Khiam Abdelhaq

  • Maroc : Le démantèlement d'une cellule jihadiste au Maroc met en évidence les dangers dans la région du Sahel

    Imprimer

    Le directeur du Bureau central de recherche judiciaire au Maroc, Abdelhak Khiam, a déclaré dans un entretien à l'Agence France-Presse que la cellule de l'Etat islamique, qui a été récemment démantelée, se préparait à assassiner des "personnalités" et à attaquer"des quartiers généraux des services de sécurité" dans le Royaume.

    Khiam a déclaré qu'il s'agissait d'une "cellule dangereuse prête à agir à tout moment", exprimant son inquiétude quant à l'influence de l'organisation dans un contexte régional complexe.

    Cinq Marocains ont été arrêtés jeudi et des engins explosifs ont été découverts à plusieurs endroits, à Tanger et dans divers endroits de Rabat, par le Bureau central des investigations judiciaires de la Direction générale de la surveillance foncière nationale. Les jihadistes ont opposé une «résistance farouche». L'un des suspects a tenté de se faire exploser en utilisant une cartouche de gaz de grande taille, faisant preuve d'une violente résistance. L'escouade anti-terroriste a du tirer 4 balles, des grenades assourdissantes et des bombes fumigènes pour bloquer la vision, ce qui a permis de venir à bout de la résistance des jihadistes. Un policier a été grièvement blessé.au cours de l'affrontement. 

    Les perquisitions menées dans les magasins et les résidences utilisés par les détenus ont permis de découvrir des ceintures explosives et plusieurs composants chimiques permettant la fabrication d'explosifs, dont trois kilogrammes de nitrate d'ammonium, en plus d'équipements électroniques, de masques et d'armes blanches.Khiam a déclaré à l'Agence France Presse: "C'est la particularité de cette cellule: nous n'avions pas trouvé de tels matériels utilisés par des terroristes depuis les attentats de 2003", qui ont fait 33 morts à Casablanca, puis après avoir ciblé les "vestiges" du réseau en 2007.

    Jeudi, les enquêteurs ont également trouvé un "emblème" de l'Etat islamique, tandis que les enquêtes préliminaires ont confirmé que les membres de la cellule proclamaient leur allégeance à l'Etat islamique.

    "bombe a retardement" 
    Le chef présumé de la cellule, un vendeur ambulant de poissons de 37 ans, avait été condamné en 2004 pour un crime et c'est depuis qu'il a commencé à se radicaliser.

    À l'instar des meurtriers de deux touristes scandinaves en décembre 2018, les suspects actuels âgés de 29 à 43 ans sont tous impliqués dans de petits métiers, comme l'agriculture ou la menuiserie.

    Selon le responsable marocain, la cellule ne semble pas avoir de contact direct avec l'État islamique mais elle se préparait à viser «des personnalités publiques et militaires, et le siège des services de sécurité».

    Il a déclaré: "Le défi auquel sont confrontées toutes les agences de lutte contre le terrorisme dans le monde est la technologie et le cyber-terrorisme." Il a expliqué: «Le discours violent, le discours extrémiste promu par (les partisans) de l'Etat islamique, fait que maintenant, malheureusement, n'importe qui peut adhérer directement à cette idéologie sans avoir de relation avec les théoriciens».

    Selon le responsable marocain, la cellule ne semble pas avoir de contact direct avec l'État islamique mais elle se préparait à viser «des personnalités publiques et militaires, et le siège des services de sécurité».

    Il a déclaré: "Le défi auquel sont confrontées toutes les agences de lutte contre le terrorisme dans le monde est la technologie et le cyber-terrorisme." Il a expliqué: «Le discours violent, le discours extrémiste promu par (les partisans) de l'Etat islamique, fait que maintenant, malheureusement, n'importe qui peut adhérer directement à cette idéologie sans avoir de relation avec les théoriciens».

    Il a ajouté: «Même si l'Etat islamique est vaincu au Levant, en Syrie et en Irak, son idéologie s'est répandue et n'a pas besoin d'un pays. Elle peut croître là où il trouve des partisans.» Compte tenu de cela, «les cellules se déplacent en secret comme des cellules dormantes, et dans la plupart des cas, il n'y a pas de relations entre elles».

    L'autre défi, selon Khiam, est que l'État islamique, après sa défaite en Syrie et en Irak, s'est développé dans la région du Sahel et du Sahara profitant du conflit libyen, «et dans des pays comme le Mali, qui ne contrôlent pas leur sécurité».

    "Les cellules terroristes se multiplient dans la région, ainsi que les réseaux du crime organisé, de trafic de drogue, d'armes et de trafic de personnes", a-t-il déclaré. "Tout cela ... fait de la région du Sahel, à mon avis, une bombe à retardement.

  • Frontlive-Chrono: Récapitulatif des principaux évènements du Moyen Orient, Afrique du nord et Sahel du 14 mars 2019

    Imprimer

    Liste des articles publiés sur Frontlive-Chrono le jeudi 14 mars 2019.


    Abonnement nécessaire pour lire les articles ci-dessous
    Trois options : 100€ pour un an / 60€ pour six mois / 12€ par mois

     

    FRANÇAIS

    • Afghanistan : 31 insurgés tués dans des frappes aériennes – Abonnés
    • Algérie – Le pouvoir tente de reprendre le contrôle – Évènements minute par minute – Abonnés
    • Indonésie: l’épouse du terroriste Abou Hamzah se fait sauter à Sibolga au moment de son arrestation – Abonnés
    • Maroc: Démantèlement d’une cellule de l’Etat islamique qui tentait de planifier des attentats – Abonnés
    • Philippines: Les combats entre l’armée philippine et l’Etat islamique font rage à Datu Piang (île de Mindanao) – Abonnés
    • Syrie : Nouvelle reddition de centaines de jihadistes à Baghouz – Abonnés
    • Syrie : l’armée de l’air russe attaque Idlib, des dizaines de morts et de blessés – Abonnés

     

    ENGLISH

    • Afghanistan: 31 insurgents killed in air strikes – Subscribers
    • Algeria – The power launches its media counter-offensive – Events Minute by minute – Subscribers
    • Indonesia: Terrorist Abu Hamzah’s wife blows herself up in Sibolga at the time of her arrest – Subscribers
    • Morocco: Dismantling of an Islamic state cell that was planning attacks in the Kingdom – Subscribers
    • Philippines: Fighting between the Philippine army and the Islamic state rages in Datu Piang (Mindanao Island) – Subscribers
    • Syria: ISIS Militants, Families Surrender in Baghuz – Subscribers
    • Syria: Russian Air Force attacks Idlib, dozens killed and wounded – Subscribers

     

    العربية (ARABIC)

    سوريا: 13 قتيلاً في ضربات روسيّة هي الأولى على إدلب منذ الاتفاق الروسي التركي
    سوريا: 
    استسلام عشرات الدواعش وأسرهم.. وقسد تتوغل في الباغوز
    المغرب
     يفكك خلية موالية لداعش سعت للتخطيط لعمليات إرهابية

    ESPAÑOL

    • Afganistán: 31 insurgentes muertos en ataques aéreos – Suscriptores
    • Argelia: El poder intenta convencer a los argelinos de una crucial movilización – Suscriptores
    • Filipinas: Violentos combates entre el ejército filipino y el Estado islámico en Datu Piang (isla de Mindanao)
    • Filipinas: Violentos combates entre el ejército filipino y el Estado islámico en Datu Piang (isla de Mindanao) – Suscriptores
    • Indonesia: La esposa del terrorista Abu Hamzah se hizó explotar con su niño en Sibolga en el momento de su detención – Suscriptores
    • Marruecos: Desmantelamiento de una célula del Estado islámico que intentaba planear ataques – Suscriptores
    • Siria: Rendición de cientos de yihadistas en Baghuz – Suscriptores
    • Siria: La Fuerza Aérea Rusa ataca a Idlib, decenas de muertos y heridos – Suscriptores

     

    INDONESIA

    • Indonesia: Istri Terduga Teroris Abu Hamzah di Sibolga Meledakkan Diri – Masuk

     

    ITALIANO

    • Afghanistan: 31 ribelli uccisi in attacchi aerei – Abbonati
    • Algeria: il potere cerca di convincere gli algerini di una mobilitazione cruciale – Abbonati
    • Filippine: violenti combattimenti tra l’esercito filippino e lo stato islamico infuria a Datu Piang (isola di Mindanao) – Abbonati
    • Indonesia: la moglie e il bambino del terrorista Abu Hamzah sono esplosi a Sibolga al momento del suo arresto – Abbonati
    • Marocco: Smontaggio di una cellula di stato islamica che cercava di pianificare gli attacchi – Abbonati
    • Siria: Capitolazione di centinaia di jihadisti a Baghouz – Abbonati
    • Siria: l’aviazione russa attacca Idlib, decine di morti e feriti – Abbonati

     

    PORTUGUÊS

    • Afeganistão: 31 rebeldes mortos em ataques aéreos – Assinantes
    • Argélia: O poder tenta convencer os argelinos de uma mobilização crucial – Assinantes
    • Filipinas: Violentos combates entre o exército filipino e o Estado Islâmico em Datu Piang (Ilha de Mindanao) – Assinantes
    • Indonésia: A esposa do terrorista Abu Hamzah explodiu-se com seu filho em Sibolga no momento de sua prisão – Assinantes
    • Marrocos: desmantelamento de uma célula do estado islâmico que tentava planear ataques – Assinantes
    • Síria: Centenas de jihadistas em Baghouz renderam-se – Assinantes
    • Síria: Força Aérea Russa ataca Idlib, dezenas de mortos e feridos – Assinantes

     

    РУССКИЙ ЯЗЫК

    • Афганистан: 31 мятежник погиб в авиаударах — Подписчики
    • Алжир — Власть пытается вернуть контроль — события минуты за минутой — Подписчики
    • Индонезия: Жена и ребенок террориста Абу Хамзы взорвались в Сиболге во время ареста — Подписчики
    • Марокко: Ликвидация ячейки Исламского государства, которая пыталась спланировать атаки — Подписчики
    • Сирия: Сдача сотен джихадистов в Багхазе — Подписчики
    • Сирия: Pоссийские ВВС атаковали Идлиб, десятки убитых и раненых — Подписчики

    ptolemee@belliard74.com


     

     

  • https://www.frontlive-chrono - Dimanche 30 décembre 2018

    Imprimer

    France: L’épouse du jihadiste Chérif expulsée de Djibouti et interpellée en France

     

    Irak : 30 enfants de Russes condamnées pour liens avec l’EI rapatriés, selon une source russe

     

    Irak : démission d’une ministre dont le frère est accusé de liens avec l’EI

     

    Maroc: Scandinaves tuées – 15 suspects devant le juge d’instruction

     
    Abonnement nécessaire pour lire les articles de Frontlive-Chrono 
    Trois options : 100€ pour un an / 60€ pour six mois ou 12€ par mois

  • Maroc: Le Bureau Central d’Investigation Judiciaire (BCIJ) a déjoué 361 actes terroristes

    Imprimer

    Maroc: Le Bureau Central d’Investigation Judiciaire (BCIJ) a déjoué 361 actes terroristes

    Lire la suite

  • Point sur les Marocains de Daech par le patron de la BCIJ - 20 juillet 2016

    Imprimer

    Blog sur le Moyen Orient et l’Afrique du nord du 20 juillet  2016
    Extrait de la newsletter publiée par Jean René Belliard le 19 juillet sur les évènements du Moyen Orient, d’Afrique du Nord et du Sahel. La totalité de la newsletter est accessible contre abonnement.
    Pour s’abonner, écrire à : ptolemee@belliard74.com

    Lire la suite

  • Le Maroc prévient l'Europe d'une possible attaque chimique - 6 avril 2016

    Imprimer

    Le Maroc prévient l'Europe d'une possible attaque chimique
    Dans une interview accordée au journal anglais The Sun, le directeur du Bureau Central d'Investigations judiciaires (BCIJ), Abdelhaq Khiam (voir photo ci-contre), a prévenu que Daech pouvait mener des attentats à l'arme chimique sur le sol européen. Abdelhaq Khiam chef des services de renseignement.jpg
    Brigades d'enfants kamikazes
    Khiam a expliqué qu'avec « sa brigade d'enfants entrainés »  il est très possible que Daech cible la Grande-Bretagne et d'autres pays européens. "Daech a des brigades d'enfants et nous savons qu'ils sont entraînés pour prendre part à des attaques terroristes en Europe", affirme-t-il.
    Abdelhak Khiam a cité l'exemple de la cellule terroriste démantelée au Maroc en février 2016 dont les membres prévoyaient des attaques chimiques et un attentat-suicide contre le parlement. Cela est d'autant plus inquiétant, selon Khiam, que « les substances utilisées pour le projet que nous avons démantelé en février sont disponibles dans des magasins dans tout le continent ».
    Le patron marocain de l'antiterrorisme s'en prend à la Belgique
    Le directeur du BCIJ s'en est ensuite pris à la Belgique en l'accusant de devenir le « Daech de l'Europe » car on ne voit pas de belges se rendre en Syrie « ils sont heureux d'attaquer leur propre pays. » Dans une autre interview réalisée il y a quelques semaines pour la télévision RTL TVi, Khiam avait révélé que l'essentiel des armes saisies au Maroc provenaient de Belgique, appelant les autorités à être beaucoup plus vigilantes.

    Jean René Belliard

     

    Lire la suite