amjad Abu Naji (le commandant du bataillon Nukhba), d'Ibrahim Muhammad Mustafa (le commandant du Khan du Sud) (Bataillon Younis) Ahmad Shamali (commandant du régiment Nuhab à Shajaya), Nishim Abu Ajuna (commandant du bataillon de Beit Lahiya).
    Ces bâtiments étaient utilisés pour coordonner les hostilités et comme dépôts d'armes, a déclaré l'armée israélienne.
    C'est après les frappes sur ces maisons que le Hamas a menacé de soumettre à nouveau Tel Aviv à des tirs de roquettes.

    20H34 : Un soldat israélien blessé près de la frontière de Gaza
    Lundi 17 mai, un soldat israélien de 23 ans a été blessé à la suite de bombardements au mortier dans les régions limitrophes de Gaza.
    Selon les médecins, l'état de la victime est de gravité modérée.

    21H11 : Netivot subit à nouveau des tirs de roquettes
    À 21 h 11, les alarmes ont retenti à Netivot et dans les localités adjacentes à la frontière de la bande de Gaza.

    21H39 : Sderot est sous le feu, une des roquettes tombe sur un jardin d'enfants
    A 21h39, les sirènes d'alarme ont retenti à Sderot et dans les localités des conseils régionaux d'Eshkol et Shaar HaNegev.
    Selon la station de radio de Tsahal de Galei, un missile a explosé dans la ville de Sderot.
    Selon la chaîne de télévision Keshet-12, deux missiles sont tombés dans la ville, l'un d'eux est tombé dans un jardin d'enfants. Le bâtiment a subi des dommages, mais aucune des personnes n'a été blessée. Depuis le début de l'opération Wall Guard, les établissements d'enseignement ne fonctionnaient pas dans la zone frontalière, il n'y avait donc pas d'enfants dans le jardin d'enfants.
    Une autre roquette est tombée sur un terrain vague.

    22H42 : Netanyahu a ordonné de continuer à frapper le Hamas
    Le Premier ministre Benjamin Netanyahu a rencontré le ministre de la Défense Beni Gantz, le chef d'état-major de Tsahal Aviv Kohavi, le chef du Service général de sécurité (Shabak) Nadav Aogaman, le chef du Mossad Yossi Cohen et le chef du Conseil de sécurité nationale Meir Ben Shabat.
    Selon les informations publiées, le Premier ministre a ordonné de continuer à frapper les cibles des militants dans la bande de Gaza. "Nous y parvenons avec beaucoup de succès: aujourd'hui un autre commandant de haut rang du Jihad islamique a été éliminé, une frappe a été lancée contre les unités navales du Hamas et a également continué de frapper les fortifications souterraines du Hamas", a déclaré Netanyahu.
    Il a ajouté que l'armée israélienne continuerait d'agir aussi longtemps que nécessaire pour redonner une vie calme et pacifique aux citoyens d'Israël.

    23H02 : Sderot et les colonies frontalières sont à nouveau sous les tirs de roquettes
    À 23 h 02, les alarmes ont retenti à Sderot et dans les localités adjacentes à la frontière de la bande de Gaza.

    23H15 : Tentative d'attaque à la roquette depuis le Liban: six missiles lancés - Aucun atteint Israël
    À 23 h 15, l'alarme a retenti au kibboutz Misgav Am, situé près de la frontière avec le Liban.
    Le service de presse des Forces de défense israéliennes a rapporté que six missiles avaient été tirés depuis le territoire libanais. 
    Le chef du service de presse des Forces de défense israéliennes, le général de brigade Hidaya Zilberman, a déclaré dans la matinée du 18 mai que, apparemment, l'un des six missiles tirés la veille au sud du Liban est tombé sur le territoire israélien. Le reste des missiles, selon Tsahal, a explosé au Liban.
    Selon les renseignements israéliens, un groupe d'Arabes sunnites parmi les réfugiés palestiniens, et non le Hezbollah chiite, a été impliqué dans le bombardement.
    Les représentants de la FINUL ont signalé que le bombardement du territoire israélien avait été effectué à partir de la zone du village de Rachaya al-Fukhar.En réponse aux tirs de roquettes, l'artillerie israélienne a tiré sur des cibles dans le sud du Liban.
    Selon la chaîne de télévision Keshet-12, le Département de la logistique a ordonné aux autorités locales d'ouvrir les abris anti-bombes dans un rayon de quatre kilomètres de la frontière avec le Liban.
    La chaîne de télévision libanaise a publié une vidéo montrant le lancement de missiles vers Israël.

    23H15 : Ashkelon, Sderot et les kibboutzim frontaliers sous les tirs de roquettes
    À 23 h 15, les alarmes ont retenti à Ashklon, Sderot et les colonies adjacentes à la frontière de la bande de Gaza.

    05H32 : Les attaques à la roquette contre la zone frontalière depuis la bande de Gaza ont repris. Sirènes d'alarme à Netivot
    À 5 h 32, les attaques à la roquette depuis la bande de Gaza ont repris dans les colonies situées dans la zone frontalière. Les sirènes ont retenti à Netivot, Tukma, Kfar Meymon.
    Les résidents locaux rapportent que plusieurs missiles ont été interceptés par le Dôme de fer.
    Les Brigades Isaddin al-Qassam (la branche militaire du Hamas) ont annoncé avoir tiré des roquettes sur le territoire israélien en réponse aux attaques contre la bande de Gaza pendant la nuit.

    06H37 L'armée de l'air israélienne poursuit ses frappes dans la bande de Gaza
    Aux petites heures de la matinée du mardi 18 mai, l'armée de l'air israélienne a continué de frapper des cibles dans la bande de Gaza.
    Le centre d'information palestinien (CIP) du Hamas rapporte que des cibles proches de l'Université islamique et du siège de l'UNRWA dans la partie ouest de la ville de Gaza ont été prises pour cible. En particulier, un coup a été porté au bâtiment Kakhil.
    Le CIP rapporte que le bâtiment Kakhil a été complètement détruit.
    1861684.jpeg08H03 : Une roquette touche une maison à Shaar HaNegev, pas de victimes
    Dans la matinée du 18 mai, une roquette tirée depuis la bande de Gaza a frappé une maison dans la région de Shaar HaNegev sans faire de victimes, mais des dommages ont été occasionnés. 

    Au moins 160 militants palestiniens tués à Gaza depuis le début des affrontements, selon l'armée israélienne
    Le chef du service de presse des Forces de défense israéliennes, le général de brigade Hidaya Zilberman, a déclaré dans la matinée du 18 mai qu'au moins 160 militants avaient été tués dans la bande de Gaza au cours de la première semaine de l'opération antiterroriste "Wall Guard" - 130 du Hamas, 30 du Jihad islamique.

    Gasa webcam

  • Israël/Liban : Brève tension à la frontière entre les deux pays

    Imprimer

    Tension très vive entre Israël et le Liban à l'approche de la date de renouvellement du mandat de la FINUL
    La tension est très vive entre le Liban et Israël à l'approche du renouvellement du mandat de la Finul attendu le 27 août.

    Plusieurs incidents ont eu lieu depuis ces derniers jours. Samedi soir 22 août, le Hezbollah a affirmé avoir abattu un drone israélien survolant le Liban-Sud, et dimanche 23 août, deux chars israéliens ont violé "la clôture technique" dans ce secteur, à l'intérieur de la Ligne bleue et se sont postés près des fils barbelés.
    Incident sécuritaire dans la zone frontalière entre Israël et le Liban.

    Dans la soirée du 25 août, des coups de feu et des explosions ont été entendus près de la frontière entre Israël et le Liban, dans le secteur du kibboutz Manara. Bientôt, le bureau de presse des Forces de défense israéliennes a fait état d'une "urgence sécuritaire" dans la région du kibboutz Manar, à la frontière avec le Liban. Les résidents des kibboutz Manara, Margalit, Malkia, Misgav Am, Iftah ont reçu pour instruction de ne pas quitter leurs maisons. Il était interdit d'effectuer des travaux dans les espaces ouverts, y compris des travaux agricoles dans les zones de ces colonies,. Les FDI ont demandé aux habitants de rester à proximité des abris anti-bombes ou des chambres abritées. Les routes de la zone spécifiée ont été fermées au trafic.

    Riposte israélienne mercredi 26 août
    Tôt mercredi matin, 26 août, le bureau de presse des Forces de défense israéliennes a rapporté que des hélicoptères de combat et des avions avaient attaqué des postes d'observation du Hezbollah près de la frontière dans le sud Liban en réponse à des tirs, mardi 25 août, contre les forces israéliennes.

    Des roquettes éclairantes et des obus fumigènes ont également été utilisés par Tsahal dans la zone de combat.

    La chaîne de télévision libanaise Al-Mayadin, associée au Hezbollah, rapporte que la nuit dernière, l'armée israélienne a tiré plus de 30 obus sur des cibles dans la zone située entre la localité de Houla, où un obus non explosé a atterri, et celle de Mays al-Jabal.

    L'armée israélienne annonce également que, depuis le matin du 26 août, toutes les restrictions imposées la veille aux résidents du nord d'Israël ont été levées.

    Le Liban n'a pas signalé de victimes suite aux bombardements israéliens. Le Hezbollah accuse Israël d'actions et de déclarations "incendiaires".

    Sud Liban
    Le sud du Liban est sous le contrôle du Hezbollah, une milice chiite alliée du régime syrien et de l'Iran, que Tel Aviv considère comme son premier ennemi.

    Les forces israéliennes se sont retirées du sud du Liban en 2000, puis les Nations Unies ont placé ce qu'on appelle la «ligne bleue» sur les frontières entre les deux pays, pour confirmer le retrait, mais la ligne ne respecte pas exactement les frontières officielles.

    Les forces des Nations Unies (FINUL) sont déployées dans le sud du Liban depuis 1978, et l'une de ses tâches les plus importantes est de rétablir la stabilité et la sécurité et de surveiller la cessation des hostilités dans la région.

    Mays al-Jabal.jpg

    Mays al-Jabal 2.jpg