Khan Cheikhoun

  • Syrie: les forces du régime entrent dans la ville clé de Khan Cheikhoun et bombardent une colonne blindée turque

    Imprimer

    Cet article a été aussi publié en : enEnglish (Anglais) ruРусский (Russe) arالعربية (Arabe)

    Les forces du régime syrien sont entrées dimanche dans la ville clé de Khan Cheikhoun, dans la province d’Idleb, dans le nord-ouest de la Syrie dominé par les jihadistes, a indiqué l’Observatoire syrien des droits de l’Homme (OSDH).
    « Les forces du régime sont entrées à Khan Cheikhoun pour la première fois depuis qu’elles en avaient perdu le contrôle en 2014 », a indiqué Rami Abdel Rahmane, le directeur de l’OSDH, alors que les combats entre forces du régime et jihadistes se poursuivaient.
    La majeure partie de la province d’Idleb et des segments des provinces voisines d’Alep, de Hama et de Lattaquié échappent toujours au contrôle du régime de Bachar el-Assad, huit ans après le début de la guerre.
    La région d’Idleb, dominée par le groupe jihadiste Hayat Tahrir al-Cham (HTS, ex-branche syrienne d’el-Qaëda) et abritant quelques groupes rebelles, est la cible depuis fin avril de bombardements quasi quotidiens du régime et de son allié russe.
    Depuis quelques jours, les forces prorégime, soutenues par l’aviation russe, avancent sur le terrain et étaient aux portes de Khan Cheikhoun qui est située sur une autoroute clé qui traverse Idleb et relie Damas à Alep, deux villes sous contrôle gouvernemental.
    « Les forces du régime ont progressé dans des quartiers du nord-ouest de la ville et ont pris le contrôle de plusieurs bâtiments mais des affrontements violents se poursuivent », a ajouté Rami Abdel Rahmane.
    Les combattants jihadistes et rebelles ont opposé une « résistance féroce » aux forces prorégime et ont « eu recours à des attaques suicides » pour repousser leur avancée, a précisé le directeur de cette ONG qui dispose d’un vaste réseau de sources en Syrie.
    Aujourd’hui quasiment vidée de ses habitants, Khan Cheikhoun abritait environ 100.000 personnes avant le début de l’escalade militaire en cours, dont une majorité de déplacés venus d’autres régions, notamment de la province voisine de Hama.
    Depuis fin avril, au moins 1.400 combattants jihadistes et rebelles et plus de 1.200 combattants prorégime sont morts dans les affrontements à Idleb, selon l’ONG.
    Depuis fin avril, plus de 860 civils ont péri dans les bombardements, selon l’OSDH. Et plus de 400.000 personnes ont été déplacées dans cette région de trois millions de personnes, selon l’ONU.
    Un accord sur une « zone démilitarisée » dans la région d’Idleb conclu en septembre 2018 par Ankara, parrain des rebelles, et Moscou, n’a été que partiellement appliqué, les jihadistes ayant refusé de se retirer.
    Damas dénonce l’envoi d’un convoi armé turc vers une ville clé de la région d’Idleb

    convoi turc.jpeg

    Damas a dénoncé lundi l’envoi par la Turquie d’un convoi militaire « chargé de munitions » dans le sud de la province d’Idleb, au lendemain de l’entrée des troupes prorégime dans la ville clé de Khan Cheikhoun.
    « Des véhicules turcs chargés de munitions (…) ont pris la direction de Khan Cheikhoun pour secourir les terroristes (…), ce qui confirme encore une fois le soutien apporté par le régime turc aux groupes terroristes », a déploré une source au ministère syrien des Affaires étrangères, citée par l’agence officielle Sana. De son côté, l’Observatoire syrien des droits de l’Homme (OSDH) a fait état de raids russes et syriens non loin du convoi pour l’empêcher de poursuivre son chemin.
    Les armées de l’air russe et syrienne tentent de bloquer le convoi
    Une vidéo mise en ligne sur les sites Web montre le convoi militaire turc, qui comprend des chars, des BMB et des véhicules blindés sur la route internationale près de la ville de Ma’aret al-Nu’man, dans la province d’Idlib et se dirigeant vers le sud.
    Les informations ont confirmé que les avions de combat du régime syrien ont pris pour cible un convoi de la « légion al-Sham » soutenue par la Turquie, qui attendait convoi turc dans la ville de Maaret al-Numan, dans la province d’Idlib. Un membre de la Légion al-Sham a été tué.
    Les sites d’informations de l’opposition ont rapporté que le convoi turc de 28 véhicules, dont sept chars, six véhicules et des camions transportant des munitions, se dirigeait vers la ville de Maarat al-Numan.
    La Turquie condamne « fermement » l’attaque de son convoi militaire
    La Turquie a « fermement » condamné l’attaque lundi par des avions russes et syriens d’un convoi militaire qu’elle a envoyé dans la province d’Idleb, dans le nord-ouest de la Syrie, dénonçant une violation des accords établis avec Moscou.
    « Nous condamnons fermement cette attaque qui est en contradiction avec les accords existants, la coopération et le dialogue avec la Russie », a déclaré le ministère de la Défense dans un communiqué.

     

     

    Lire la suite

  • Syrie : un avion du régime abattu par les jihadistes, le pilote capturé

    Imprimer

    Cet article a été aussi publié en : enEnglish (Anglais) ruРусский (Russe) arالعربية (Arabe)

    PILOTE.jpegUn avion du régime a été abattu et le pilote capturé (photo ci-contre) mercredi 14 août par les jihadistes et son pilote capturé, une première depuis l’escalade militaire des derniers mois dans le nord-ouest de la Syrie pilonné par les forces pro-Damas, a affirmé l’Observatoire syrien des droits de l’Homme (OSDH).
    L’avion de chasse, un Soukhoï Su-22M3, survolait une zone à l’est de Khan Cheikhoun, une ville clé du sud de la province d’Idleb, a dit le directeur de l’ONG, Rami Abdel Rahmane. « Le pilote est désormais aux mains » des jihadistes de Hayat Tahrir al-Cham (HTS, ex-branche syrienne d’el-Qaëda), qui dominent la région, a-t-il précisé à l’AFP. Selon M. Abdel Rahmane, il s’agit « du premier avion syrien abattu » par les insurgés depuis que le régime et son allié russe ont commencé, fin avril, à bombarder quasi quotidiennement la province d’Idleb ainsi que des segments des provinces voisines d’Alep, de Hama et de Lattaquié.
    Environ 820 civils ont péri dans les bombardements, selon l’OSDH. Plus de 400.000 personnes ont été déplacées dans cette région où vivent trois millions de personnes, d’après l’ONU. Outre HTS, la région abrite quelques autres groupes rebelles et échappe toujours au contrôle du président Bachar al-Assad, plus de huit ans après le début du conflit syrien. Elle a fait l’objet d’un accord sur une « zone démilitarisée » conclu en septembre 2018 entre Ankara, parrain des rebelles, et Moscou. Mais celui-ci n’a été que partiellement appliqué, les jihadistes ayant refusé de se retirer.
    Depuis plusieurs jours, les forces du régime avancent sur le terrain, aux dépens des jihadistes et des rebelles.
    Mercredi, elles ont ainsi progressé en direction de Khan Cheikhoun et « se trouvent désormais à quatre kilomètres à l’ouest » de la ville « après avoir conquis cinq villages » environnants, selon M. Abdel Rahmane.
    Des bombardements aériens sur plusieurs localités et villages du sud d’Idleb ont tué un civil à Maaret Hourma, mort dans un raid russe, selon l’OSDH.


    Articles publiés sur Frontlive-Chrono le mercredi 14 août 2019

    • En Allemagne, trois Irakiens accusés d’avoir préparé une attaque terroriste – Login
    • Irak : ImageSat : les explosions sur une base près de Bagdad probablement causées par une attaque aérienne – Login
    • Liban: Calme précaire à Aïn el-Héloué après la mort d’un milicien islamiste – Login
    • Somalie : une base militaire attaquée par des shebab au sud de Mogadiscio – Login
    • Syrie : 59 combattants tués dans des affrontements entre forces pro-régime et insurgés – Login
    • Syrie: Les forces du régime se rapprochent de la ville-clé de Khan Cheikhoun – Login
    • Syrie : un avion du régime abattu par les jihadistes, le pilote capturé – Accès libre
    • Tchad : six personnes tuées par une femme kamikaze, selon l’armée – Login

    Contact:
    Mail: ptolemee@belliard74.com
    https://twitter.com/ptolemee74


     

  • Frontlive-Chrono – Mercredi 26 juin 2019

    Imprimer

    Liste des articles publiés sur Frontlive-Chrono le mercredi 26 juin 2019

    • Afghanistan : 2 soldats américains tués dans une embuscade des talibans – Abonnés
    • Afghanistan : Les talibans ont tué au moins 26 membres des forces de sécurité afghanes lors d’une série d’attaques dans quatre provinces – Abonnés
    • Arabie saoudite: Les rebelles chiites houthis du Yémen ont attaqué des positions militaires saoudiennes – Abonnés
    • Egypte : Série d’attaques terroristes dans le Sinaï, sept policiers tués – Abonnés
    • Irak : Une bombe vise la police de Kirkouk après l’arrestation d’un » leader » de l’Etat islamique (Daech) dans la région – Abonnés
    • Irak: Indonésienne condamnée à 15 ans de prison pour avoir rejoint Daech – Abonnés
    • Liban: Un terroriste présumé arrêté lors d’une descente de l’armée à Ersal – Abonnés
    • Libye: Violents affrontements entre les forces du gouvernement d’Union et les forces de Haftar au sud de Tripoli – Abonnés
    • Russie : le FSB annonce la mise en échec d’une attaque terroriste à Saratov – Abonnés
    • Singapour: Arrestations de partisans de Daech – Abonnés
    • Syrie : un soldat turc tué, cinq blessés par des tirs kurdes – Abonnés
    • Syrie: Le général syrien Suheil al-Hassan exaspère la Russie – Abonnés
    • Syrie: huit civils dont deux secouristes tués dans des raids du régime – Abonnés
  • Frontlive-Chrono: Récapitulatif des principaux évènements du Moyen Orient, Afrique du nord et Sahel du 3 mars 2019

    Imprimer

    Liste des articles parus sur Frontlive-Chrono le dimanche 3 mars 2019.

     

    FRANÇAIS

    • Algérie: Nouvelles manifestations à Alger – Bouteflika dépose officiellement son dossier de candidature – Abonnés
    • France: Le frère de l’auteur de l’attaque terroriste de Strasbourg présenté à la justice – Abonnés
    • Pays-Bas: Un jihadiste néerlandais veut revenir aux Pays-Bas avec sa femme, une « épouse du jihad » et leur bébé – Abonnés
    • Israël frappe des positions du Hamas après des ballons « explosifs » lancés de Gaza – Abonnés
    • Syrie : 21 combattants prorégime tués par un groupe lié à el-Qaëda – Abonnés
    • Syrie : un groupe de jihadistes de l’Etat islamique éliminé par la Coalition internationale dans l’est de la Syrie – Abonnés
    • Syrie : Selon des sources de l’opposition, 7 militaires américains auraient été blessés à Baghouz – Abonnés
    • Syrie : Près de 300 Syriens liés à l’EI libérés par les Kurdes en Syrie – Abonnés

     

    ENGLISH

    • Algeria: New protests in Algiers – Bouteflika officially submits his presidential candidacy file – Subscribers
    • Dutch jihadist wants to come back to the Netherlands with his IS bride and their baby – Subscribers
    • France: The brother of the islamist responsible for the terrorist attack in Strasbourg brought to justice – Subscribers
    • Israel hits Hamas sites after balloons with ‘explosive device’ – Subscribers
    • Syria: 21 regime forces killed by Qaeda-linked group – Subscribers
    • Syria: a group of Islamic State jihadists eliminated by the International Coalition in eastern Syria – Subscribers
    • Syria: According to opposition sources, 7 American soldiers wounded in Baghuz – Subscribers
    • Syria’s Kurds set free nearly 300 Islamic State-linked Syrians – Subscribers

     

    DEUTSCH

    • Algerien: Neue Proteste in Algier – Bouteflika reicht offiziell seine Bewerbungsunterlagen für den Präsidenten ein – Abonnenten
    • Frankreich: Bruder des Täters der Schießerei in Straßburg, nach „alarmierenden“ Nachrichten auf Facebook vor die Staatsanwaltschaft gebracht – Abonnenten
    • Israel schlägt Hamas-Positionen nach Ballonen mit’Sprengsatz‘ ein – Abonnenten
    • Niederländischer Dschihadist will mit seiner IS-Braut und ihrem Baby in die Niederlande zurück – Abonnenten
    • Syrien: Islamische Miliz tötet 21 syrische Soldaten – Abonnenten
    • Syrien: eine Gruppe islamischer Staatsjihadisten, in Ostsyrien eliminiert – Abonnenten
    • Syrien: Laut oppositionellen Quellen wurden 7 amerikanische Soldaten in Baghuz verletzt – Abonnenten
    • Kurden von Syrien befreien fast 300 Syrer, die mit dem islamischen Staat verbunden sind – Abonnenten

     

    ESPAÑOL

    • Argelia: Nuevas manifestaciones en Argel – Bouteflika presenta oficialmente su candidatura presidencial – Suscriptores
    • Francia: El hermano del islamista responsable del ataque terrorista en Estrasburgo es llevado ante la justicia – Suscriptores
    • Israel ataca posiciones de Hamás después el lanzamiento de balones “explosivos” desde Gaza – Suscriptores
    • Países Bajos: El yihadista holandés quiere volver a Holanda con su “novia de la yihad” y su hijo – Suscriptores
    • Siria: 21 combatientes progubernamentales muertos por un grupo vinculado a el-Qaëda – Suscriptores
    • Siria: un grupo de yihadistas del Estado islámico eliminado en el este de Siria – Suscriptores
    • Siria: Según fuentes de la oposición, 7 soldados estadounidenses resultaron heridos en Baghuz – Suscriptores
    • Siria: Las fuerzas kurdas liberan a 300 presuntos militantes del Estado islámico – Suscriptores

     

    ITALIANO

    • Algeria: Nuove manifestazioni ad Algeri – Bouteflika presenta ufficialmente la sua candidatura presidenziale – Abbonati
    • Francia: Il fratello dell’autore dell’attentat di Strasburgo è stato consegnato alla giustizia – Abbonati
    • Israel: Forze aeree Israele colpiscono due punti d’osservazione di Hamas – Abbonati
    • Paesi Bassi: Il jihadista olandese vuole tornare in Olanda con la sua “sposa della jihad” e il loro bambino – Abbonati
    • Siria: 21 combattenti filogovernativi uccisi da un gruppo legato a el-Qaeda – Abbonati
    • Siria: un gruppo di jihadisti dello Stato islamico eliminato nella Siria orientale – Abbonati
    • Siria: fonti opposizione, 7 militari Usa feriti a Baghuz – Abbonati
    • Siria: forze curde liberano 300 presunti militanti dello Stato islamico – Abbonati

     

    NEDERLANDS

    • Algerije: Nieuwe protesten in Algiers – Bouteflika dient officieel zijn kandidatuurdossier voor het presidentschap in – Abonnees
    • Frankrijk: Broer van dader schietpartij Straatsburg voor parket gebracht na “alarmerende” berichten op Facebook – Abonnees
    • Israël raakt Hamas-posities na ballonnen met ‘explosief apparaat’ – Abonnees
    • Nederlandse jihadist wil met zijn IS-bruid en hun baby naar Nederland – Abonnees
    • Syrië: 21 regimestrijdkrachten gedood door Qaida-gekoppelde rebellengroepering – Abonnees
    • Syrië: een groep islamitische staatsjihadisten geëlimineerd in Oost-Syrië – Abonnees
    • Syrië: Volgens oppositiebronnen raakten 7 Amerikaanse soldaten gewond in Baghuz – Abonnees
    • Syrië: De Koerden van Syrië zetten bijna 300 aan de islamitische staat gelieerde Syriërs vrij – Abonnees

     

    POLSKI

    • Algieria: nowe protesty w Algierii – Bouteflika oficjalnie składa akta kandydata na prezydenta – Subskrybenci
    • Francja: Brat terrorysty odpowiedzialnego za atak w Strasburgu został postawiony przed sądem – Subskrybenci
    • Holenderski dżihadysta chce wrócić do Holandii ze swoją „IS narzeczoną” i ich dzieckiem – Subskrybenci
    • Syrii bojownicy zaatakowali pozycje wojskowe w prowincji Hama – Subskrybenci
    • Syria: Islamska grupa bojowników państwa zniszczona we wschodniej Syrii – Subskrybenci
    • Syria: Według źródeł opozycyjnych w Bagusie rannych zostało 7 żołnierzy amerykańskich –Subskrybenci
    • Syria: Kurdowie syryjscy wyzwolili prawie 300 Syryjczyków związanych z Islamskim Państwem – Subskrybenci

     

    PORTUGUÊS

    • Argélia: Novas manifestações em Argel – Bouteflika apresenta oficialmente seu dossiê de candidatura presidencial – Assinantes
    • França: o irmão do islamista responsável pelo atentado terrorista em Estrasburgo levado à justiça – Assinantes
    • Israel ataca as posições do Hamas após balões “explosivos” lançados de Gaza – Assinantes
    • Países Baixos: O jihadista holandês quer regressar à Holanda com a sua “noiva da jihad” e o seu filho – Assinantes
    • Síria: 21 combatentes pró-governamentais mortos por um grupo ligado à el-Qaeda – Assinantes
    • Síria: um grupo de jihadistas do estado islâmico eliminados no leste da Síria – Assinantes
    • Síria: Segundo fontes da oposição, 7 soldados americanos foram feridos em Baghuz – Assinantes
    • Síria: forças curdas libertam 300 alegados militantes do Estado islâmico – Assinantes

     

    РУССКИЙ ЯЗЫК

    • Алжир: Новые протесты в Алжире — Бутефлика официально подает досье кандидата в президенты  —Подписчики
    • Франция: Брат террориста, ответственный за теракт в Страсбурге, был привлечен к ответственности — Подписчики
    • Голландский джихадист хочет вернуться в Нидерланды со своей «невестой ИГ» и их ребенком — Подписчики
    • В Сирии боевики атаковали позиции военных в провинции Хама — Подписчики
    • Сирия: На востоке Сирии уничтожена группа боевиков «Исламского государства» — Подписчики
    • Сирия: По данным оппозиционных источников, 7 американских солдат получили ранения в Багузе — Подписчики
    • Сирия: Курды Сирии освободили почти 300 связанных с Исламским государством сирийцев — Подписчики

    Abonnement nécessaire pour lire les articles de Frontlive-Chrono 
    Trois options : 100€ pour un an / 60€ pour six mois ou 12€ par mois

  • SYRIE : le régime accusé d’une nouvelle attaque chimique près de Damas

    Imprimer

    SYRIE : le régime accusé d’une nouvelle attaque chimique près de Damas

    Cet article a été aussi publié en : enEnglish (Anglais)

    Au moins 21 cas de suffocation, concernant notamment des enfants, ont été rapportés lundi 22 janvier 2018 dans une ville de la Ghouta orientale, enclave rebelle assiégée à l’est de Damas. L’Observatoire Syrien des Droits de l’Homme (OSDH) accuse le régime d’avoir mené une nouvelle attaque chimique.
    Neuf civils ont par ailleurs été tués dans des tirs d’obus rebelles sur un quartier de Damas, selon la télévision étatique syrienne.
    Depuis le début de la guerre en Syrie en 2011, le pouvoir de Bachar el-Assad a été accusé à plusieurs reprises par des enquêteurs de l’ONU d’avoir eu recours au gaz de chlore ou au gaz sarin lors d’attaques chimiques parfois meurtrières.
    « Après des tirs de roquettes menés par les forces du régime sur le secteur ouest de la ville de Douma, une fumée blanche s’est répandue, causant 21 cas de suffocation« , a annoncé lundi l’OSDH.
    Six enfants et six femmes figurent parmi les blessés, selon l’OSDH.
    « Des habitants et des sources médicales évoquent les effets du gaz de chlore, mais l’OSDH ne peut pas confirmer », a précisé à l’AFP le directeur de l’ONG, Rami Abdel Rahmane.
    Les patients souffraient « d’irritations des voies respiratoires, de difficultés respiratoires, ils toussaient, avaient des rougissements aux yeux », selon le docteur Bassel, un responsable à l’hôpital de Douma où ils ont été transférés.
    « On a constaté qu’ils sentaient comme une odeur d’eau de javel ou de chlore, on leur a enlevé leurs vêtements« , a-t-il souligné.
    Le 13 janvier, une attaque similaire avait déjà visé la périphérie de Douma, selon l’OSDH, qui rapportait « sept cas de suffocation« .
    Quelques jours plus tard, le directeur de l’ONG Human Rights Watch (HRW) Kenneth Roth, avait évoqué cette attaque lors d’une conférence de presse à Paris: « Sans surprise, Assad a repris son utilisation d’armes chimiques (…). Du gaz de chlore a été utilisé durant le siège de la Ghouta orientale« .
    Assiégés depuis 2013 par les forces du régime, les quelque 400.000 habitants de ce fief rebelle vivent déjà une grave crise humanitaire, alors qu’ils subissent au quotidien des pénuries de nourriture et de médicaments.
    En avril 2017, une attaque au gaz sarin sur la localité de Khan Cheikhoun (nord-ouest) avait fait au moins 80 morts, les enquêteurs de l’ONU accusant le régime d’en être responsable.
    Cette attaque avait poussé les Etats-Unis à lancer une attaque sans précédent contre une base aérienne en Syrie.
    Le régime syrien avait également été accusé d’avoir répandu du gaz de chlore sur trois localités du nord de la Syrie en 2014 et 2015.
    Le secrétaire général de l’ONU Antonio Guterres a appelé jeudi le Conseil de sécurité à relancer les efforts pour punir les responsables d’attaques chimiques en Syrie, après les veto russes en novembre sur la poursuite des enquêtes internationales.
    Washington met Moscou en garde après la nouvelle attaque chimique présumée par le régime
    Les Etats-Unis ont critiqué, lundi 22 janvier 2018, le manque d’influence de la Russie sur son allié syrien alors que le régime de Bachar el-Assad est accusé d’une nouvelle attaque chimique contre une enclave rebelle près de Damas.

    Washington, qui n’était pas en mesure lundi de confirmer les récentes allégations, a pointé du doigt l’obstruction russe aux tentatives d’enquêtes de l’ONU sur ces attaques chimiques présumées.
    « Les civils sont tués et ce n’est pas acceptable« , a réagi le secrétaire d’Etat adjoint Steve Goldstein.
    « La Russie a échoué à débarrasser la Syrie d’armes chimiques et elle bloque les organisations (de prévention) des armes chimiques. Trop, c’est trop« , a-t-il ajouté.
    « On verra demain » (mardi) si les Etats-Unis portent ces dernières accusations devant le Conseil de sécurité, a poursuivi M. Goldstein.

    De nombreuses informations concernant les évènements au Moyen orient, Afrique du nord, Sahel et les incidents sécuritaires sur :

    frontlive-chrono

     

     

     
  • SYRIE : le régime accusé d’une nouvelle attaque chimique près de Damas

    Imprimer

    SYRIE : le régime accusé d’une nouvelle attaque chimique près de Damas

    Cet article a été aussi publié en : enEnglish (Anglais)

    Au moins 21 cas de suffocation, concernant notamment des enfants, ont été rapportés lundi 22 janvier 2018 dans une ville de la Ghouta orientale, enclave rebelle assiégée à l’est de Damas. L’Observatoire Syrien des Droits de l’Homme (OSDH) accuse le régime d’avoir mené une nouvelle attaque chimique.
    Neuf civils ont par ailleurs été tués dans des tirs d’obus rebelles sur un quartier de Damas, selon la télévision étatique syrienne.
    Depuis le début de la guerre en Syrie en 2011, le pouvoir de Bachar el-Assad a été accusé à plusieurs reprises par des enquêteurs de l’ONU d’avoir eu recours au gaz de chlore ou au gaz sarin lors d’attaques chimiques parfois meurtrières.
    « Après des tirs de roquettes menés par les forces du régime sur le secteur ouest de la ville de Douma, une fumée blanche s’est répandue, causant 21 cas de suffocation« , a annoncé lundi l’OSDH.
    Six enfants et six femmes figurent parmi les blessés, selon l’OSDH.
    « Des habitants et des sources médicales évoquent les effets du gaz de chlore, mais l’OSDH ne peut pas confirmer », a précisé à l’AFP le directeur de l’ONG, Rami Abdel Rahmane.
    Les patients souffraient « d’irritations des voies respiratoires, de difficultés respiratoires, ils toussaient, avaient des rougissements aux yeux », selon le docteur Bassel, un responsable à l’hôpital de Douma où ils ont été transférés.
    « On a constaté qu’ils sentaient comme une odeur d’eau de javel ou de chlore, on leur a enlevé leurs vêtements« , a-t-il souligné.
    Le 13 janvier, une attaque similaire avait déjà visé la périphérie de Douma, selon l’OSDH, qui rapportait « sept cas de suffocation« .
    Quelques jours plus tard, le directeur de l’ONG Human Rights Watch (HRW) Kenneth Roth, avait évoqué cette attaque lors d’une conférence de presse à Paris: « Sans surprise, Assad a repris son utilisation d’armes chimiques (…). Du gaz de chlore a été utilisé durant le siège de la Ghouta orientale« .
    Assiégés depuis 2013 par les forces du régime, les quelque 400.000 habitants de ce fief rebelle vivent déjà une grave crise humanitaire, alors qu’ils subissent au quotidien des pénuries de nourriture et de médicaments.
    En avril 2017, une attaque au gaz sarin sur la localité de Khan Cheikhoun (nord-ouest) avait fait au moins 80 morts, les enquêteurs de l’ONU accusant le régime d’en être responsable.
    Cette attaque avait poussé les Etats-Unis à lancer une attaque sans précédent contre une base aérienne en Syrie.
    Le régime syrien avait également été accusé d’avoir répandu du gaz de chlore sur trois localités du nord de la Syrie en 2014 et 2015.
    Le secrétaire général de l’ONU Antonio Guterres a appelé jeudi le Conseil de sécurité à relancer les efforts pour punir les responsables d’attaques chimiques en Syrie, après les veto russes en novembre sur la poursuite des enquêtes internationales.
    Washington met Moscou en garde après la nouvelle attaque chimique présumée par le régime
    Les Etats-Unis ont critiqué, lundi 22 janvier 2018, le manque d’influence de la Russie sur son allié syrien alors que le régime de Bachar el-Assad est accusé d’une nouvelle attaque chimique contre une enclave rebelle près de Damas.

    Washington, qui n’était pas en mesure lundi de confirmer les récentes allégations, a pointé du doigt l’obstruction russe aux tentatives d’enquêtes de l’ONU sur ces attaques chimiques présumées.
    « Les civils sont tués et ce n’est pas acceptable« , a réagi le secrétaire d’Etat adjoint Steve Goldstein.
    « La Russie a échoué à débarrasser la Syrie d’armes chimiques et elle bloque les organisations (de prévention) des armes chimiques. Trop, c’est trop« , a-t-il ajouté.
    « On verra demain » (mardi) si les Etats-Unis portent ces dernières accusations devant le Conseil de sécurité, a poursuivi M. Goldstein.

    De nombreuses informations concernant les évènements au Moyen orient, Afrique du nord, Sahel et les incidents sécuritaires sur :

    frontlive-chrono

     

     

     
  • Le bombardement américain d'une base syrienne provoque un nouveau bouleversement au Moyen Orient

    Imprimer

    59 missiles" de croisière Tomahawk visent en pleine nuit la base aérienne d'Al-Chaayrat
    Donald Trump a déclenché dans la nuit du jeudi 6 au vendredi 7 avril une frappe contre la Syrie en riposte à l'attaque chimique de Khan Cheikhoun imputée à Bachar el-Assad.
    Le  président américain a exhorté les "nations civilisées" à faire cesser le carnage dans ce pays ravagé par la guerre civile.

    Lire la suite