Kayamla

  • Nigéria : 11 membres des forces de sécurité nigérianes tués par des mines posées par les djihadistes de Boko Haram

    Imprimer

    11 membres du personnel de sécurité, dont quatre soldats, ont été tués par des mines terrestres posées par des insurgés de Boko Haram dans le nord-est du Nigéria, ont annoncé mardi des sources sécuritaires.

    Sept chasseurs recrutés pour soutenir l'armée dans la lutte contre les insurgés ont été tués mardi lorsque leur véhicule a heurté une mine terrestre dans le village de Kayamla, Maiduguri, capitale de l'État de Borno.

    Les chasseurs ont été tués lorsque leur véhicule a heurté une mine alors qu'ils poursuivaient les insurgés de Boko Haram.

    "Sept chasseurs sont morts dans l'explosion et neuf autres sont grièvement blessés", a déclaré à l'AFP Babakura Kolo, le chef d'une milice anti-jihadiste locale.

    De même, quatre soldats ont été tués lundi lorsque leur véhicule a heurté une mine posée par des combattants de Boko Haram dans le village de Logomani près de la frontière avec le Cameroun, ont indiqué à l'AFP deux sources sécuritaires.

  • Nigeria : L'armée de l'air nigeriane bombarde la forêt de Sambisa, repaire des jihadistes

    Imprimer
    De nombreux jihadistes auraient été tués par l'armée de l'air nigériane lors de frappes aériennes sur la forêt de Sambisa dans l'État de Borno, au nord-est du Nigéria.
     
    Le quartier général de la Défense a déclaré que les missions d'interdiction aérienne menées par le groupe aérien de l'opération Lafiya Dole avaient continué de porter des coups décisifs aux éléments terroristes dans le nord-est.
     
    Le coordonnateur des informations de défense, le major-général. John Enenche, dans un communiqué mardi soir, a déclaré que des avions de l'armée de l'air nigeriane avaient bombardé lundi la région «S» au cœur de la forêt de Sambisa.
     
    La déclaration était intitulée «La Force opérationnelle aérienne détruit une cachette, neutralise plusieurs terroristes dans la forêt de Sambisa, dans l'État de Borno.»
     
    Enenche a déclaré: «La frappe aérienne, qui a été exécutée en utilisant un ensemble de forces d'avions de combat de l'armée de l'air nigériane, a été menée après qu'une série de missions de renseignement, de surveillance et de reconnaissance ont révélé que les terroristes responsables des récentes attaques dans la partie sud de Borno et la partie nord de l’État d’Adamawa était originaire de l’endroit, selon le communiqué.
     
    Il a expliqué que les avions d'attaque de la NAF ont attaqué la zone cible par passes successives, conduisant à la destruction de certaines de leurs structures et de leurs magasins logistiques, y compris un poste de tir anti-aérien présumé alors que les terroristes tiraient sur l'avion de la NAF.
     
     Il a déclaré que divers terroristes avaient également été neutralisés dans le processus.

    Etat de l'Etat islamique en Afrique de l'Ouest (ISWAP) repoussée à Tunkushe (Etat de Borno)
    On a également appris, mercredi 30 décembre que l'armée avait repoussé une attaque de l'ISWAP au niveau du village de Tunkushe au nord-est de l'état de Borno. 

    Eqb-PoLW8AALINY.jpeg

    11 membres des forces de sécurité nigerianes tués par des mines plantées par Boko Haram
    11 membres des forces de sécurité nigerianes, dont quatre soldats, ont été tués par des mines terrestres posées par des insurgés de Boko Haram dans le nord-est du Nigéria, ont annoncé mardi 30 décembre des sources sécuritaires.
     
    Sept chasseurs recrutés pour soutenir l'armée dans la lutte contre les insurgés ont été tués mardi lorsque leur véhicule a heurté une mine terrestre dans le village de Kayamla alors qu'ils poursuivaient des insurgés de Boko Haram.  Neuf autres ont été grièvement blessés", a déclaré à l'AFP Babakura Kolo, le chef d'une milice anti-jihadiste locale.
     
    Les quatre soldats ont été tués lundi 29 décembre lorsque leur véhicule a heurté une mine posée par des combattants de Boko Haram dans le village de Logomani près de la frontière avec le Cameroun.

    image1-6-780x470.jpg